Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Maltraitance de Affi à Bouna en 2011/ Soro accuse Ouattara de “dérives autocratiques
08/11/2020 à 09h41 par La redaction

Les images du supplice de Pascal Affi N’guessan en 2011 à Bouna sont encore dans les mémoires. A l’occasion d’un message de soutien face à sa énième arrestation par le régime Rhdp, Guillaume Soro a accusé Alassane Ouattara d’être le responsable des sévices subis par le président du FPI. Soro exige d’ailleurs la libération d’Affi et de tous les prisonniers politiques.

M. Pascal Affi N’guessan est une victime emblématique des abus de pouvoir et des dérives autocratiques qui sont les marques distinctives du régime de M. Alassane Ouattara. Cet ancien premier avait été arrêté et placé en détention pendant plusieurs mois en 2011. Le 17 octobre dernier, des supplétifs du régime de M. Ouattara s’en sont encore pris à lui, ont incendié sa résidence de Bongouanou et ont gravement blessé plusieurs dizaines de ses partisans“, s’est offusqué Guillaume Soro, à la suite de l’arrestation de Affi N’guessan dans la nuit du 6 novembre 2020.

 

 

 

Soro Guillaume qui a exigé “la libération immédiate et inconditionnelle” des acteurs politiques emprisonnés et “la levée immédiate du blocus” autour de la résidence du Président Bédié “Président du Conseil National de Transition”, fait par cette déclaration une révélation troublante.

En effet, en citant Affi comme étant “une victime emblématique des abus de pouvoir et des dérives autocratiques qui sont les marques distinctives du régime de M. Alassane Ouattara“, et en s’appuyant sur le fait qu’il “avait été arrêté et placé en détention pendant plusieurs mois en 2011″, Soro passe un message: Il n’était pas d’accord avec le transfèrement du président du FPI à Bouna en 2011.

Il se défausse totalement sur Alassane Ouattara alors qu’en 2011 il était le tout-puissant Premier Ministre de régime aux “dérives autocratiques”. Soro Guillaume est-il en plein révisionnisme ou avait-il vraiment en horreur la déportation des cadres du FPI dans le nord en 2011 ? C’est à voir.

Pour les besoins d’une nouvelle alliance politique, on peut bien comprendre le discours de Soro. Mais plusieurs éléments vidéos peuvent lui être confrontés. Pour lui montrer qu’il n’a jamais été aussi près des pratiques de Ouattara qu’il dénonce aujourd’hui.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Les images du supplice de Pascal Affi N’guessan en 2011 à Bouna sont encore dans les mémoires. A l’occasion d’un message de soutien face à sa énième arrestation par le régime Rhdp, Guillaume Soro a accusé Alassane Ouattara d’être le responsable des sévices subis par le président du FPI. Soro exige d’ailleurs la libération d’Affi et de tous les prisonniers politiques.

M. Pascal Affi N’guessan est une victime emblématique des abus de pouvoir et des dérives autocratiques qui sont les marques distinctives du régime de M. Alassane Ouattara. Cet ancien premier avait été arrêté et placé en détention pendant plusieurs mois en 2011. Le 17 octobre dernier, des supplétifs du régime de M. Ouattara s’en sont encore pris à lui, ont incendié sa résidence de Bongouanou et ont gravement blessé plusieurs dizaines de ses partisans“, s’est offusqué Guillaume Soro, à la suite de l’arrestation de Affi N’guessan dans la nuit du 6 novembre 2020.

 

 

 

Soro Guillaume qui a exigé “la libération immédiate et inconditionnelle” des acteurs politiques emprisonnés et “la levée immédiate du blocus” autour de la résidence du Président Bédié “Président du Conseil National de Transition”, fait par cette déclaration une révélation troublante.

En effet, en citant Affi comme étant “une victime emblématique des abus de pouvoir et des dérives autocratiques qui sont les marques distinctives du régime de M. Alassane Ouattara“, et en s’appuyant sur le fait qu’il “avait été arrêté et placé en détention pendant plusieurs mois en 2011″, Soro passe un message: Il n’était pas d’accord avec le transfèrement du président du FPI à Bouna en 2011.

Il se défausse totalement sur Alassane Ouattara alors qu’en 2011 il était le tout-puissant Premier Ministre de régime aux “dérives autocratiques”. Soro Guillaume est-il en plein révisionnisme ou avait-il vraiment en horreur la déportation des cadres du FPI dans le nord en 2011 ? C’est à voir.

Pour les besoins d’une nouvelle alliance politique, on peut bien comprendre le discours de Soro. Mais plusieurs éléments vidéos peuvent lui être confrontés. Pour lui montrer qu’il n’a jamais été aussi près des pratiques de Ouattara qu’il dénonce aujourd’hui.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire