Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Meeting de campagne de Faure Gnassingbé : un chef traditionnel fouillé comme de vulgaire individu
11/02/2020 à 20h47 par Prudence ETOU

Un fait des plus discutés ces dernières heures sur les réseaux sociaux. Telle une poudre qui se dilapide sous l'effet du vent, cette photo a déjà parcouru le monde. La photo montre un chef coutumier se faisant fouiller par les forces de sécurités alors qu'il arrivait sur les lieux d'un meeting de campagne du parti politique UNIR. 

 

Les campagnes électorales vont bon train. Tous les 7 candidats sont à pied d'oeuvre pour suffisamment persuader les populations togolaise à voter pour leur parti le 22 février 2020. Et le président sortant Faure Gnassingbé n'est pas des moindres. En route pour un quatrième mandat, le président Faure était à Badou, dans les Plateaux. Et c'est à ce lieux du meeting qu'un fait a été observé et ne cesse encore de choquer les internautes.

 

En effet, la situation est qu'un chef traditionnel qui était sans aucun doute attendu à ce meeting de campagne a été perçu entrain d'être fouillé par des agents de sécurité, quelques minutes avant le début de l'événement. Et curieusement, ce geste de quelques fractions de minutes n'a pas échappé aux yeux, encore moins aux caméras de l'assistance. À première vue, c’est une situation normale, car selon certains observateurs, il faut sécuriser les lieux avant l’arrivée du chef de l'État, candidat du parti Union pour la République, UNIR.

 

Mais tout le monde ne voit pas la chose du même angle. Pour certains, même si tout le monde est soumis à cette fouille, les chefs traditionnels ne sont pas des "tout le monde". Les commentaires pleuvent de partout sur les réseaux sociaux. Même si certains pensent qu' "en matière de sécurité il n'y a pas ça", donnant raison à cet exercice de fouille sur le chef traditionnel, il y en a qui estime que c'est une "humiliation". Puis de commenter que : "quand bien même on fouille au palais de justice par exemple, l'avocat que je suis n'est jamais fouillé. La présentation de ma carte professionnelle me suffit".

 

Cela va dans le même sens que ceux qui admettent qu'un garant des us et coutumes est une autorité morale à qui l’on doit tout le respect qui lui est dû. Ainsi donc, le fouiller sur un lieu de manifestation publique, sous le regard de ses sujets, est un manque de considération et une humiliation notoire.

 

Cependant, selon de nombreux observateurs, ces chefs traditionnels méritent le traitement qu’on leur inflige. « On les voit se pointer dans les manifestations politiques, même si cela ne [les] concerne pas. Une tête couronnée doit rester neutre parce qu’il a en charge une population ou une communauté composée de gens de diverses sensibilités. Ce n’est pas ce [qui se voit] voit au Togo », a indiqué un observateur.

 

Puis à un autre de commenter : "Ils repartiront encore là-bas demain, sous le chaud soleil (...) C'est la réalité. C'est nous ici qui souffrons à leur place. Eux-même...".

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 571 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

doingbuzz tvDOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Violences policières au Nigeria : les femmes s'exposent seins nus

23/10/2020

Violences policières...

Les protestations contre les violences policières se...
Egypte/ Justice: 49 personnes exécutées en 10 jour

23/10/2020

Egypte/ Justice:...

La condamnation à mort est toujours effective...
Les internautes tournent en dérision la rencontre Bédié-Ouattara

23/10/2020

Les internautes...

    Pour apaiser la tension pré-électorale...
Burkina Faso : Roch Kaboré envisage le retour de Blaise Compaoré, s'il est réélu

23/10/2020

Burkina Faso...

  L'ancien président burkinabè Blaise Compaoré pourrait...
Mali: Après Sidiki Diabaté et sa mère, un autre membre de la famille jeté en prison

23/10/2020

Mali: Après...

Décidément, la famille de Sidiki Diabaté a...
Bamba Moriféré : ” Alassane Ouattara n’est pas un Ivoirien. C’est un homme dangereux “

23/10/2020

Bamba Moriféré...

L’opposant Bamba Moriféré a fait une adresse...
Côte d’Ivoire / Violences préélectorales : 8 morts et 41 blessés à Dabou

23/10/2020

Côte d’Ivoire...

La flambée de violences qui s’est emparée...
Main tendue du gouvernement ivoirien / Blé Guirao (UDPCI) : ” On n’est plus à ce niveau …”

23/10/2020

Main tendue...

Le Secrétaire Général de l’UDPCI, ex-allié du...
Mamadou Koulibaly : “Ouattara pense que c’est un droit pour lui de tuer les Ivoiriens

23/10/2020

Mamadou Koulibaly...

Le Professeur Mamadou Koulibaly garde toujours une...
Guinée / élection présidentielle : les observateurs de la Cedeao surpris en train de se partager de l’argent-(Source)

23/10/2020

Guinée /...

Dans la soirée du mercredi, des journalistes...
Côte d’Ivoire /Dialogue politique : Bédié et Affi dénoncent le jeu trouble de la CEDEAO

23/10/2020

Côte d’Ivoire...

Les candidats Henri Konan Bédié et Pascal...
Violences en Côte d'Ivoire : Kerozen arrête la musique

23/10/2020

Violences en...

  La Côte d'Ivoire est en train...
La Togolaise Gisèle Victoria Magbo brille dans la diaspora

22/10/2020

La Togolaise...

Elle s’appelle Gisèle Victoria Magbo et est...
Pape François défend le droit des couples homosexuels

22/10/2020

Pape François...

Pour Pape François, les personnes homosexuelles ont...
Alpha Condé : « si la victoire me revient, je reste ouvert au dialogue »

22/10/2020

Alpha Condé :...

Dans le cadre du processus électoral en...
Mali : l'ex-président IBK et son épouse sont de retour

22/10/2020

Mali :...

  Renversé du pouvoir, l'ancien président malien...
Guinée : des observateurs de la CEDEAO surpris avec d'importantes sommes d'argent

22/10/2020

Guinée :...

Cette nouvelle pourrait envenimer la situation post-électorale...
Trump aurait un bureau et un compte bancaire en Chine

22/10/2020

Trump aurait...

  Le président américain, Donald Trump dispose...
Côte d'Ivoire : la Sotra enregistre une perte de deux milliards de FCFA

22/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La désobéissance civile lancée par l'opposition...
Côte d'Ivoire/ CEI : le gouvernement réserve une place pour le PDCI

22/10/2020

Côte d’Ivoire/...

  Le gouvernement ivoirien a décidé d’examiner...

Un fait des plus discutés ces dernières heures sur les réseaux sociaux. Telle une poudre qui se dilapide sous l'effet du vent, cette photo a déjà parcouru le monde. La photo montre un chef coutumier se faisant fouiller par les forces de sécurités alors qu'il arrivait sur les lieux d'un meeting de campagne du parti politique UNIR. 

 

Les campagnes électorales vont bon train. Tous les 7 candidats sont à pied d'oeuvre pour suffisamment persuader les populations togolaise à voter pour leur parti le 22 février 2020. Et le président sortant Faure Gnassingbé n'est pas des moindres. En route pour un quatrième mandat, le président Faure était à Badou, dans les Plateaux. Et c'est à ce lieux du meeting qu'un fait a été observé et ne cesse encore de choquer les internautes.

 

En effet, la situation est qu'un chef traditionnel qui était sans aucun doute attendu à ce meeting de campagne a été perçu entrain d'être fouillé par des agents de sécurité, quelques minutes avant le début de l'événement. Et curieusement, ce geste de quelques fractions de minutes n'a pas échappé aux yeux, encore moins aux caméras de l'assistance. À première vue, c’est une situation normale, car selon certains observateurs, il faut sécuriser les lieux avant l’arrivée du chef de l'État, candidat du parti Union pour la République, UNIR.

 

Mais tout le monde ne voit pas la chose du même angle. Pour certains, même si tout le monde est soumis à cette fouille, les chefs traditionnels ne sont pas des "tout le monde". Les commentaires pleuvent de partout sur les réseaux sociaux. Même si certains pensent qu' "en matière de sécurité il n'y a pas ça", donnant raison à cet exercice de fouille sur le chef traditionnel, il y en a qui estime que c'est une "humiliation". Puis de commenter que : "quand bien même on fouille au palais de justice par exemple, l'avocat que je suis n'est jamais fouillé. La présentation de ma carte professionnelle me suffit".

 

Cela va dans le même sens que ceux qui admettent qu'un garant des us et coutumes est une autorité morale à qui l’on doit tout le respect qui lui est dû. Ainsi donc, le fouiller sur un lieu de manifestation publique, sous le regard de ses sujets, est un manque de considération et une humiliation notoire.

 

Cependant, selon de nombreux observateurs, ces chefs traditionnels méritent le traitement qu’on leur inflige. « On les voit se pointer dans les manifestations politiques, même si cela ne [les] concerne pas. Une tête couronnée doit rester neutre parce qu’il a en charge une population ou une communauté composée de gens de diverses sensibilités. Ce n’est pas ce [qui se voit] voit au Togo », a indiqué un observateur.

 

Puis à un autre de commenter : "Ils repartiront encore là-bas demain, sous le chaud soleil (...) C'est la réalité. C'est nous ici qui souffrons à leur place. Eux-même...".

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 571 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire