Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mévente de l’oignon : les producteurs de Potou sollicitent le soutien de l’Etat
14/05/2020 à 10h42 par La redaction
Les producteurs d’oignon de Potou (35 km de Louga) ont demandé mercredi à l’Etat de leur venir en aide face aux difficultés qu’ils rencontrent pour écouler leurs productions, depuis l’apparition du Covid-19 dans le pays.
‘’Nous écoulions nos produits au niveau de la sous-région, au Mali, en Mauritanie, en Gambie. Avec l’arrivée de la maladie, nous avons arrêté toutes nos activités avec ces pays’’, a expliqué le vice-président de l’Interprofession filière oignon, Serigne Abdou Pouye.
Les producteurs espéraient que "l’Etat allait racheter’’ leurs productions et les aider, a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse. Mais, selon lui, ils n’ont ‘’encore reçu aucune aide ni soutien’’ du ministère de l’Agriculture et de l’Etat Sénégal.
Selon lui, si l’Etat a fait des efforts pour ’’apporter un soutien aux secteurs de la pêche, de l’élevage et des transports’’, les cultivateurs, eux, "sont laissés en rade’’. "Nous sollicitons le soutien de l’Etat du Sénégal, à l’instar des autres filières’’, a-t-il déclaré.
Il a révélé que les producteurs d’oignons de Potou ont ‘’contracté des prêts au niveau des banques et mutuelles’’. Cependant, ils risquent de ne pas pouvoir honorer leurs engagements, si leurs productions restent invendues.
‘’Nous utilisons l’énergie solaire pour nos cultures et nous employons des gens pour cultiver les champs. Aujourd’hui, nous n’avons plus d’argent pour les payer. Nous sommes obligés de leur donner de l’oignon pour payer leurs services’’, s’est-il alarmé, insistant sur l’urgence d’une aide de la part de l’Etat.
Il a expliqué que ‘’la fermeture des frontières’’ et les restrictions liées à l’état d’urgence ont "causé beaucoup de préjudices’’ aux producteurs, qui ne parviennent plus à écouler leurs produits.
Macky Sall, a annoncé, lundi, un assouplissement de certaines mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence. Entre autres, il a autorisé la réouverture des marchés hebdomadaires appelés +louma+, ‘’dans les limites de chaque département’’.
Mais Serigne Abdou Pouye affirme que compte tenu de cette limitation, la réouverture des marchés hebdomadaires "ne regèlera pas’’ les problèmes des producteurs.
’’Toutes les localités du département (Keur Momar Sar, Lompoul) produisent de l’oignon. Nous n’avons plus de marché où vendre’’, a-t-il expliqué.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 536 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Interview exclusive de Mme SIDIBE Fadjimata Maman, l’ambassadeur du Niger au Togo

17/10/2020

Interview exclusive...

La pandémie du Coronavirus impacte le monde...
Affaire Libyenne : Nicolas Sarkozy mis en examen « pour association de malfaiteurs »

17/10/2020

Affaire Libyenne...

  Une quatrième mise en examen pour...
Covid-19 : le ministre des sports de l’Italie s’en prend à Cristiano Ronaldo

17/10/2020

Covid-19 :...

Vinecnzo Spadafora, ministre des sports italien, s’en...
Libye : un cousin de Mouammar Kadhafi entend traduire Hillary Clinton en justice

17/10/2020

Libye :...

Ahmad Kadhaf al-Dam, cousin de Mouammar Kadhafi...
Affaire Libyenne : Nicolas Sarkozy mis en examen « pour association de malfaiteurs »

17/10/2020

Mis en...

Englué dans plusieurs affaires judiciaires depuis qu’il...
Alassane Ouattara répond à l’opposition qui demande un report de l’élection présidentielle

17/10/2020

Alassane Ouattara...

Complètement rétif aux récriminations de l’opposition ivoirienne,...
Mutinerie en Guinée/ La mort du Colonel Mamady Condé confirmée par le Ministre de la Défense

17/10/2020

Mutinerie en...

Le Ministre d’État, Ministre de la Défense...
Après s’être remis de sa crise de fatigue, KKB s’en prend à Bédié, Gbagbo et Ouattara

17/10/2020

Après s’être...

Pour le candidat Kouadio Konan Bertin qui...
Alassane Ouattara en meeting à Bouaké : ” c’est le RHDP qui est la majorité dans ce pays “

17/10/2020

Alassane Ouattara...

Alassane Ouattara a lancé sa campagne le...
URGENT/ Guillaume Soro sera arrêté et extradé vers la Côte d'Ivoire

16/10/2020

URGENT/ Guillaume...

  C'est le souhait du président sortant...
Voici pourquoi Georgina tarde à épouser Cristiano Ronaldo

16/10/2020

Voici pourquoi...

Georgina Rodriguez et le quintuple ballon d'or...
Etats-Unis: les libraires s'attaquent à Amazone

16/10/2020

Etats-Unis: les...

Exaspérer d’être cloué sur place par Amazone,...
Côte d’Ivoire : Skelly fait un vrai scandale à la télé  (Photos)

16/10/2020

Côte d’Ivoire :...

Invité ce jeudi 15 octobre 2020 sur...
Côte d’Ivoire : l’opposition veut empêcher les élections « par tous les moyens légaux »

16/10/2020

Côte d’Ivoire :...

L’opposition ivoirienne veut empêcher les élections par...
Bénin : La grotte mariale de Dassa-Zoumè cambriolée

16/10/2020

Bénin :...

L’église de la grotte mariale  logée  dans...
Bénin/ Ecole : châtiments corporels équivalent à licenciement

16/10/2020

Bénin/ Ecole...

Au Bénin, un chef d'établissement scolaire qui...
Présidentielle ivoirienne / Des anti-3e mandat entrent en action et barrent des routes

16/10/2020

Présidentielle ivoirienne...

Depuis ce jeudi 15 octobre matin, il...
Présidentielle ivoirienne : Bédié et Affi ordonnent le blocage du processus électoral “par tous les moyens légaux”

16/10/2020

Présidentielle ivoirienne...

Henri Konan Bédié, candidat du PDCI et...
Restitution de la dent de Patrice Lumumba : un tribunal belge rend son verdict

16/10/2020

Restitution de...

Près de 60 ans après son assassinat...
Affaire Bishop Benjamin Boni convoqué pour une chanson : la police apporte des précisions

16/10/2020

Affaire Bishop...

La rumeur est devenue plus que virale...
Les producteurs d’oignon de Potou (35 km de Louga) ont demandé mercredi à l’Etat de leur venir en aide face aux difficultés qu’ils rencontrent pour écouler leurs productions, depuis l’apparition du Covid-19 dans le pays.
‘’Nous écoulions nos produits au niveau de la sous-région, au Mali, en Mauritanie, en Gambie. Avec l’arrivée de la maladie, nous avons arrêté toutes nos activités avec ces pays’’, a expliqué le vice-président de l’Interprofession filière oignon, Serigne Abdou Pouye.
Les producteurs espéraient que "l’Etat allait racheter’’ leurs productions et les aider, a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse. Mais, selon lui, ils n’ont ‘’encore reçu aucune aide ni soutien’’ du ministère de l’Agriculture et de l’Etat Sénégal.
Selon lui, si l’Etat a fait des efforts pour ’’apporter un soutien aux secteurs de la pêche, de l’élevage et des transports’’, les cultivateurs, eux, "sont laissés en rade’’. "Nous sollicitons le soutien de l’Etat du Sénégal, à l’instar des autres filières’’, a-t-il déclaré.
Il a révélé que les producteurs d’oignons de Potou ont ‘’contracté des prêts au niveau des banques et mutuelles’’. Cependant, ils risquent de ne pas pouvoir honorer leurs engagements, si leurs productions restent invendues.
‘’Nous utilisons l’énergie solaire pour nos cultures et nous employons des gens pour cultiver les champs. Aujourd’hui, nous n’avons plus d’argent pour les payer. Nous sommes obligés de leur donner de l’oignon pour payer leurs services’’, s’est-il alarmé, insistant sur l’urgence d’une aide de la part de l’Etat.
Il a expliqué que ‘’la fermeture des frontières’’ et les restrictions liées à l’état d’urgence ont "causé beaucoup de préjudices’’ aux producteurs, qui ne parviennent plus à écouler leurs produits.
Macky Sall, a annoncé, lundi, un assouplissement de certaines mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence. Entre autres, il a autorisé la réouverture des marchés hebdomadaires appelés +louma+, ‘’dans les limites de chaque département’’.
Mais Serigne Abdou Pouye affirme que compte tenu de cette limitation, la réouverture des marchés hebdomadaires "ne regèlera pas’’ les problèmes des producteurs.
’’Toutes les localités du département (Keur Momar Sar, Lompoul) produisent de l’oignon. Nous n’avons plus de marché où vendre’’, a-t-il expliqué.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 536 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire