Nigeria : un député tué par des hommes armés


Video player

Le député Muhammad Ahmad a été tué, dans l’État de Zamfara, au Nord du Nigeria, par des hommes armés, le long de la route Sheme-Funtua dans l’État de Katsina. Il se rendait à Kano après avoir assisté à une cérémonie de bienvenue au gouverneur Bello Matawalle de l’État de Zamfara et aux membres de l’Assemblée nationale au pouvoir au Congrès All Progressives (APC).

Le Nigeria connaît une grave crise sécuritaire, dans son septentrion, depuis des années. L’Honorable député Muhammad Ahmad, qui se rendait à Kano après avoir assisté à un rassemblement pour souhaiter la bienvenue au gouverneur Bello Matawalle de l’État de Zamfara et aux membres de l’Assemblée nationale au pouvoir au Congrès All Progressives (APC), a été tué, mardi soir, par des hommes armés. Une mort qui interpelle davantage les autorités du pays, qui ne ménagent pourtant aucun effort dans la lutte contre le terrorisme et le banditisme transfrontalier.

Le directeur général des médias et de la publicité à l’Assemblée nationale de l’État Zamfara, Mustapha Jafaru, a confirmé l’incident aux journalistes. Il a noté que le défunt député Muhammad Ahmad a été enterré, ce mercredi, conformément à la tradition musulmane. Le gouverneur Matawalle a quitté le Parti démocratique du peuple (PDP) avec tous les élus de l’État, à l’exception de son adjoint, Mahdi Aliyu, et d’un député de l’État.

Au début du mois, plus de 90 personnes auraient été tuées lorsque des hommes armés ont attaqué le village de Kadawa à Zurmi LGA de l’État. Les bandits, qui auraient parlé en langues étrangères, auraient tiré sur quiconque tentait de s’échapper pendant l’attaque. Réagissant aux attaques incessantes dans l’État, Bello Matawalle, le gouverneur, a déploré que la situation d’insécurité à Zamfara s’aggrave. Matawalle a déclaré que malgré les efforts déployés pour réduire la menace, le banditisme était revenu à ce qu’il était avant son administration. Il a juré que les criminels et leurs mécènes ne seront pas épargnés, peu importe leur situation sociale.

En 2019, le gouvernement de l’État a conclu un accord de paix avec les hommes armés. Une quinzaine de véhicules Hilux flambant neufs et des cadeaux en espèces ont également été remis aux chefs de différents gangs de bandits « repentis », par le gouverneur, en 2020. Malgré tous ces efforts, les communautés de l’État sont toujours attaquées et les résidents kidnappés ou tués.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire