Négligence du local dans le PSE : Les troubles aveux de Boun Dionne


Video player

Le Premier ministre vient de donner raison au secteur privé national qui n’a cessé de fustiger sa mise à l’écart dans la réalisation des projets et programmes du Plan Sénégal émergent (Pse).

Mahammad Boun Abdallah Dionne, qui a reconnu ce manquement, hier, en marge de la 18ème session des Assises économiques annuelles du Mouvement des entreprises du Sénégal (Medes), promet des rectificatifs dans la phase 2.

La négligence des entreprises nationales dans les projets publics au détriment des multinationales, dans la première phase du Plan Sénégal émergeant (Pse) est désormais admise par tout le monde. Hier, en présidant la 18ème session des Assises économiques annuelles du Mouvement des entreprises du Sénégal (Medes), le Premier ministre, Boun Abdallah Dionne a fait le mea culpa du gouvernement et promet de rectifier le tir dans la phase 2 de ce référentiel des politiques publiques censé mener le pays à l’émergence en 2035.

Evoquant la volonté du gouvernement d’atteindre un taux de croissance de 7 % dans le cadre d’un développement durable inclusif, sur les cinq prochaines années, M. Dionne prône une nouvelle démarche intégrant tous les acteurs économiques du pays dans cette phase 2. «Il faut désormais s’attendre à un retour sur investissements, avec une inversion de la tendance grâce à un financement majoritaire de notre économie par le secteur privé national. Car, le privé étranger s’est déjà fortement illustré dans la phase 1 du Pse», reconnait-il. Non sans clamer que le privé national y est fortement attendu avec des financements massifs dans les programmes sectoriels de développement. Selon le chef du gouvernement, les opportunités d’affaires existent pour les entrepreneurs nationaux à travers cette phase 2 du Pse.

En outre, le Premier ministre indique d’autres niches au secteur privé local, notamment dans les infrastructures. «Le président de la République va bientôt lancer les chantiers de l’autoroute du Sénégal. Ce projet sera ouvert à l’actionnariat public-privé. A vos poches ! Préparez-vous pour être dans l’autoroute du Sénégal ! L’autoroute Sénégal reliant Mbour-Fatick-Kaolack va démarrer dès janvier 2019 sur 100 km. Il y a aussi la côtière qui est le prolongement de la Voie de dégagement nord (Vdn) sur 195 km jusqu’à Saint-Louis. Tout cela vous permettra de vous positionner», laisse entendre le Pm.

Selon le Premier ministre, à côté du gaz et du pétrole, de l’économie numérique et verte, la phase 2 du Pse prendra en considération les dossiers des entrepreneurs nationaux dans les appels d’offres du secteur des Bâtiments et travaux publics (Btp). Lequel secteur repose sur le cadre dont le chef de l’Etat compte s’appuyer pour maintenir la croissance économique d’ici 2024. «Nous avons à peu près 60 communes où l’habitat est menacé. Le désert gagne, chaque jour, l’équivalent de 300 terrains de football dans le Ferlo. C’est énorme. Le chef de l’Etat veut lancer une initiative présidentielle sur l’économie verte, la déforestation. Ce sont toutes des opportunités à saisir par le secteur privé national», dit le chef du gouvernement.

 

SENCLIC

 

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire