People

Miss France victime de racisme après son élection

000 1n31nm

 

Miss Guadeloupe, Clémence Botino, a remporté la prestigieuse couronne de Miss France samedi soir, devenant ainsi la troisième Guadeloupéenne à remporter cet honneur.

Née dans le territoire français d’outre-mer de la Guadeloupe, la brune, qui mesure 5.8, a épaté les foules à travers des tours de maillots de bain, des danses et des questions sur des sujets sociaux.

À peine élue et déjà les remarques agressives. La jeune Clémence Botino, 22 ans, une belle  née dans le territoire français d’outre-mer de la Guadeloupe, est devenue rapidement la cible de remarques racistes sur les médias sociaux,  critiquant sa couleur de peau ou ses origines d’outre-mer.

Décrite comme une intellectuelle et une boule d’énergie par les organisateurs, Botino a insisté pour qu’elle reste humble et gentille. « La beauté, c’est l’intelligence », dit-elle. Avant d’ajouter qu’ il s’agit de se mettre en avant et de savoir qui on est.

Clémence Botino n’aurait pas été élue sans le vote du public. Miss Guadeloupe est la nouvelle Miss France depuis ce samedi 14 décembre 2019. La jeune femme de 22 ans a été plébiscitée par les téléspectateurs à la fois au premier et au second tour, selon le récapitulatif du scrutin dévoilé ce dimanche. Mais du côté des jurés, le vote apparaît bien différent.

Il est à notifier que sans l’appui des téléspectateurs, la jeune femme n’aurait donc pas été en finale. Car le public a placé Clémence Botino devant et l’addition des points lui a finalement permis de se qualifier.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire