Divers

« Mon mari m’a violée lors de notre nuit de noce »

« Mon mari m’a violée lors de notre nuit de noce »

 

Le viol conjugal est bel et bien réel et fait des victimes. En couple, certains hommes, sous l’effet de la libido, oublient ou n’aiment pas consulter l’avis de leurs partenaires avant de passer à l’acte. Ils utilisent la force pour assouvir leur besoin malgré le fait qu’ils soient en couple. C’est le viol conjugal et une jeune femme en a été victime lors de sa nuit de noce.

 

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé,  » le viol conjugal est tout comportement au sein d’un couple qui va causer une souffrance physique, psychique ou sexuelle chez le partenaire ». Selon les chiffres de l’OMS, 24.9% ont des relations sexuelles forcées sans leur propre accord. Leurs partenaires oublient visiblement la notion de consentement après leur avoir passé la bague au doigt.

À lire aussi :   Liberia: un pasteur arrêté pour avoir violé une femme enceinte

 

Lire aussi : Une éventuelle collaboration entre Grand P et Nocembo Zikode ?

Le témoignage d’une jeune mariée, violée lors de sa nuit de noce, démontre à quel point le viol conjugal mérite d’être combattu. La mariée a été déviergée le jour de son mariage sans son consentement. En effet, la jeune dame aimait son mari et était prête à perdre sa virginité le jour de son mariage. Mais le jour-j, elle était souffrante, sa température était élevée et elle voulait rentrer dans la chambre de l’hôtel pour se reposer. Ce que le mari n’a pas compris et lui a enlevé de force sa robe.

À lire aussi :   "Mon mari n'est pas le père biologique de mes 4 enfants"

Lire aussi : Pakistan: une mère et sa fille de 4 ans kidnappées et violées pendant 2 semaines

L’homme ne voulait pas attendre, il ne pensait qu’à satisfaire son besoin sexuel oubliant sa femme qui voulait que ce moment soit uniquement doux. Quelques instants après avoir lutté en vain, la victime raconte qu’elle s’est réveillée avec du sang partout. Elle n’était donc plus vierge, mais elle n’a pas non plus pu profiter de cet instant tant attendu.

Lire aussi: Violence conjugale : Universal Music Africa suspend son contrat avec Sidiki Diabaté

Le mari s’est comporté comme un barbare et c’est cela qu’endure ⅓ des femmes du monde, victimes de violences conjugales. Toutefois, en France seulement 2 % d’entre elles portent plainte pour dénoncer ce crime. En effet, le viol conjugal est passible d’une peine de 20 ans d’emprisonnement en présence de certaines circonstances aggravantes et de 30 ans si le viol a causé le décès de la victime.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire