Mali : Zéro VBG, l’application mobile pour dénoncer les cas de viol

Lancée le 12 avril 2021 à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, « Zéro VBG » est une application mobile qui a été conçue pour lutter contre les violences basées sur le genre.

Avec plus de 500 utilisateurs, c’est sous la présidence du représentant de l’UNESCO Mali, partenaire financier du projet que l’application « Zéro VBG » a été officiellement lancée.

L’initiative a été beaucoup saluée par le représentant de l’UNESCO au Mali, M. Edmond Moukala. Il s’est exprimé en ces termes : « Un produit malien, par des Maliens, pour des Maliens ainsi que la communauté internationale ».

Il continue en rajoutant : « Les crises sont aussi une opportunité de réfléchir et de créer de nouveaux outils pour résoudre les problèmes ».

À lire aussi :
Le putschiste Colonel Assimi Goita s’est rendu au Togo

Lire aussi: Forme de Eudoxie Yao : Des preuves de non authenticité font surface

Ce constat fait par le représentant de l’UNESCO au Mali, Edmond Moukala est d’autant plus que vrai. En effet, les restrictions et les interdictions de mouvement liés à la pandémie du Coronavirus ont augmenté les violences conjugales. De même que les restrictions liées au virus ont accru les violences conjugales, les abus physiques et autres, dans un autre cas, elle a aussi freiné les actions des victimes pour aller vers les structures de dénonciation.

À lire aussi :
Doingbuzz lance son application mobile en version IOS

L’application « Zéro VBG » est devenue l’outil de communication entre les victimes et les structures de prises en charge des personnes blessées physiquement, sexuellement ou encore moralement.

Comme l’a précisé la présidente de « « Musodev, l’association à l’origine de l’application, Porcho Marguerite Sogoba : « Zéro VBG permet d’informer, de sensibiliser et de dénoncer les violences basées sur le genre ».

Les fonctions de Zéro VBG sont multiples. L’application offre la possibilité à ses utilisateurs de dénoncer les cas de viol, d’agression physique, psychologique, les cas de mariages forcés ou encore la privation des ressources financières imposée à un des membres du couple. Un système vocal est aussi intégré à l’application afin de permettre à l’utilisateur de l’utiliser dans une langue locale à l’instar du Bambara.

À lire aussi :
Une fille de 15 ans violée en pleine mer devant des centaines de baigneurs

Musodev, l’association à l’origine de l’application mobile « Zéro VBG » est une association pour la promotion des Femmes pour les TIC. Association à but non lucratif, la vision de Musodev est de développer l’autonomisation des femmes à travers les TIC (Technologies de l’information et de la communication).

Lire aussi: Le chien de Chris Brown mord une employée : L’artiste attaqué en justice

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire