Mali/ Justice : Un homme vient d’être condamné à mort


Video player

Un citoyen du nom de Moussa Guindo a été condamné à mort. Il a été reconu coupable de meurtre d’un imam.  La Cour d’assises condamne Moussa Guindo à la peine de mort.

L’assassin de l’Imam de la mosquée de Missira, Abdoul Aziz Yattabaré a été fixé, hier mardi 19 novembre, sur son sort par la Cour d’assises de Bamako. Moussa Guindo a été condamné à la peine de mort en vertu des lois 45, 47 et 52 du Code pénal.

Les faits remontent au 19 janvier 2019 dernier, lorsque, vers 5 heures du matin, Moussa Guindo quitta son dortoir situé dans un magasin proche de la mosquée, muni d’un gourdin, un couteau s’en prend violemment à l’homme de Dieu.

On apprend de sources locales que l’assassin lui a assené plusieurs coups à la nuque et en d’autres parties de son corps. La victime, n’a pas eu le temps de crier au secours. L’imam Yattabary, mortellement atteint, a fini par succomber.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

A la barre, Moussa Guindo a reconnu les faits qui lui sont reprochés mais a affirmé que Yattabary lui aurait fait des reproches pour ne pas avoir prié sur un défunt que l’accusé a traité de « musulman malsain ». De là, l’Imam aurait chargé un voyou du quartier, Souleymane Sanogo  « Solonitondjan » de le maltraiter.

Reconnu comme une personne dangereuse pour la société, le coupable a été condamné à mort.

 

 

→ A LIRE AUSSI : Kadia Togola, la doyenne du district de Bamako est morte à 129 ans

→ A LIRE AUSSI : Siemenpuu Foundation announces Call for Project Concept Papers from Kenya, Liberia, Mali, and Mozambique

→ A LIRE AUSSI : Le Camerounais Patrick Mboma décroche un Master de l’UEFA

--

Coupe du Monde 2022: Score , Match et Calendrier

Coupe du Monde 2022: Quel est le pays qui remportera la coupe ?

Consulter son résultat

Chargement ... Chargement ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire