Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mozambique: des djihadistes décapitent 50 personnes sur un terrain de football
11/11/2020 à 10h05 par La redaction

Des combattants de l’Etat islamique ont décapité plus de 50 personnes et découpé les corps des victimes lors d’une attaque brutale dans le nord du Mozambique, selon les médias locaux.

Les djihadistes ont transformé un terrain de football en “terrain d’exécution” en décapitant et en hachant les corps de villageois dans la province de Cabo Delgado, rapportent les médias d’Etat.

Des dizaines de femmes et d’enfants ont été enlevés dans le village de Nanjaba, tandis que plus de 50 ont été tués dans une attaque horrible contre le village de Muatide, rapporte la BBC.

Ils ont incendié les maisons puis se sont attaqués à la population qui s’était enfuie dans les bois et ont commencé leurs actions macabres”, a déclaré Bernardino Rafael, commandant général de la police mozambicaine lors d’un point de presse lundi, selon Al Jazeera.

Des villageois qui ont tenté de fuir auraient été emmenés sur un terrain de football voisin où ils ont été décapités et coupés en morceaux dans une scène atroce.

Les djihadistes ont fait des ravages dans la province de Cabo Delgado au Mozambique au cours des trois dernières années, ravageant des villages et des villes dans le cadre d’une campagne pour établir un califat islamiste. Les militants ont intensifié leur offensive ces derniers mois et se sont violemment emparés de pans de territoire, terrorisant ainsi les citoyens.

L’expert en matière de lutte contre le terrorisme et de crime organisé, David Otto, a déclaré au Daily Star: «Les forces de l’État et les espions présumés ont été capturés et décapités par le groupe djihadiste pour envoyer un message d’avertissement. Les femmes ont fait l’objet d’enlèvements ciblés. Des sources disent que les djihadistes gardent les femmes comme esclaves sexuelles. ”

Il a ajouté: «Le terrain complexe de forêt profonde et l’accès facile à l’océan Indien rendent la province de Cabo Delgado et le district de Mocimboa da Praia parfaits pour tout groupe armé à se cacher. Ils peuvent lancer des tactiques d’embuscade, s’enfuir en haute mer vers les États voisins et disposer d’un itinéraire logistique idéal pour la contrebande de marchandises, d’armes et de munitions illégales.”

La semaine dernière, des militants présumés ont décapité au moins 20 hommes et adolescents lors d’une cérémonie d’initiation masculine dans le district de Muidumbe. Les corps démembrés d’au moins cinq adultes et 15 garçons ont été retrouvés.

La police a appris le massacre commis par les insurgés à travers des rapports de personnes qui ont trouvé des cadavres dans les bois”, a déclaré un officier. “Il a été possible de dénombrer 20 corps répartis sur une superficie d’environ 500 mètres. Il s’agissait de jeunes qui assistaient à une cérémonie de rite d’initiation accompagnés de leurs conseillers.”

En avril, des jihadistes ont abattu et décapité plus de 50 jeunes pour avoir prétendument refusé de rejoindre leurs rangs. En mars, ils ont occupé le centre de Mocimboa da Praia et incendié des bâtiments gouvernementaux. Dans une autre ville, ils ont lancé une attaque contre un poste de police et hissé le drapeau de l’Etat islamique.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Émigration clandestine : Considéré mort, il réapparaît au moment de ses funérailles !

16/11/2020

Émigration clandestine...

Cheikh Tidjane Dièye, habitant le village de...
Barack Obama explique comment il a humilié Donald Trump à la maison Blanche

16/11/2020

Barack Obama...

    L'ancien président américain Barack Obama...
Hamed Bakayoko élevé au grade de Commandeur dans l'Ordre du mérite

16/11/2020

Hamed Bakayoko...

Ministre d’Etat, ministre de la Défense et...
RFI annonce la mort du Roi Pélé (Photos)

16/11/2020

RFI annonce...

  RFI a annoncé ce 16 novembre...
Nigeria : le laboratoire Pfizer avait déjà créé des ‘‘dégâts humains’’ avec ses vaccins

16/11/2020

Nigeria : le...

Le laboratoire Pfizer dans ses recherches a...
Cameroun : La Communauté missionnaire Saint Paul organise une soirée pour Samuel Eto'o

16/11/2020

Cameroun :...

La légende du football camerounais sera célébré...
Côte d'ivoire : Une grotte mariale saccagée à M'batto

16/11/2020

Côte d’ivoire...

Les actes repréhensibles continuent de secouer la...
Kenya : des bébés en vente sur le marché noir

16/11/2020

Kenya :...

  Il s'agit d'un phénomène qui attriste...
Côte d’Ivoire : la grosse inquiétude de Beaumelle avant le match retour contre le Madagascar !

16/11/2020

Côte d’Ivoire...

Après leur victoire (2-1) contre les Barea...
Violences post-électorales/ Le Cardinal Kutwa réagit: “Le respect de la Loi est plus important que les élections”

16/11/2020

Violences post-électorales/...

C’est une déclaration qui fera encore gerber...
Présidentielle ivoirienne/ Le Pape François appelle à un “climat de confiance réciproque de dialogue”

16/11/2020

Présidentielle ivoirienne/...

A la faveur de la célébration de...
Décès de J.J Rawlings : l’ancien président Dramani Mahama empêché de signer le livre de condoléances

16/11/2020

Décès de...

Une délégation du Congrès national démocratique (NDC),...
Après les avoir accusés de putsch/ Voici ce que Hamed Bakayoko demande encore aux opposants

16/11/2020

Après les...

Le Premier Ministre Hamed Bakayoko appelle l’opposition...
Bénin : Frédéric Joël Aïvo conquiert les adeptes de Feu Sossa Guedehoungue

16/11/2020

Bénin : Frédéric...

Le Professeur Frédéric Joël Aïvo poursuit sa conquête...
USA: Donald Trump révèle pourquoi Joe Biden a remporté la présidentielle

16/11/2020

USA: Donald...

Le président Donald Trump a reconnu à...
États-Unis/présidentielle 2020 : le pasteur TB Joshua dit à Donald Trump ce qu’il doit faire après sa défaite (vidéo)

16/11/2020

États-Unis/présidentielle 2020...

Donald Trump devrait accepter sa défaite face...
Hamed Bakayoko en colère: “Des journalistes et des grands journaux sont devenus des relais de fake news des réseaux sociaux”

16/11/2020

Hamed Bakayoko...

Le régime RHDP semble ne plus apprécier...
Forbes: Michael Jackson est la célébrité décédée la mieux rémunérée pour la 8e année consécutive- (Top 13)

16/11/2020

Forbes: Michael...

Le regretté Michael Jackson est une fois...
Sénégal : Révélations choquantes d’une femme mariée : « Mon mari éjacule dès qu’il me pénètre »

16/11/2020

Sénégal :...

Au Sénégal, des révélations choquantes d’une femme...
Afrique du Sud: Sandile Shezi, 23 ans, devient le plus jeune multimillionnaire du pays

15/11/2020

Afrique du...

La persévérance, c'est la clé du succès....

Des combattants de l’Etat islamique ont décapité plus de 50 personnes et découpé les corps des victimes lors d’une attaque brutale dans le nord du Mozambique, selon les médias locaux.

Les djihadistes ont transformé un terrain de football en “terrain d’exécution” en décapitant et en hachant les corps de villageois dans la province de Cabo Delgado, rapportent les médias d’Etat.

Des dizaines de femmes et d’enfants ont été enlevés dans le village de Nanjaba, tandis que plus de 50 ont été tués dans une attaque horrible contre le village de Muatide, rapporte la BBC.

Ils ont incendié les maisons puis se sont attaqués à la population qui s’était enfuie dans les bois et ont commencé leurs actions macabres”, a déclaré Bernardino Rafael, commandant général de la police mozambicaine lors d’un point de presse lundi, selon Al Jazeera.

Des villageois qui ont tenté de fuir auraient été emmenés sur un terrain de football voisin où ils ont été décapités et coupés en morceaux dans une scène atroce.

Les djihadistes ont fait des ravages dans la province de Cabo Delgado au Mozambique au cours des trois dernières années, ravageant des villages et des villes dans le cadre d’une campagne pour établir un califat islamiste. Les militants ont intensifié leur offensive ces derniers mois et se sont violemment emparés de pans de territoire, terrorisant ainsi les citoyens.

L’expert en matière de lutte contre le terrorisme et de crime organisé, David Otto, a déclaré au Daily Star: «Les forces de l’État et les espions présumés ont été capturés et décapités par le groupe djihadiste pour envoyer un message d’avertissement. Les femmes ont fait l’objet d’enlèvements ciblés. Des sources disent que les djihadistes gardent les femmes comme esclaves sexuelles. ”

Il a ajouté: «Le terrain complexe de forêt profonde et l’accès facile à l’océan Indien rendent la province de Cabo Delgado et le district de Mocimboa da Praia parfaits pour tout groupe armé à se cacher. Ils peuvent lancer des tactiques d’embuscade, s’enfuir en haute mer vers les États voisins et disposer d’un itinéraire logistique idéal pour la contrebande de marchandises, d’armes et de munitions illégales.”

La semaine dernière, des militants présumés ont décapité au moins 20 hommes et adolescents lors d’une cérémonie d’initiation masculine dans le district de Muidumbe. Les corps démembrés d’au moins cinq adultes et 15 garçons ont été retrouvés.

La police a appris le massacre commis par les insurgés à travers des rapports de personnes qui ont trouvé des cadavres dans les bois”, a déclaré un officier. “Il a été possible de dénombrer 20 corps répartis sur une superficie d’environ 500 mètres. Il s’agissait de jeunes qui assistaient à une cérémonie de rite d’initiation accompagnés de leurs conseillers.”

En avril, des jihadistes ont abattu et décapité plus de 50 jeunes pour avoir prétendument refusé de rejoindre leurs rangs. En mars, ils ont occupé le centre de Mocimboa da Praia et incendié des bâtiments gouvernementaux. Dans une autre ville, ils ont lancé une attaque contre un poste de police et hissé le drapeau de l’Etat islamique.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire