Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Manifestations meurtrières en Irak : le président appelle à « cesser l’escalade »
09/10/2019 à 10h09 par La redaction
Publicité
Publicité

Après six jours de manifestations et de violences meurtrières, le président irakien Barham Saleh a appelé lundi soir à "cesser l'escalade", tandis que l'armée a admis un "usage excessif" de la force dans un quartier de Bagdad.

En Irak, le président Barham Saleh a appelé lundi 7 octobre à "cesser l'escalade" après six jours de manifestations et de violences ayant fait une centaine de morts et plus de 6 000 blessées, selon un dernier bilan officiel.

Accusant des "ennemis du peuple" d'être derrière ces pertes humaines, Barham Saleh a exhorté l'ensemble des forces politiques irakiennes à un "dialogue politique franc et total" sans "ingérence de l'étranger" pour satisfaire les demandes des manifestants qui, a-t-il dit, ne sont "pas impossibles" à réaliser.

Depuis le début du mouvement de contestation, le 1er octobre, les Irakiens sont dans la rue à Bagdad et dans des villes du Sud pour réclamer emplois, services publics et dénoncer la corruption.

Dans la nuit de dimanche à lundi à Sadr City, dans l'est de Bagdad, 13 personnes ont péri dans les heurts entre manifestants et forces de l'ordre, selon des sources médicales et policières. Lundi, le commandement militaire a reconnu "un usage excessif de la force" et annoncé avoir "commencé à demander des comptes aux officiers qui ont commis ces erreurs".

Il faudra, a prévenu le président Saleh, mettre en place des mesures pour éviter "le recours à la force excessive", rappelant que les manifestations pacifiques étaient un "droit constitutionnel" et dénonçant les récentes attaques contre plusieurs médias à Bagdad.

L'Iran dénonce un "complot"

Publicité

Les autorités ont jusqu'à présent assuré s'en tenir aux "standards internationaux" et accusent des "tireurs non identifiés" de viser manifestants et forces de l'ordre. Les défenseurs des droits humains accusent eux les forces de l'ordre de tirer sur les manifestants.

Dans ce contexte de crise, le chef du Hachd al-Chaabi, puissante coalition paramilitaire dominée par des milices chiites proches de l'Iran, s'est dit "prêt" à intervenir pour empêcher "un coup d'État ou une rébellion", si le gouvernement le lui ordonnait. Peu avant, l'Iran, pays voisin et allié, avait dénoncé un "complot" et prévenu qu'il avait "échoué".

Le mouvement de contestation intervient alors que des milliers de marcheurs irakiens et iraniens ont entamé le grand pèlerinage chiite annuel vers le tombeau de l'imam Hussein à Kerbala, au sud de Bagdad, qui doit culminer le 17 octobre avec les célébrations d'Arbaïn.

Sur le front diplomatique, le Premier ministre irakien a annoncé avoir discuté au téléphone avec le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, de la situation en Irak, alors que le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, menait à Bagdad une visite prévue avant le début de la contestation.

Publicité

Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici 👆



entrepreneur sur doingbuzz 3vision-group togopapel

Plus de news

Togo/Ministre Ihou Wateba : &Quot;Aucune École Privée Ne Peut Délivrer Un Doctorat&Quot;

16/06/2021

Togo/ministre Ihou...

Publicité Publicité Le ministre de l’enseignement supérieur...
Mohammed Vi, Cinquième Monarque Le Plus Riche Du Monde !

16/06/2021

Mohammed VI,...

Publicité Publicité Le roi du Maroc, Mohammed...
Zambie : Le Président Lungu Rassure Après Son Malaise

16/06/2021

Zambie :...

Publicité Publicité Le secrétaire du Cabinet et...
Tunisie : Nabil Karoui À Nouveau Transféré De La Prison À L’hôpital

16/06/2021

Tunisie :...

Publicité Publicité L’opposant tunisien, Nabil Karoui, à...
Albinisme : La Lutte Contre La Stigmatisation Se Poursuit

16/06/2021

Albinisme :...

Publicité Publicité La journée internationale de l’albinisme...
Une Première En Ouganda : Une Femme Cheffe Du Gouvernement !

16/06/2021

Une première...

Publicité Publicité Apres le Togo, c'est le...
Matar Bâ Ravive La Polémique Sadio Mané Au Sénégal

16/06/2021

Matar Bâ...

Publicité Publicité Alors que le président de...
Le Pharmacien-Ébéniste Joachim Hodé Reçu Par Le Président Talon

15/06/2021

Le pharmacien-ébéniste...

Publicité Publicité Le 14 juin 2021, le...
Somalie : Une Quinzaine De Morts Dans Un Attentat-Suicide

15/06/2021

Somalie :...

Publicité Publicité Un attentat suicide devant un...
Cameroun : En Colère, Paul Biya Convoque L’ambassadeur De La Belgique

15/06/2021

Cameroun :...

Publicité Publicité Le président de la République...
Zambie : Le Président Lungu S’évanouit Au Cours D’une Cérémonie Officielle

15/06/2021

Zambie :...

Publicité Publicité Le président zambien, Edgar Lungu...
La Ménopause : Voici Les Signes Qui Annoncent Cette Nouvelle Étape De La Vie

15/06/2021

La ménopause...

Publicité Publicité On le sait toutes la...
La Russie Renforce Sa Coopération Militaire Avec Le Congo Brazza

15/06/2021

La Russie...

Publicité Publicité   La Russie renforce sa...
Thaïlande: Une Statue D’un Pénis Géant Érigée Pour Faire Tomber La Pluie (Photos)

15/06/2021

Thaïlande: Une...

Publicité Publicité Publicité Cette décision a porté...
Birmanie : Le Premier Procès Contre Aung San Suu Kyi S’ouvre Ce Lundi

15/06/2021

Birmanie :...

Publicité Publicité Aung San Suu Kyi, l’ancienne...
Côte D’ivoire/ Guéguerre Au Rhdp : Le Ministre Mamadou Sanogo Tire À Boulets Rouge Sur Des Cadres Du Parti

15/06/2021

Côte d’Ivoire/...

Publicité Publicité Depuis sa région d’origine, Ouaninou,...
Tb Joshua : Voici Comment Il A Contribué À Apporter La Paix Et À Mettre Fin À La Guerre Au Soudan Du Sud

15/06/2021

TB Joshua...

Publicité Publicité Pour le Soudan du Sud,...
Togo : Un Prophète Annonce La Mort D’agbéyomé Kodjo

15/06/2021

Togo :...

Publicité Publicité   Agbéyomé Kodjo ,ancien Premier...
Laurent Gbagbo Sera Accueilli Le 17 Juin Au Pavillon Présidentiel

15/06/2021

Laurent Gbagbo...

Publicité Publicité   Son retour est programmé...
Bepc : L’épreuve De Sciences Physiques Reprise Le Mercredi 16 Juin

15/06/2021

BEPC :...

Publicité Publicité L’épreuve de sciences physiques à...
Publicité
Publicité

Après six jours de manifestations et de violences meurtrières, le président irakien Barham Saleh a appelé lundi soir à "cesser l'escalade", tandis que l'armée a admis un "usage excessif" de la force dans un quartier de Bagdad.

En Irak, le président Barham Saleh a appelé lundi 7 octobre à "cesser l'escalade" après six jours de manifestations et de violences ayant fait une centaine de morts et plus de 6 000 blessées, selon un dernier bilan officiel.

Accusant des "ennemis du peuple" d'être derrière ces pertes humaines, Barham Saleh a exhorté l'ensemble des forces politiques irakiennes à un "dialogue politique franc et total" sans "ingérence de l'étranger" pour satisfaire les demandes des manifestants qui, a-t-il dit, ne sont "pas impossibles" à réaliser.

Depuis le début du mouvement de contestation, le 1er octobre, les Irakiens sont dans la rue à Bagdad et dans des villes du Sud pour réclamer emplois, services publics et dénoncer la corruption.

Dans la nuit de dimanche à lundi à Sadr City, dans l'est de Bagdad, 13 personnes ont péri dans les heurts entre manifestants et forces de l'ordre, selon des sources médicales et policières. Lundi, le commandement militaire a reconnu "un usage excessif de la force" et annoncé avoir "commencé à demander des comptes aux officiers qui ont commis ces erreurs".

Il faudra, a prévenu le président Saleh, mettre en place des mesures pour éviter "le recours à la force excessive", rappelant que les manifestations pacifiques étaient un "droit constitutionnel" et dénonçant les récentes attaques contre plusieurs médias à Bagdad.

L'Iran dénonce un "complot"

Publicité

Les autorités ont jusqu'à présent assuré s'en tenir aux "standards internationaux" et accusent des "tireurs non identifiés" de viser manifestants et forces de l'ordre. Les défenseurs des droits humains accusent eux les forces de l'ordre de tirer sur les manifestants.

Dans ce contexte de crise, le chef du Hachd al-Chaabi, puissante coalition paramilitaire dominée par des milices chiites proches de l'Iran, s'est dit "prêt" à intervenir pour empêcher "un coup d'État ou une rébellion", si le gouvernement le lui ordonnait. Peu avant, l'Iran, pays voisin et allié, avait dénoncé un "complot" et prévenu qu'il avait "échoué".

Le mouvement de contestation intervient alors que des milliers de marcheurs irakiens et iraniens ont entamé le grand pèlerinage chiite annuel vers le tombeau de l'imam Hussein à Kerbala, au sud de Bagdad, qui doit culminer le 17 octobre avec les célébrations d'Arbaïn.

Sur le front diplomatique, le Premier ministre irakien a annoncé avoir discuté au téléphone avec le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, de la situation en Irak, alors que le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, menait à Bagdad une visite prévue avant le début de la contestation.

Publicité

Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire