Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mort d’un chef djihadiste au Mali
06/11/2019 à 12h06 par Georges Traore

Le numéro 2 et leader religieux du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), organisation djihadiste reliée à Al-Qaïda, a été tuée. L’information est relayée par l’Agence France Presse.

Selon la version de la ministre française en charge de l’armée, Florence Paly, le chef djihadiste a été tué « dans la nuit du 8 au 9 octobre » sur le sol malien en coordination avec les forces maliennes et un soutien américain.  Son nom : Abou Abderahman al Maghrebi, alias Ali Maychou (un Marocain, ndlr).

« Il s'agit de la neutralisation d'un personnage très influent », a déclaré à l'AFP Florence Parly, au lendemain de sa visite au Burkina Faso, où elle a rencontré des forces spéciales françaises. Ali Maychou était « le deuxième terroriste le plus recherché au Sahel - y compris par les Américains ».

« Quand vous regardez le rayon d'action des groupes jihadistes qui s'étend de Kidal jusqu'à la frontière entre le Burkina et la Côte d'Ivoire d'un côté, de la frontière Mali-Mauritanie jusqu'au lac Tchad de l'autre côté, Barkhane à elle seule ne peut pas faire face à tout ça. Et on a vu jusqu'ici qu'en dépit d'opérations couronnées de succès qui ont décimé un certain nombre de ces groupes depuis 2013, à chaque fois, les groupes réussissent à se reconstituer et grandissent, gagnent en intensité dans leurs opérations. Donc ce n'est pas de l'affichage, mais ce n'est pas suffisant », estime l'expert Mathieu Pellerin, analyste Sahel à l'International Crisis Group.

 

 

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le numéro 2 et leader religieux du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), organisation djihadiste reliée à Al-Qaïda, a été tuée. L’information est relayée par l’Agence France Presse.

Selon la version de la ministre française en charge de l’armée, Florence Paly, le chef djihadiste a été tué « dans la nuit du 8 au 9 octobre » sur le sol malien en coordination avec les forces maliennes et un soutien américain.  Son nom : Abou Abderahman al Maghrebi, alias Ali Maychou (un Marocain, ndlr).

« Il s'agit de la neutralisation d'un personnage très influent », a déclaré à l'AFP Florence Parly, au lendemain de sa visite au Burkina Faso, où elle a rencontré des forces spéciales françaises. Ali Maychou était « le deuxième terroriste le plus recherché au Sahel - y compris par les Américains ».

« Quand vous regardez le rayon d'action des groupes jihadistes qui s'étend de Kidal jusqu'à la frontière entre le Burkina et la Côte d'Ivoire d'un côté, de la frontière Mali-Mauritanie jusqu'au lac Tchad de l'autre côté, Barkhane à elle seule ne peut pas faire face à tout ça. Et on a vu jusqu'ici qu'en dépit d'opérations couronnées de succès qui ont décimé un certain nombre de ces groupes depuis 2013, à chaque fois, les groupes réussissent à se reconstituer et grandissent, gagnent en intensité dans leurs opérations. Donc ce n'est pas de l'affichage, mais ce n'est pas suffisant », estime l'expert Mathieu Pellerin, analyste Sahel à l'International Crisis Group.

 

 

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire