Mali / Une nouvelle Charte entérine des élections d’ici à 5 ans


Video player

Les autorités de transition du Mali se pressent. Ils ont adopté une nouvelle charte retardant la tenue de nouveaux scrutins avant la fin des 18 mois prévus avant l’organisation de nouvelles élections.

Le Conseil national de transition (CNT), contrôlé par les militaires maliens, a approuvé les amendements à la charte de transition le lundi 21 février 2022, avec 120 voix pour, zéro contre et zéro abstention. L’assemblée, qui est le parlement, a approuvé un projet de loi jusqu’à cinq ans avant les élections et le retour des civils à la direction du pays.

La période de transition sera conforme aux recommandations issues des consultations nationales de décembre 2021, selon les amendements approuvés lundi. Ces « évaluations » préconisent un passage de six mois à cinq ans. Cependant, la charte originale de l’armée, publiée le 1er octobre 2020, fixait la période de transition à 18 mois. La junte militaire malienne a depuis annulé son engagement initial de tenir des élections le 27 février 2022.

Elle a exprimé son intention de rester encore quatre ou cinq ans, un retard “totalement inacceptable” pour la CEDEAO. Ce dernier a approuvé un tel projet le 9 janvier en imposant des sanctions économiques et diplomatiques sévères au Mali, en imposant un embargo financier et commercial et en fermant les frontières. Une délégation de la CEDEAO, conduite par l’ancien président Goodluck Jonathan, se rendra à Bamako le 24 février.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire