Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mort de George Floyd : Le procès des policiers fixé au 8 mars 2021?
01/07/2020 à 07h22 par La redaction

 

À l’occasion de la première audience consacrée au meurtre de George Floyd ce lundi 29 juin, un juge a fixé au 8 mars 2021 la date possible du procès. Elle pourra toutefois être revue en fonction de l’avancée de la procédure.

 

Un juge de Minneapolis a espéré lundi 29 juin pouvoir entamer le procès des policiers impliqués dans le meurtre de George Floyd le 8 mars prochain, mais a menacé de le dépayser si les parties continuaient à s’exprimer dans les médias sur ce dossier qui a révolté l’Amérique.

 

« J’aimerais que la publicité avant le procès n’implique aucun communiqué des familles des parties, de leurs amis ou d’élus », a déclaré le magistrat Peter Cahill lors d’une audience très attendue dans cette ville du nord des États-Unis.

 

Lire aussi : Meurtre de George Floyd : l’ONU s’empare de la question du racisme et prend une décision

Vêtu d’un costume orange de prisonnier, le visage couvert d’un masque, l’ex-agent Derek Chauvin a comparu par lien vidéo depuis la prison de haute sécurité où il est détenu depuis un mois. Cet homme blanc de 44 ans est inculpé de meurtre  pour avoir asphyxié George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, en s’agenouillant sur son cou pendant de longues minutes.

 

Ses trois anciens collègues Alexander Kueng, Thomas Lane et Tou Thao, poursuivis pour complicité de meurtre, se sont présentés en personne devant le juge. Les deux premiers ont été remis en liberté conditionnelle contre le versement d’une caution de 750 000 dollars. Le dernier est toujours écroué mais a été transféré au tribunal pour cette audience.

 

Les quatre hommes, qui ont tous été licenciés de la police, encourent jusqu’à 40 ans de réclusion. Dans un document transmis après l’audience, l’avocat d’Alexander Kueng a fait savoir que son client avait l’intention de plaider « non coupable »  et soutenir qu’il avait fait un « usage raisonnable de la force » pour se défendre. Les stratégies des autres accusés n’ont pas encore été dévoilées.

 

Le 25 mai, les quatre agents avaient voulu arrêter George Floyd soupçonné d’avoir tenté d’écouler un faux billet de 20 dollars dans un commerce de Minneapolis. Le quadragénaire, menotté, avait été plaqué au sol et l’agent Derek Chauvin avait appliqué son genou sur son cou pour l’y maintenir.

Lire aussi : Le genou de Derek Chauvin aurait duré sur le cou de George Floyd moins longtemps que 8:46

« Je ne peux plus respirer », a supplié George Floyd à plusieurs reprises avant de perdre conscience. Malgré les interventions de passants, Derek Chauvin a continué à exercer sa pression pendant près de huit minutes, selon l’acte d’accusation.

 

Le drame, dont les images captées par une passante sont devenues virales, a suscité une vague de manifestations inédites depuis les grandes marches pour les droits civiques des années 1960, qui a même dépassé les frontières américaines.

 

Lors de l’audience, l’avocat de Derek Chauvin s’est plaint que de nombreux responsables, dont le maire de Minneapolis ou même le président Donald Trump, aient commenté l’affaire. « C’est un dossier qui présente un grand intérêt public », a reconnu Me Eric Nelson, « mais si ces déclarations continuent je demanderai à la justice » de les interdire, a-t-il menacé.

 

Le juge Peter Cahill, qui avait banni les caméras dans la salle d’audience, a lui aussi souhaité que l’affaire soit jugée au tribunal et non dans les médias. Sinon, il faudra dépayser le procès en dehors du comté de Hennepin, a-t-il déclaré.

 

Le procureur Matthew Frank a assuré vouloir lui aussi « un procès équitable » et s’est engagé à recommander à la famille, aux élus et aux enquêteurs en charge du dossier de s’abstenir de commenter le dossier publiquement à l’avenir. Mais « je ne peux pas les y forcer », a-t-il reconnu.

 

Au même moment, à l’extérieur du palais de justice, un oncle de George Floyd a souhaité que le procès ne se tienne pas dans le Minnesota. « Je ne suis en colère contre personne », a déclaré à la presse Selwyn Jones, venu exprès du Dakota du Sud pour cette audience.

Mais pour lui le procès « ne sera pas juste » s’il a lieu dans cet État où la population noire est très minoritaire. La prochaine audience a été fixée au 11 septembre.

 

Avec ouest-France

 

Lire aussi : Meurtre de George Floyd: un deuxième policier impliqué dans sa mort libéré de prison

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 582 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Nigeria/#EndSARS : la mère de Beyoncé défend sa fille

24/10/2020

Nigeria/#EndSARS :...

Tina knowles Tina Knowles, la mère de...
Togo: les travaux sur la route Lomé-Kpalimé sont suspendus

24/10/2020

Togo: les...

  Dans un communiqué, l’entreprise BTP, EBOMAF...
CIV: Mamadou Koulibaly dévoile la personne qui veut le tuer

24/10/2020

CIV: Mamadou...

Menacé de mort sur le réseau social...
Donald Trump "Joe Biden est un politicien corrompu"

24/10/2020

Donald Trump...

Le président américain Donald Trump ne fait...
Emmanuella Keïta demande à Alassane Ouattara de dégager

24/10/2020

Emmanuella Keïta...

L'actrice et femme d'affaires ivoirienne Emmanuella Keïta...
Alassane Ouattara : ” si Bédié revenait, ce pays serait détruit “

24/10/2020

Alassane Ouattara...

Dans une interview parue le samedi 24...
Mabri à propos de Bictogo: ” C’est une honte pour notre pays qu’un tel personnage rafle tous les marchés publics”.

24/10/2020

Mabri à...

L’ex-ministre de l’Enseignement supérieur de Côte d’Ivoire,...
Top 10 des célébrités féminines les plus influentes de la Côte d’Ivoire !

24/10/2020

Top 10...

Le milieu du showbiz, entrepreneuriat et business...
Côte d’Ivoire : Top 10 des célébrités qui sont contre le troisième mandat !

24/10/2020

Côte d’Ivoire...

Le troisième mandat du président de la République Alassane Ouattara crée...
Bénin : un homme survit malgré les 19 balles reçues en pleine poitrine pendant un braquage

24/10/2020

Bénin :...

L’une des scènes les plus surprenantes que...
Couverture de la période électorale / Les journalistes appelés “à rester strictement professionnels”

24/10/2020

Couverture de...

Les Organisations Professionnelles des Médias ont d’un...
Brutalités policières au Nigeria : Au moins 69 personnes tuées lors des manifestations

24/10/2020

Brutalités policières...

La présidence nigériane a déclaré qu’au moins...
Mali : Sidiki Diabaté gravement malade en prison?

24/10/2020

Mali :...

En prison depuis bientôt un mois suite...
Côte d’Ivoire / Adama Bictogo s’attaque à Simone Gbagbo : voici qu’il dit de l’ancienne première dame

24/10/2020

Côte d’Ivoire...

Dans une vidéo circulant sur les réseaux...
Brutalités policières au Nigeria : Au moins 69 personnes tuées lors des manifestations

24/10/2020

Brutalités policières...

La présidence nigériane a déclaré qu’au moins...
Ouganda / présidentielle 2021 : le parti au pouvoir lance une équipe de karaté pour “sécuriser le scrutin”

24/10/2020

Ouganda /...

Le parti au pouvoir en Ouganda, le...
Le Général Apalo Touré prévient : “nous militaires, nous avons des armes et on peut rester à Akouédo, tirer là et ça va tomber à Dabou”

24/10/2020

Le Général...

Le Commandant Supérieur de la Gendarmerie nationale...
Crise au Nigeria: le président Buhari réunit ses prédécesseurs

23/10/2020

Crise au...

Alors que la crise continue au Nigeria,...
Mali : l’armée affirme avoir repris Farabougou, assiégé par des jihadistes

23/10/2020

Mali :...

Les forces armées maliennes ont annoncé avoir...
Présidentielle en Côte d'Ivoire : l'opposition ne veut pas négocier avec le pouvoir mais appelle à "une médiation internationale"

23/10/2020

Présidentielle en...

Voiture incendiée lors de manifestations contre un...

 

À l’occasion de la première audience consacrée au meurtre de George Floyd ce lundi 29 juin, un juge a fixé au 8 mars 2021 la date possible du procès. Elle pourra toutefois être revue en fonction de l’avancée de la procédure.

 

Un juge de Minneapolis a espéré lundi 29 juin pouvoir entamer le procès des policiers impliqués dans le meurtre de George Floyd le 8 mars prochain, mais a menacé de le dépayser si les parties continuaient à s’exprimer dans les médias sur ce dossier qui a révolté l’Amérique.

 

« J’aimerais que la publicité avant le procès n’implique aucun communiqué des familles des parties, de leurs amis ou d’élus », a déclaré le magistrat Peter Cahill lors d’une audience très attendue dans cette ville du nord des États-Unis.

 

Lire aussi : Meurtre de George Floyd : l’ONU s’empare de la question du racisme et prend une décision

Vêtu d’un costume orange de prisonnier, le visage couvert d’un masque, l’ex-agent Derek Chauvin a comparu par lien vidéo depuis la prison de haute sécurité où il est détenu depuis un mois. Cet homme blanc de 44 ans est inculpé de meurtre  pour avoir asphyxié George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, en s’agenouillant sur son cou pendant de longues minutes.

 

Ses trois anciens collègues Alexander Kueng, Thomas Lane et Tou Thao, poursuivis pour complicité de meurtre, se sont présentés en personne devant le juge. Les deux premiers ont été remis en liberté conditionnelle contre le versement d’une caution de 750 000 dollars. Le dernier est toujours écroué mais a été transféré au tribunal pour cette audience.

 

Les quatre hommes, qui ont tous été licenciés de la police, encourent jusqu’à 40 ans de réclusion. Dans un document transmis après l’audience, l’avocat d’Alexander Kueng a fait savoir que son client avait l’intention de plaider « non coupable »  et soutenir qu’il avait fait un « usage raisonnable de la force » pour se défendre. Les stratégies des autres accusés n’ont pas encore été dévoilées.

 

Le 25 mai, les quatre agents avaient voulu arrêter George Floyd soupçonné d’avoir tenté d’écouler un faux billet de 20 dollars dans un commerce de Minneapolis. Le quadragénaire, menotté, avait été plaqué au sol et l’agent Derek Chauvin avait appliqué son genou sur son cou pour l’y maintenir.

Lire aussi : Le genou de Derek Chauvin aurait duré sur le cou de George Floyd moins longtemps que 8:46

« Je ne peux plus respirer », a supplié George Floyd à plusieurs reprises avant de perdre conscience. Malgré les interventions de passants, Derek Chauvin a continué à exercer sa pression pendant près de huit minutes, selon l’acte d’accusation.

 

Le drame, dont les images captées par une passante sont devenues virales, a suscité une vague de manifestations inédites depuis les grandes marches pour les droits civiques des années 1960, qui a même dépassé les frontières américaines.

 

Lors de l’audience, l’avocat de Derek Chauvin s’est plaint que de nombreux responsables, dont le maire de Minneapolis ou même le président Donald Trump, aient commenté l’affaire. « C’est un dossier qui présente un grand intérêt public », a reconnu Me Eric Nelson, « mais si ces déclarations continuent je demanderai à la justice » de les interdire, a-t-il menacé.

 

Le juge Peter Cahill, qui avait banni les caméras dans la salle d’audience, a lui aussi souhaité que l’affaire soit jugée au tribunal et non dans les médias. Sinon, il faudra dépayser le procès en dehors du comté de Hennepin, a-t-il déclaré.

 

Le procureur Matthew Frank a assuré vouloir lui aussi « un procès équitable » et s’est engagé à recommander à la famille, aux élus et aux enquêteurs en charge du dossier de s’abstenir de commenter le dossier publiquement à l’avenir. Mais « je ne peux pas les y forcer », a-t-il reconnu.

 

Au même moment, à l’extérieur du palais de justice, un oncle de George Floyd a souhaité que le procès ne se tienne pas dans le Minnesota. « Je ne suis en colère contre personne », a déclaré à la presse Selwyn Jones, venu exprès du Dakota du Sud pour cette audience.

Mais pour lui le procès « ne sera pas juste » s’il a lieu dans cet État où la population noire est très minoritaire. La prochaine audience a été fixée au 11 septembre.

 

Avec ouest-France

 

Lire aussi : Meurtre de George Floyd: un deuxième policier impliqué dans sa mort libéré de prison

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 582 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire