Mali : Assimi Goïta nouveau président de la Transition, et après ?



Le chef de la junte malienne, auteur du coup d’État en 2020 ayant renversé Ibrahim Boubacar Keïta « IBK », le colonel Assimi Goïta, s’est déclaré désormais président de la Transition, après avoir destitué le Président par intérim, Bah N’Daw et l’ancien Premier ministre, Moctar Ouane. Les deux dirigeants évincés ont également été libérés.

Le colonel Assimi Goïta est le nouveau président de la Transition au Mali. Le chef de la junte malienne a fait cette déclaration, avoir destitué de leurs pouvoirs le Président par intérim, Bah N’Daw et l’ancien Premier ministre, Moctar Ouane. Les deux dirigeants évincés ont également été libérés. Cette prise de pouvoir est intervenue après un remaniement ministériel dont le colonel Assimi Goïta s’est plaint de ne pas avoir été consulté, en tant que Vice-président et chargé des affaires militaires dans un pays en guerre contre le terrorisme, notamment dans son septentrion.

Deux officiers de l’armée impliqués dans le coup d’État précédent ont perdu leur emploi lors du remaniement. Le colonel Assimi Goïta a déclaré plus tôt que le Président Bah Ndaw et son Premier ministre Moctar Ouane avaient failli à leurs devoirs et cherchaient à saboter la Transition du pays. Ils ont été arrêtés quelques heures après le remaniement et ont démissionné de leurs fonctions pendant leur détention, mercredi. « Pendant sa détention, Bah N’Daw a limogé le Premier ministre avant de remettre sa propre lettre de démission », selon un diplomate ouest-africain impliqué dans des médiations.

Annonçant leur libération jeudi, le porte-parole du colonel Assimi Goïta, Baba Cissé, a révélé : « nous n’avons rien contre eux ». Il a ajouté que leurs allées et venues seraient gardées secrètes pour leur propre sécurité, affirmant que le colonel Assimi Goïta a dit que les élections se dérouleraient toujours l’année prochaine comme prévu. La libération des anciens dirigeants avait été demandée par l’ONU, l’Union Africaine, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’UE et les États-Unis.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp
👉Suivez nous sur Twitter

Ils étaient détenus dans un camp militaire à l’extérieur de la capitale, Bamako, depuis leur arrestation lundi soir. Les derniers événements ont coïncidé avec la visite d’une délégation de la CEDEAO, conduite par l’ancien Président du Nigeria Goodluck Jonathan. L’année dernière, la CEDEAO avait menacé de sanctions, à moins qu’un gouvernement intérimaire dirigé par des civils ne prenne le relais de l’armée. Maintenant que le colonel Assimi Goïta a effectivement déchiré cet accord en prenant les choses en main, difficile de savoir quelles en seront les répercussions.

👉Suivez nous Facebook

Cependant, la France, l’ancienne puissance coloniale, a menacé de sanctions de l’UE contre les auteurs, le Président Emmanuel Macron le décrivant comme un « coup d’État dans un coup d’État », rapporte Reuters. Le colonel Assimi Goïta a demandé aux personnes de vaquer à leurs occupations comme d’habitude et promet que les militaires sont attachés à l’accord de Transition. Il s’est engagé à organiser de nouvelles élections en 2022 comme promis précédemment.

→ A LIRE AUSSI : Mali : la Cour constitutionnelle déclare le colonel Assimi Goïta président

→ A LIRE AUSSI : Mali/ Le Colonel Assimi Goïta prend le pouvoir, constitutionnellement

→ A LIRE AUSSI : Situation au Mali : le président Buhari en discute avec Goodluck Jonathan

👉 Cliquer ici pour rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Android ou Iphone : quel téléphone utilisez vous?

View Results

Chargement ... Chargement ...
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement`