Mohamed Bazoum, président du Niger : « Ce n’est pas à la France de faire la guerre au Sahel ».  


Video player

Ce samedi 10 juillet, le président du Niger, Mohamed Bazoum a déclaré au micro de France 24 que la guerre contre les groupes armés au Sahel ne devrait pas être menée par la France, mais plutôt par les Africains. 

 

 

Le président Mohammed Bazum a prononcé pour la première fois un discours sur les questions de sécurité, notamment la lutte contre le terrorisme au Sahel, laissant derrière lui des mots forts. Mohamed Bazoum a déclaré dans une interview à la France le 24 que la guerre contre les terroristes au Sahel doit être lancée par les Sahéliens eux-mêmes.

 

Mohamed Bazoum a déclaré à cet effet : « Les Africains, notamment les Sahéliens, doivent savoir que la guerre ne doit pas se faire par la France pour nous, mais par nous. Le rôle de la France est de compléter nos actions dans des domaines qui nous manquent ». Cette déclaration a été publiée au lendemain du sommet du G5 Sahel, au cours duquel le président français a annoncé la fermeture imminente de trois bases militaires françaises dans le nord du Mali.

 

Le commandement unifié de la mission va prendre ses quartiers à Niamey, capitale du Niger, d’après le nouveau dispositif militaire. Sur les 51 000 soldats déployés dans le Sahel, la France qui a avait annoncé la fin de l’opération Barkhane va quand même maintenir environ 2000 soldats sur place. Depuis son engagement sur le champ de la lutte anti-terroriste, Paris a perdu plus de 50 militaires au front.

 

 

La fin prochaine de l’opération Barkhane au Sahel est pour le chef d’État Nigérien une décision guidée par la « rationalité ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire