Mali : le gouvernement veut se réconcilier avec la communauté internationale


Video player

Le gouvernement de transition au Mali s’ouvre à la communauté internationale. Ce mercredi 09 février 2022, des groupes de travail avec des membres de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union Africaine (UA) et l’Organisation des Nations Unies (ONU). Ils vont se pencher sur le calendrier de la transition.

 

Le gouvernement malien veut rectifier le tir après été durement frappé par une batterie de sanctions le mois dernier infligées par certaines instances internationales, notamment la CEDEAO et l’UA. Ces sanctions sont tombées après que la junte militaire ayant pris le pouvoir lors d’un coup d’État en 2020 a proposé un calendrier de transition qui lui donne accès au pouvoir jusqu’en 2025.

 

Après une période de tension entre les institutions internationales, le Mali est prêt à travailler avec le bloc régional, l’UA et l’ONU sur le calendrier de la transition. Le gouvernement de transition annonce avoir “créé des groupes de travail avec des membres du bloc régional ouest-africain, de l’Union africaine et des Nations unies pour œuvrer au retour à l’ordre constitutionnel”.

 

“Dans le cadre du dialogue permanent avec la CEDEAO, l’Union africaine et la communauté internationale sur la conduite de la transition, le gouvernement du Mali a mis en place un mécanisme de concertation pour accompagner cette dynamique”, indique le communiqué.

 

Et d’ajouter : “L’objectif de ce mécanisme est de rechercher une solution conciliant les aspirations du peuple malien et les exigences de la communauté internationale, notamment par l’adoption d’un calendrier consensuel.”

 

Cette dernière déclaration de l’administration de transition constitue un point de départ vers le rétablissement des liens entre ce pays d’Afrique de l’Ouest et les organisations internationales. Il faut noter que de son côté, la CEDEAO est prête à progressivement assouplir les sanctions si le gouvernement de transition du Mali propose un calendrier acceptable pour les élections. Ces sanctions comprennent la fermeture des frontières et des restrictions sur les transactions financières.

Source

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Mali : le gouvernement veut se réconcilier avec la communauté internationale Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire