Actualités

Madagascar, comme au Mali ?

Madagascar, Comme Au Mali ?

L’opération Apollo 21, dont l’objectif était de perpétrer un coup d’Etat et d’assassiner le Président malgache, Andry Rajeoilina, a atterri sur la table du juge. Au total quinze suspects ont été présentés devant le juge d’instruction, mercredi. Les suspects ont été envoyés en prison. En espérant qu’ils ne mourront pas avant l’éclatement de la vérité, comme cela a été le cas au Mali.

Quinze suspects dans le cadre de la tentative d’assassinat du Président malgache, Andry Rajoelina, ont été présentés devant le juge d’instruction, ce mercredi 4 juillet 2021. Les autorités judiciaires de la Grande Île, après l’ouverture immédiate d’une enquête, ont indiqué qu’un coup d’Etat ainsi qu’une élimination physique du Président, Andry Rajoelina, étaient planifiés par les suspects à travers l’opération dite « Apollo 21 ».

À lire aussi :   Mali: Umaro Sissoco Ambalo rencontre Assimi Goïta

Considérés comme principaux suspects dans cette affaire, les deux ressortissants français ainsi qu’un ancien employé de la Banque Centrale de Madagascar ont été placés sous mandat de dépôt. L’Agence de presse malgache Taratra a révélé que trois autres suspects dont un Général à la retraite, un ancien Premier ministre, un ancien candidat à la Présidentielle de 2006 et un haut responsable de la Gendarmerie ont été déférés.

Par ailleurs, deux femmes ont également été placées sous mandat de dépôt. Elles sont considérées comme étant des complices dans cette tentative de coup d’Etat suivi d’assassinant du chef de l’Etat malgache qui a échoué. Maître Willy Razafinjatovo, avocat d’un des principaux suspects, a confié que « le déroulement des auditions et de l’instruction est conforme aux procédures. Nous demandons la même transparence lors du procès qui devrait être diffusé sur les chaînes publiques ».

À lire aussi :   Madagascar : le président Andry Rajoelina présente son nouveau gouvernement

Cette affaire, pour le moins extraordinaire, vient s’ajouter à une série d’évènements sur le continent africain. Particulièrement au Mali, où le Président Assimi Goïta a été victime d’une tentative d’assassinat, le jour de l’Aïd Al Adha. Un homme a tenté de poignarder le chef de la Transition. Interpellé, l’homme a fini par rendre l’âme dans des circonstances douteuses. Qu’en sera-t-il pour ceux-là interpellés à Madagascar et qui sont soupçonnés d’être impliqués dans la tentative d’assassinat du chef de l’Etat ? Le scénario Mali va-t-il se répéter ?

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire