People

Nigeria: un homme accusé d’avoir tué son amante et violé son cadavre

Nigeria un homme accusé davoir tué son amante violé son cadavre

Un maçon de 23 ans a été arrêté pour avoir prétendument tué sa petite amie de 46 ans et violé son cadavre. Adebayo Kingsley, d’Ibillo dans la zone de gouvernement local d’Akoko-Edo dans l’État d’Edo, au Nigeria aurait tué Rosemary Ifeoma, une veuve et mère de quatre enfants, en la frappant avec une planche.

Rosemary Ifeoma, communément appelée Mama Samuel, serait décédée des suites de la frappe qu’elle a subie.  Adebayo Kingsley aurait alors eu des relations sexuelles avec son cadavre. Il avait d’abord été accusé d’avoir frappé la tête du fils de 13 ans de sa petite amie, après quoi il s’était jeté sur la femme, pensant que le fils était mort.

Un habitant de la région, qui se fait appelé Peter, a déclaré à Vanguard: « Cette femme que nous appelions populairement Mama Samuel était une veuve avec quatre enfants et le dernier, qui a 13 ans, vit avec elle. Elle avait des difficultés à payer son loyer et a ensuite approché une femme de la région dont le frère construisait un immeuble d’un étage qui a été couvert, pour lui permettre d’y rester en attendant qu’elle puisse lever des fonds de son entreprise pour obtenir un nouveau logement. »

 » Elle  avait un amant, qui est maçon, qui venait la voir et les gens d’ici les connaissent. C’était tôt le matin du 16 juillet que son fils de 13 ans, après avoir repris connaissance de sa confrontation avec le suspect dans la nuit, a couru informer les voisins de ce qui s’était passé. » Il a été transporté d’urgence à l’hôpital pour y être soigné et a ensuite raconté comment le suspect les avait attaqués. »

« Il a conduit d’autres personnes à l’endroit travaillait le suspect et immédiatement il a aperçu le garçon, il a pris la fuite jusqu’à ce qu’il soit poursuivi et arrêté par la police. »

Lorsqu’il a été confronté, le suspect a avoué le crime mais a déclaré qu’il n’avait pas frappé les victimes avec une planche, rapporte la publication. Adebayo Kingsley a affirmé que son amante était décédée au cours d’une dispute.

Il a déclaré: « Elle voulait que je l’aide avec du ciment pour faire une caravane. Mais quand nous n’étions pas tombés d’accord sur la façon de le faire, elle a dit que je devais quitter sa maison. En fait, je suis parti mais j’ai raté mon chemin et je suis retourné à la maison. Mais à ce moment-là, ils avaient verrouillé le portail, alors j’ai sauté dans l’enceinte à travers la clôture et suis entré dans leur chambre.

Son fils a menacé de me poignarder, est entré dans la pièce et est revenu avec un couteau. Je me suis précipité sur lui et je l’ai poussé. Il s’est cogné la tête contre le mur et s’est effondré. La femme est alors venue après moi et m’a tenu, mais en essayant de la repousser, elle est tombée et s’est cognée la tête au sol et du sang coulait de sa tête.

J’ai rapidement emmené le garçon dans la chambre et je l’ai mis sur le lit, puis je suis parti. Je n’ai frappé personne avec une planche et je n’ai pas couché avec la femme. »

Confirmant l’incident à Vanguard le mardi 27 juillet, l’officier des relations publiques de la police du commandement de l’État d’Edo, Kontongs Bello, a déclaré que le suspect serait inculpé devant le tribunal, une fois les enquêtes terminées.

 

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire