Nigéria : le groupe PIOB accusé d’avoir commis des attaques contre l’armée


Video player

Les membres présumés du PIOB  Nigéria ont attaqué 164 installations de police, ont tué 175 personnes de sécurité. Le gouvernement nigérian dit que le groupe a également mené 19 attaques sur les installations de la Commission électorale .

Le gouvernement nigérian fait savoir que les membres de ce groupe, ont jusqu’à présent attaqué 164 installations de police dans plusieurs États. Les séparatistes armés ont tué un total de 175 forces de l’ordre et de sécurité. Le gouvernement a également déclaré que les membres présumés de l’IPOB ont été à la base de l’incendie de 18 véhicules.

Le Peuple Indigène du Biafra (IPOB) est une organisation séparatiste au Nigeria. Son objectif principal est de restaurer un État indépendant du Biafra dans la vieille région orientale du Nigéria, comprenant principalement les régions du sud-est et du sud-sud actuelles du Nigéria ; et également des parties des États de la ceinture moyenne du Nigéria, tels que l’État de Benue et l’État de Kogi, par le biais d’un référendum sur l’indépendance.

Fondé en 2012 par Nnamdi Kanu, un militant politique nigérian britannique connu pour son éminent plaidoyer en faveur du mouvement indépendantiste contemporain du Biafra. Le mouvement est considéré comme une organisation terroriste en 2017 en vertu de la loi nigériane sur le terrorisme.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire