Maroc: Réflexion sur la transformation digitale en Afrique par les acteurs du numérique


Video player

La transformation digitale en Afrique!

Sous le thème « Déployer une infrastructure résiliente, souveraine et durable pour encourager l’innovation africaine », l’Université Mohammed VI Polytechnique de Bengeurir (UM6P) organise du 25 au 26 novembre la dixième édition des Assises pour la transformation digitale en Afrique (ATDA), conjointement organisé par le média panafricain Cio-Mag, la Commission nationale de contrôle de protection des données à Caractère Personnel (CNDP) et l’Agence de développement du digital (ADD).

En deux jours, les participants africains et européens, les secteurs public et privé, la société civile et les bailleurs de fonds ont échangé sur les solutions développées autour de la transformation numérique de l’Afrique à travers les Assises.

La 10e édition met un accent particulier sur les stratégies qui seront adoptées par le Règlement général sur la protection des données (RFPD).

« Après le Digital African Tour (roadshow continental sur 9 pays), l’objectif de ces Assises de deux jours est de permettre aux acteurs de réfléchir ensemble sur des questions clés à aborder pour contribuer au succès du Sommet Afrique France 2020 sur la ville durable. Il s’agit de mettre en place une plateforme d’intelligence collective avec une feuille de route et des recommandations. Dans ce contexte de gestion des politiques urbaines, plusieurs initiatives voient le jour sur le continent africain. Une harmonisation et des retours d’expériences s’imposent pour faire émerger les meilleures pratiques », a déclaré Mohamadou Diallo, Directeur général de Cio-Mag et fondateur des ATDA.

Le premier jour de ces conférences était composé de 4 panels, permettant aux intervenants de réfléchir sur les infrastructures et la souveraineté numérique en Afrique, les solutions technologiques & potentiel d’innovation.

Il s’agit aussi de promouvoir des usages innovants dans une Afrique résiliente, et d’insister pour que l’intelligence artificielle contribue à un gouvernement intelligent et tourné vers l’avenir. Le développement du capital humain et de la culture numérique est également au centre de la discussion.

A noter que plusieurs ministres africains ont participé à la 10ème ATDA, dont Désiré Cashmir Eberande, ministre du Numérique de la République Démocratique du Congo, Ghita MEZZOUR, ministre déléguée de la Transition numérique et de la Réforme administrative du Maroc, Papa Amadou Sarr, ministre délégué à l’entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes du Sénégal.

 

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire