Musa Mseleku : le célèbre polygame sud-africain fait une étonnante révélation sur sa vie privée

En plus de ses quatre femmes, le célèbre polygame sud-africain, Musa Mseleku, a admis avoir des petites amies.

La révélation de M. Mseleku a indigné plusieurs qui l’ont qualifié d’homme aux mœurs légères.

« Ce qu’il fait n’est pas culturel. Il est purement guidé par la luxure. Culturellement, la première épouse, dans ce cas Macele, décide si elle veut que son mari ait une seconde épouse ou non. Un homme n’a pas le privilège de choisir une seconde épouse et, par conséquent, tout le processus de polygamie est dirigé par la première épouse. C’est pourquoi Mseleku induit en erreur la nation tout entière », a déclaré le Dr Nomagugu Ngobese, expert culturel et fondateur de la fondation Nomkhubulwane. Il a ajouté qu’un homme ne peut aimer deux femmes à la fois.

Le Dr Gugu Mazibuko a partagé le même avis que Nomagugu Ngobese. « Sa déclaration montre clairement qu’il n’aime pas ou ne se soucie pas de ses femmes ou de ses enfants. C’est une déclaration dangereuse qui peut causer des dommages psychologiques à ses femmes et à ses enfants. En effet, ils ne savent pas quand il ramènera sa prochaine femme à la maison. »

À lire aussi :
« La polyandrie est une attaque contre l’institution du mariage »-dixit un polygame sud-africain

Mseleku s’est toutefois défendu en affirmant que le fait d’être transparent éliminait l’élément d’infidélité. Selon lui, l’infidélité ne concerne que les hommes qui cachent qu’ils ont des petites amies.

« Je ne suis pas infidèle. C’est normal d’avoir des épouses et des petites amies. Cela ne signifie pas que j’ai beaucoup de petites amies.

La polygamie, c’est être honnête et transparent. La déclaration en elle-même est tellement ouverte et transparente. Deuxièmement, lorsque vous êtes polygame, vous déclarez vos intentions. L’infidélité c’est quand on fait des choses en cachette. Cette déclaration est publique, donc il n’y a pas de tromperie.

À lire aussi :
Jacob Zuma : mauvaise nouvelle pour l'ancien président sud-africain

« L’infidélité ne s’applique qu’aux hommes qui cachent qu’ils ont des petites amies. Comment pouvez-vous dire que je suis infidèle alors que mes femmes savent que j’ai des petites amies ? », a-t-il souligné.

La troisième femme de Mseleku, Thobile Mseleku l’a soutenu en disant qu’il n’y a rien de nouveau dans sa déclaration.

« Il m’a dit qu’il avait des petites amies, je n’ai aucun problème avec cela. Je ne suis donc pas surprise par sa déclaration et cela ne me dérange pas », a-t-elle déclaré.

À lire aussi :
L’ancien président Sud-africain Frederik Declerck annonce une terrible nouvelle concernant sa santé

 

Crédit photo : hitng

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire