Mali : la France commencera à fermer ses bases d’ici fin 2021


Video player

La déclaration d’Emmanuel Macron est intervenue ce vendredi 10 juillet lors d’un sommet avec les pays du G5 Sahel. Le président français a annoncé que la France commencera à fermer ses bases militaires dans le nord du Mali avant la fin de 2021, et que le déménagement sera achevé au début de 2022.

La déclaration du locataire de l’Elysée intervient alors que la puissance européenne restructure sa présence militaire dans le Sahel africain. Devant les pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Niger, Tchad et Mauritanie), Macron précise que les bases françaises de Kidal, Tessalit et Tombouctou au Mali seront celles qui fermeront.

Les fermetures des bases françaises au Mali devraient commencer au second semestre de l’année, a précisé le président français, et seront entièrement achevées d’ici 2022. Il a également précisé que les troupes seront retirées de la région du Sahel de manière progressive, pour atteindre environ la moitié du déploiement actuel de 5 100 hommes.

Lire aussi : Mali : La France reprend ses opérations militaires au Sahel

Macron a toutefois déclaré que l’ancienne puissance coloniale a toujours intérêt à assurer la stabilité dans la région du Sahel. « La France y restera engagée, mais en adoptant une approche différente », a déclaré le chef de l’État.

« Nos ennemis ont abandonné leurs ambitions territoriales pour étendre leur menace non seulement au Sahel, mais à toute l’Afrique de l’Ouest », a poursuivi Macron lors d’une conférence de presse avec le président du Niger, Mohamed Bazoum. Avant de poursuivre : « nous allons nous réorganiser en fonction de cette nécessité d’arrêter cette propagation vers le sud, et cela conduira à une réduction de notre empreinte militaire dans le nord ».

Lire aussi : Sahel/Mali : voici la réaction des USA après le retrait de la France

Pour rappel, la France a commencé ses opérations contre les terroristes djihadistes au Sahel en 2013, sous la présidence de François Hollande à l’époque. Le 10 juin, Macron a déclaré que l' »opération Barkhane » de la France en Mauritanie, au Tchad, au Niger, au Mali et au Burkina Faso toucherait à sa fin et que les troupes françaises seraient retirées, car au moins 50 soldats français sont morts dans la région depuis 2013.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire