Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Meeting de campagne de Faure Gnassingbé : un chef traditionnel fouillé comme de vulgaire individu
11/02/2020 à 20h47 par Prudence ETOU

Un fait des plus discutés ces dernières heures sur les réseaux sociaux. Telle une poudre qui se dilapide sous l'effet du vent, cette photo a déjà parcouru le monde. La photo montre un chef coutumier se faisant fouiller par les forces de sécurités alors qu'il arrivait sur les lieux d'un meeting de campagne du parti politique UNIR. 

 

Les campagnes électorales vont bon train. Tous les 7 candidats sont à pied d'oeuvre pour suffisamment persuader les populations togolaise à voter pour leur parti le 22 février 2020. Et le président sortant Faure Gnassingbé n'est pas des moindres. En route pour un quatrième mandat, le président Faure était à Badou, dans les Plateaux. Et c'est à ce lieux du meeting qu'un fait a été observé et ne cesse encore de choquer les internautes.

 

En effet, la situation est qu'un chef traditionnel qui était sans aucun doute attendu à ce meeting de campagne a été perçu entrain d'être fouillé par des agents de sécurité, quelques minutes avant le début de l'événement. Et curieusement, ce geste de quelques fractions de minutes n'a pas échappé aux yeux, encore moins aux caméras de l'assistance. À première vue, c’est une situation normale, car selon certains observateurs, il faut sécuriser les lieux avant l’arrivée du chef de l'État, candidat du parti Union pour la République, UNIR.

 

Mais tout le monde ne voit pas la chose du même angle. Pour certains, même si tout le monde est soumis à cette fouille, les chefs traditionnels ne sont pas des "tout le monde". Les commentaires pleuvent de partout sur les réseaux sociaux. Même si certains pensent qu' "en matière de sécurité il n'y a pas ça", donnant raison à cet exercice de fouille sur le chef traditionnel, il y en a qui estime que c'est une "humiliation". Puis de commenter que : "quand bien même on fouille au palais de justice par exemple, l'avocat que je suis n'est jamais fouillé. La présentation de ma carte professionnelle me suffit".

 

Cela va dans le même sens que ceux qui admettent qu'un garant des us et coutumes est une autorité morale à qui l’on doit tout le respect qui lui est dû. Ainsi donc, le fouiller sur un lieu de manifestation publique, sous le regard de ses sujets, est un manque de considération et une humiliation notoire.

 

Cependant, selon de nombreux observateurs, ces chefs traditionnels méritent le traitement qu’on leur inflige. « On les voit se pointer dans les manifestations politiques, même si cela ne [les] concerne pas. Une tête couronnée doit rester neutre parce qu’il a en charge une population ou une communauté composée de gens de diverses sensibilités. Ce n’est pas ce [qui se voit] voit au Togo », a indiqué un observateur.

 

Puis à un autre de commenter : "Ils repartiront encore là-bas demain, sous le chaud soleil (...) C'est la réalité. C'est nous ici qui souffrons à leur place. Eux-même...".

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 385 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

Gab, le nouveau repaire des partisans de Trump, expliqué en six points

20/01/2021

Gab, le...

Comme «la nature a horreur du vide»,...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Lundi le 19 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles...
États-Unis : Après Twitter, Donald Trump censuré par YouTube et Facebook

20/01/2021

États-Unis :...

Encore président pour quelques jours, Donald Trump...
États-Unis - Incendie au Capitole : le bâtiment évacué après un feu allumé par des sans-abri

20/01/2021

États-Unis –...

Le Capitole à Washington a été provisoirement...
"Je connais le nom et l'adresse de la personne qui détient Diary Sow"

19/01/2021

« Je connais...

Bonne nouvelle pour les parents, proches et...
Tina Glamour,BB Carla

19/01/2021

Tina Glamour...

Entre Tina Glamour et ses enfants, le...
CHAN 2021: Voici la situation dans le groupe du Togo

19/01/2021

CHAN 2021:...

La sélection A' marocaine, le tenant du...
Victoire Biaku : La chanteuse n'est plus célibataire

19/01/2021

Victoire Biaku...

Victoire Biaku n'est plus à présenter. Passée...
Kenya : un pasteur enceinte ses deux filles

19/01/2021

Kenya :...

John Gichira, un pasteur âgé de 51...
Togo : un œuf coûte 150 F l'unité en ce mois de janvier

19/01/2021

Togo :...

Souvent considéré comme  la protéine animale la...
Côte d'Ivoire: Serey Dié « Ma page Facebook a été piraté, je n'ai plus le contrôle»

19/01/2021

Côte d’Ivoire:...

  L'ivoirien Serey Dié Geoffroy est un...
Togo : La taxe des véhicules à moteur entre en vigueur (photo)

19/01/2021

Togo :...

Deux ans après la première mise à...
Mercato: Mandzukic s'engage avec AC Milan

19/01/2021

Mercato: Mandzukic...

Comme annoncé sur les réseaux sociaux, les...
Tournoi UFOA-B U17: La Côte d'Ivoire remporte le trophée en battant le Nigéria en finale

19/01/2021

Tournoi UFOA-B...

Le tournoi de l'union des fédérations de...
Mali : 03 présumés terroristes interpelés

19/01/2021

Mali :...

Trois (03) terroristes viennent d’être interpelés dans...
Détournement de 200 milliards : Zénab N. perd son procès

19/01/2021

Détournement de...

La ministre Zénab Nabaya Dramé citée dans...
Ghana : le vice-président offre une bourse d’étude à étudiante vendeuse d’eau

19/01/2021

Ghana : le...

Dr Alhaji Mahamudu Bawumia, le vice-président de...
« Diary Sow a la bouche ligotée, attachée sur une chaise »

19/01/2021

« Diary Sow...

« Diary Sow a la bouche ligotée, attachée...
France : à 92 ans, Jean-Marie Le Pen se marie religieusement en secret

19/01/2021

France :...

  L'amour n'a pas d'âge, dit-on. Et...
USA : Kamala Harris, la vice-présidente élue démissionne du sénat

19/01/2021

USA : Kamala Harris,...

Après la victoire du camp des démocrates...

Un fait des plus discutés ces dernières heures sur les réseaux sociaux. Telle une poudre qui se dilapide sous l'effet du vent, cette photo a déjà parcouru le monde. La photo montre un chef coutumier se faisant fouiller par les forces de sécurités alors qu'il arrivait sur les lieux d'un meeting de campagne du parti politique UNIR. 

 

Les campagnes électorales vont bon train. Tous les 7 candidats sont à pied d'oeuvre pour suffisamment persuader les populations togolaise à voter pour leur parti le 22 février 2020. Et le président sortant Faure Gnassingbé n'est pas des moindres. En route pour un quatrième mandat, le président Faure était à Badou, dans les Plateaux. Et c'est à ce lieux du meeting qu'un fait a été observé et ne cesse encore de choquer les internautes.

 

En effet, la situation est qu'un chef traditionnel qui était sans aucun doute attendu à ce meeting de campagne a été perçu entrain d'être fouillé par des agents de sécurité, quelques minutes avant le début de l'événement. Et curieusement, ce geste de quelques fractions de minutes n'a pas échappé aux yeux, encore moins aux caméras de l'assistance. À première vue, c’est une situation normale, car selon certains observateurs, il faut sécuriser les lieux avant l’arrivée du chef de l'État, candidat du parti Union pour la République, UNIR.

 

Mais tout le monde ne voit pas la chose du même angle. Pour certains, même si tout le monde est soumis à cette fouille, les chefs traditionnels ne sont pas des "tout le monde". Les commentaires pleuvent de partout sur les réseaux sociaux. Même si certains pensent qu' "en matière de sécurité il n'y a pas ça", donnant raison à cet exercice de fouille sur le chef traditionnel, il y en a qui estime que c'est une "humiliation". Puis de commenter que : "quand bien même on fouille au palais de justice par exemple, l'avocat que je suis n'est jamais fouillé. La présentation de ma carte professionnelle me suffit".

 

Cela va dans le même sens que ceux qui admettent qu'un garant des us et coutumes est une autorité morale à qui l’on doit tout le respect qui lui est dû. Ainsi donc, le fouiller sur un lieu de manifestation publique, sous le regard de ses sujets, est un manque de considération et une humiliation notoire.

 

Cependant, selon de nombreux observateurs, ces chefs traditionnels méritent le traitement qu’on leur inflige. « On les voit se pointer dans les manifestations politiques, même si cela ne [les] concerne pas. Une tête couronnée doit rester neutre parce qu’il a en charge une population ou une communauté composée de gens de diverses sensibilités. Ce n’est pas ce [qui se voit] voit au Togo », a indiqué un observateur.

 

Puis à un autre de commenter : "Ils repartiront encore là-bas demain, sous le chaud soleil (...) C'est la réalité. C'est nous ici qui souffrons à leur place. Eux-même...".

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 385 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire