Actualités Nigéria

Le président Muhamadu Buhari prévient les ressortissants nigérians qui dénigrent le pays à l’étranger

Nigeria : les médias ne doivent plus donner de détails sur les attentats et les attaques

 

La Présidence nigériane a mis en garde ceux qui dénigrent le Nigéria et ses citoyens en dehors des côtes du pays de s’abstenir. C’est à travers une déclaration signée par l’assistant spécial principal du président Muhammadu Buhari que la présidence a suggéré à ses ressortissants d’être patriotiques car ils n’ont rien à gagner à « dénigrer » le pays à l’étranger.

La présidence nigériane s’est adressée à ses fils et filles d’outre-mer par le biais d’une déclaration signée par l’assistant spécial principal du président Muhammadu Buhari pour les médias et la publicité, Mallam Garba Shehu, le mercredi 21 juillet, après la fin des festivités de Sallah. M. Shehu a notamment fait référence au gouverneur de l’État de Katsina, Aminu Masari, qui a récemment décrit les appels lancés aux « puissances étrangères pour qu’elles s’immiscent dans les affaires intérieures du Nigeria » comme le « plus haut niveau d’antipatriotisme ».

À lire aussi :   Zambie : le président Lungu s’évanouit au cours d’une cérémonie officielle

Il a conseillé aux Nigérians d’être de bons ambassadeurs du Nigeria s’ils veulent que les étrangers aient une opinion positive du pays. La déclaration se lit comme suit : « Il n’y a rien à gagner à dénigrer son pays à l’étranger. Chaque citoyen doit respecter sa nation. Les pays dans lesquels ils vont et disent du mal du Nigeria, leurs citoyens n’osent pas faire ça.

« Lorsqu’ils vont à l’extérieur, ils parlent en bien de leur nation. Ils sont les ambassadeurs de leur propre pays. Ils sont des vendeurs pour leurs nations. Pourquoi sortons-nous et racontons-nous les pires histoires de notre propre pays ? Je pense que les Nigérians doivent changer. Si nous n’aimons pas ce pays et si nous ne le promouvons pas, personne ne le fera pour nous. Cela ressort clairement du message que le gouverneur (Aminu) Masari (de l’État de Katsina) a diffusé il y a quelques jours », peut-on lire dans la déclaration.

À lire aussi :   Cameroun : Paul Biya refuse de recevoir le président de la CAF

Cette sortie de la présidence nigériane intervient quelques heures après le buzz engendré par une vidéo qui montrait un ressortissant nigérian attaqué l’équipe nationale féminine dans un bus. Dans le véhicule, l’homme qui a confronté les joueuses des Super Falcons, a ouvertement traité le Nigéria d’un pays terroriste. Le Nigérian a déclaré qu’elles représentaient un « pays terroriste qui tue et kidnappe ses citoyens ». Selon lui, elles devraient avoir honte de représenter leur pays.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire