Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Malgré le refus de l’opposition, Alassane Ouattara persiste et signe : « la révision de la Constitution se fera à 6 mois avant les élections du 31 octobre »
02/02/2020 à 19h49 par La redaction

Malgré le refus de l’opposition, Alassane Ouattara persiste et signe : « la révision de la Constitution se fera à 6 mois avant les élections du 31 octobre »

Le président Alassane Ouattara recevait les médias, dans le cadre de la traditionnelle cérémonie de vœux de nouvel an. À la salle des Pas perdus de la présidence de la République de Côte d’Ivoire. À cette occasion, le président Alassane Ouattara a réitéré sa volonté de réviser la constitution avant la tenue du prochain scrutin présidentiel. Une décision qui risque de susciter une vive polémique.

” La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ne souhaite pas de révision de la Constitution au moins 6 mois avant la date de l‘élection. Comme l’élection est le 31 octobre, ça veut dire que la révision aura lieu en mars ou avril “, a révélé le Chef de l’État Ivoirien.

Avant d’ajouter : ” Je vous rassure à nouveau : il n’y aura pas d’exclusion de qui que ce soit. Même si vous êtes centenaire, vous pourrez être candidat “, a-t-il fait savoir.

Notons que l’opposition est vigoureusement contre cette idée du Chef de l’Etat. Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, l’avait d’ailleurs exprimé à la mi-janvier, alors qu’il recevait les vœux du personnel politique de son parti à Daoukro.

Pour lui, mais également pour Guillaume Soro, toute modification de la constitution, à neuf mois de l’élection présidentielle d’octobre, risque de perturber le jeu démocratique.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Malgré le refus de l’opposition, Alassane Ouattara persiste et signe : « la révision de la Constitution se fera à 6 mois avant les élections du 31 octobre »

Le président Alassane Ouattara recevait les médias, dans le cadre de la traditionnelle cérémonie de vœux de nouvel an. À la salle des Pas perdus de la présidence de la République de Côte d’Ivoire. À cette occasion, le président Alassane Ouattara a réitéré sa volonté de réviser la constitution avant la tenue du prochain scrutin présidentiel. Une décision qui risque de susciter une vive polémique.

” La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ne souhaite pas de révision de la Constitution au moins 6 mois avant la date de l‘élection. Comme l’élection est le 31 octobre, ça veut dire que la révision aura lieu en mars ou avril “, a révélé le Chef de l’État Ivoirien.

Avant d’ajouter : ” Je vous rassure à nouveau : il n’y aura pas d’exclusion de qui que ce soit. Même si vous êtes centenaire, vous pourrez être candidat “, a-t-il fait savoir.

Notons que l’opposition est vigoureusement contre cette idée du Chef de l’Etat. Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, l’avait d’ailleurs exprimé à la mi-janvier, alors qu’il recevait les vœux du personnel politique de son parti à Daoukro.

Pour lui, mais également pour Guillaume Soro, toute modification de la constitution, à neuf mois de l’élection présidentielle d’octobre, risque de perturber le jeu démocratique.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire