Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mali : la junte veut une transition de 3 ans
24/08/2020 à 10h44 par Le Boy

Au mali, le  Comité national pour le salut du peuple (CNSP) veut une transition de 3 ans. Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l’Etat, a-t-on appris.

Au lendemain de la destitution du président  Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), les activistes réuni au sein de CNSP, une institution politico-militaire mise en place le 19 aout  par des militaires ayant participé au coup d’État 2020 au Mali, ont pour ambition de prendre le contrôle des choses.

La junte veut prendre le contrôle du pouvoir. Cette institution qui a réussir à renverser le chef d’État malien a annoncé dans la soirée de  dimanche 23 août une transition de trois (3) ans dirigée par un militaire, et a accepté de libérer le président déchu Ibrahim Boubacar Keïta, qu’elle détient depuis mardi 18.

Lire aussi : Mali : le M5-RFP se dit prêt à travailler avec la junte

« La junte a affirmé qu’elle souhaite faire une transition de trois ans pour revoir les fondements de l’Etat malien. Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l’Etat », a indiqué à l’Agence France Presse (AFP) une source au sein de la délégation de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à l’issue du deuxième jour de négociations avec la nouvelle équipe au pouvoir à Bamako.

Selon la même source de la communauté des Etats, la junte a donné son accord pour libérer le président Keïta, qu’elle détient depuis le coup d’Etat de mardi 18 aout.  « Il pourra repartir à son domicile de Bamako. Et s’il souhaite voyager pour des soins, il n’y a pas de problème », a précisé la junte.

Pour rappel, le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), avait été contraint d’annoncer sa démission dans la nuit de mardi à mercredi 19 aout 2020 après avoir été arrêté par des militaires.

Lire aussi : Coup d’état au Mali : les États-Unis réagissent et font d’autres révélations

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 497 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Au mali, le  Comité national pour le salut du peuple (CNSP) veut une transition de 3 ans. Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l’Etat, a-t-on appris.

Au lendemain de la destitution du président  Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), les activistes réuni au sein de CNSP, une institution politico-militaire mise en place le 19 aout  par des militaires ayant participé au coup d’État 2020 au Mali, ont pour ambition de prendre le contrôle des choses.

La junte veut prendre le contrôle du pouvoir. Cette institution qui a réussir à renverser le chef d’État malien a annoncé dans la soirée de  dimanche 23 août une transition de trois (3) ans dirigée par un militaire, et a accepté de libérer le président déchu Ibrahim Boubacar Keïta, qu’elle détient depuis mardi 18.

Lire aussi : Mali : le M5-RFP se dit prêt à travailler avec la junte

« La junte a affirmé qu’elle souhaite faire une transition de trois ans pour revoir les fondements de l’Etat malien. Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l’Etat », a indiqué à l’Agence France Presse (AFP) une source au sein de la délégation de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à l’issue du deuxième jour de négociations avec la nouvelle équipe au pouvoir à Bamako.

Selon la même source de la communauté des Etats, la junte a donné son accord pour libérer le président Keïta, qu’elle détient depuis le coup d’Etat de mardi 18 aout.  « Il pourra repartir à son domicile de Bamako. Et s’il souhaite voyager pour des soins, il n’y a pas de problème », a précisé la junte.

Pour rappel, le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), avait été contraint d’annoncer sa démission dans la nuit de mardi à mercredi 19 aout 2020 après avoir été arrêté par des militaires.

Lire aussi : Coup d’état au Mali : les États-Unis réagissent et font d’autres révélations

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 497 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire