Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
Mimie Mathy : le scandale la pousse à briser le silence
22/08/2019 à 02h21 par La Rédaction

La comédienne française se trouve au cœur d'une polémique engendrée par l'annonce de la diffusion, sur TF1, d'un épisode de sa série "Joséphine, ange gardien", évoquant l’histoire triste de l'esclavage.

Cet épisode est réalisé par Thierry Petit qui met en scène Mimie Mathy se rendant en Guadeloupe, dans les années 1830, afin d'aider ses connaissances à retrouver ses origines. L'épisode devrait d'ailleurs être diffusé le 26 août prochain, sauf si le scandale qui augmente ne pousse TF1 à la déprogrammer.

Les fans de la série ont été plusieurs à être choqués par le traitement apporté à ce sujet très grave dans le feuilleton familial. Un internaute exacerbé accentuait que : « Pour les Noirs indignés et qui se sentent insultés par cet épisode de mauvais goût, Allez tous sur le site du @csaudiovisuel ! Pour moi c'est déjà fait ! N'attendez pas que ça sorte si on peut empêcher sa diffusion, ce serait top ! »

Contre cette vague de tollé, Mimie a fini par s’exprimer pour calmer les ardeurs en expliquant les choix de l’équipe. « Ici, dans la série, il fallait qu'on arrive à donner un ton de comédie à un sujet qui n'est pas drôle du tout. D'ailleurs, TF 1 avait peur que ce soit trop grave, trop sérieux. C'est pour cela qu'on a décidé d'aborder la thématique à travers le regard d'un enfant. J'ai trouvé cette histoire très touchante et agréable à jouer. Et puis, le public qui regarde Joséphine est majoritairement composé d'enfants. Je voulais qu'ils sachent qu'on n'a pas toujours été libres", a-t-elle confié à Ciné Télé Revue.

La vedette de la série va jusqu’à affirmer que cette diffusion est à son sens, « une façon détournée d'apprendre l'histoire à une génération qui est plus sur son smartphone que dans les livres ». La star interpelle que « le message est que cette vie-là a bien existé. Des enfants ont été esclaves. Ils n'étaient donc pas libres. L'esclavage a été aboli à la moitié du XIXe siècle, c'est encore proche de nous. »

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 41 131 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La comédienne française se trouve au cœur d'une polémique engendrée par l'annonce de la diffusion, sur TF1, d'un épisode de sa série "Joséphine, ange gardien", évoquant l’histoire triste de l'esclavage.

Cet épisode est réalisé par Thierry Petit qui met en scène Mimie Mathy se rendant en Guadeloupe, dans les années 1830, afin d'aider ses connaissances à retrouver ses origines. L'épisode devrait d'ailleurs être diffusé le 26 août prochain, sauf si le scandale qui augmente ne pousse TF1 à la déprogrammer.

Les fans de la série ont été plusieurs à être choqués par le traitement apporté à ce sujet très grave dans le feuilleton familial. Un internaute exacerbé accentuait que : « Pour les Noirs indignés et qui se sentent insultés par cet épisode de mauvais goût, Allez tous sur le site du @csaudiovisuel ! Pour moi c'est déjà fait ! N'attendez pas que ça sorte si on peut empêcher sa diffusion, ce serait top ! »

Contre cette vague de tollé, Mimie a fini par s’exprimer pour calmer les ardeurs en expliquant les choix de l’équipe. « Ici, dans la série, il fallait qu'on arrive à donner un ton de comédie à un sujet qui n'est pas drôle du tout. D'ailleurs, TF 1 avait peur que ce soit trop grave, trop sérieux. C'est pour cela qu'on a décidé d'aborder la thématique à travers le regard d'un enfant. J'ai trouvé cette histoire très touchante et agréable à jouer. Et puis, le public qui regarde Joséphine est majoritairement composé d'enfants. Je voulais qu'ils sachent qu'on n'a pas toujours été libres", a-t-elle confié à Ciné Télé Revue.

La vedette de la série va jusqu’à affirmer que cette diffusion est à son sens, « une façon détournée d'apprendre l'histoire à une génération qui est plus sur son smartphone que dans les livres ». La star interpelle que « le message est que cette vie-là a bien existé. Des enfants ont été esclaves. Ils n'étaient donc pas libres. L'esclavage a été aboli à la moitié du XIXe siècle, c'est encore proche de nous. »

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 41 131 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire