Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Niger: des manifestants exigent le départ de l’armée française
19/01/2020 à 14h31 par La redaction

Des altercations ont été enregistrées vendredi après l’interdiction d’un rassemblement des organisations de la société civile en soutien à l’armée nationale du Niger et contre la présence des bases étrangères dans le pays.

Pour des raisons de trouble à l’ordre public, la mairie de Niamey a interdit une manifestation des organisations de la société civile en soutien à l’armée nationale du Niger qui subit de lourdes pertes dans la lutte anti-jihadiste et pour protester contre « la présence des bases étrangères » également engagées dans cette lutte. Mais les manifestants ont décidé de braver l’interdiction pour exprimer leur ras-le-bol.

Réunis tôt le matin du vendredi 17 janvier 2020, les manifestants se sont heurtés à un important dispositif sécuritaire au cours de leur manifestation dans l’après-midi. Les forces de l’ordre ont usé des gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes manifestants qui à leur tour ont riposté par des jets de pierres et en brûlant des pneus à certains carrefours. Selon les organisateurs de cette manifestation, leur action est essentielle pour remonter davantage le moral aux forces de défense et de sécurité du Niger mais aussi et surtout pour demander le départ des forces extérieures notamment « la force Barkhane dont la présence constitue une menace sérieuse pour la souveraineté de tous les pays du Sahel ».

Le départ des forces Barkhane n’est pas pour demain…
Le départ des forces Barkhane du Sahel n’est pas pour demain. Malgré la montée considérable du sentiment antifrançais dans le Sahel et le fait que le Président Emmanuel Macron en est conscient, 220 soldats français supplémentaires, viendront épauler les forces Barkhane déjà opérationnelles au Sahel. Une décision prise à Pau, lors de la réunion tenue par les cinq Présidents du G5 Sahel et leur homologue français, Emmanuel Macron.

Cette décision, selon la déclaration du patron de l’Elysée, entre dans le renforcement de l’alliance antidjihadiste dans le Sahel. La priorité sera ainsi de consolider l’autorité des pays du G5 Sahel dans chaque périmètre de leurs Etats. Contrairement au souhait des populations du Sahel, la présence des forces françaises sera ainsi renforcée dans les tout prochains jours. Récemment au Mali, de nombreuses personnes ont manifesté contre la présence de l’armée française. Les exemples sont légion en Afrique. Il y a le Burkina-Faso, la Centrafrique, pour ne citer que ceux-là.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 750 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Des altercations ont été enregistrées vendredi après l’interdiction d’un rassemblement des organisations de la société civile en soutien à l’armée nationale du Niger et contre la présence des bases étrangères dans le pays.

Pour des raisons de trouble à l’ordre public, la mairie de Niamey a interdit une manifestation des organisations de la société civile en soutien à l’armée nationale du Niger qui subit de lourdes pertes dans la lutte anti-jihadiste et pour protester contre « la présence des bases étrangères » également engagées dans cette lutte. Mais les manifestants ont décidé de braver l’interdiction pour exprimer leur ras-le-bol.

Réunis tôt le matin du vendredi 17 janvier 2020, les manifestants se sont heurtés à un important dispositif sécuritaire au cours de leur manifestation dans l’après-midi. Les forces de l’ordre ont usé des gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes manifestants qui à leur tour ont riposté par des jets de pierres et en brûlant des pneus à certains carrefours. Selon les organisateurs de cette manifestation, leur action est essentielle pour remonter davantage le moral aux forces de défense et de sécurité du Niger mais aussi et surtout pour demander le départ des forces extérieures notamment « la force Barkhane dont la présence constitue une menace sérieuse pour la souveraineté de tous les pays du Sahel ».

Le départ des forces Barkhane n’est pas pour demain…
Le départ des forces Barkhane du Sahel n’est pas pour demain. Malgré la montée considérable du sentiment antifrançais dans le Sahel et le fait que le Président Emmanuel Macron en est conscient, 220 soldats français supplémentaires, viendront épauler les forces Barkhane déjà opérationnelles au Sahel. Une décision prise à Pau, lors de la réunion tenue par les cinq Présidents du G5 Sahel et leur homologue français, Emmanuel Macron.

Cette décision, selon la déclaration du patron de l’Elysée, entre dans le renforcement de l’alliance antidjihadiste dans le Sahel. La priorité sera ainsi de consolider l’autorité des pays du G5 Sahel dans chaque périmètre de leurs Etats. Contrairement au souhait des populations du Sahel, la présence des forces françaises sera ainsi renforcée dans les tout prochains jours. Récemment au Mali, de nombreuses personnes ont manifesté contre la présence de l’armée française. Les exemples sont légion en Afrique. Il y a le Burkina-Faso, la Centrafrique, pour ne citer que ceux-là.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 750 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire