Nigeria/ suspension de Twitter : Joe Biden se prononce enfin


Video player

L’administration du résident Joe Biden a publiquement réprimandé le gouvernement nigérian après qu’il ait interdit Twitter et menacé de procéder à des arrestations en raison de son utilisation. Cette intervention de la Maison Blanche intervient quelques jours seulement après que l’ancien président Donald Trump, ait loué le pays africain pour cette décision.

« Restreindre indûment la capacité des Nigérians à rapporter, rassembler et diffuser des opinions et des informations n’a pas sa place dans une démocratie », a déclaré Ned Price, porte-parole du département d’État américain, dans une déclaration aux journalistes jeudi. « La liberté d’expression et l’accès à l’information en ligne et hors ligne sont les fondements de sociétés démocratiques prospères et sûres », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Malgré le Coronavirus, la reine Elizabeth II rencontre Joe Biden en personne

Le Nigeria a suspendu indéfiniment les opérations de Twitter dans le pays la semaine dernière et a menacé de poursuivre les Nigérians qui cherchent des moyens alternatifs d’utiliser la plate-forme, après que la société a supprimé un post du président nigérian Muhammadu Buhari qu’elle a signalé comme abusif et a temporairement gelé son compte.

M. Trump, qui a été définitivement suspendu de Twitter après qu’une foule de ses partisans a pris d’assaut le Capitole des États-Unis le 6 janvier, a applaudi la décision du pays et a suggéré qu’il aurait dû faire de même après avoir été retiré de la plateforme, qu’il utilisait fréquemment pour envoyer des missives directes à ses partisans et critiquer ses détracteurs.

Lire aussi : Nigeria : le président Buhari révèle les causes de l’insurrection de Boko Haram

La suspension de Twitter au Nigeria prendra fin dès que le géant américain des médias sociaux se soumettra aux conditions locales d’octroi de licences, d’enregistrement et de conditions, a déclaré le gouvernement nigérian mercredi, rejetant les critiques selon lesquelles l’interdiction avait étouffé la liberté d’expression.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire