« Ma 1ere fille est ma fille de ma souffrance »: témoignage choquant du Général Makosso

Ces derniers jours, le général Marcosso a fait sensation sur Internet avec son passé amer témoignage sur les réseaux sociaux. Fier du décès de sa fille Kim Makosso dans PRIMUD 2021, le père de « Smelly Boy » est revenu sur les jours sombres où ce dernier est né.

Une histoire qui a choqué beaucoup de monde. Le dimanche 14 novembre, il y avait une soirée exceptionnelle pour les International City Music Awards et Primud. Dans la soirée, plusieurs stars de l’industrie du spectacle et la fille aînée du général Marcoso brillaient.

Selon lui, Marcosso est fier de la performance de sa fille Jin et a reçu de nombreux éloges, et il souhaite donner son avis sur la naissance de sa fille, dont il est très fier aujourd’hui. « Ma première fille est ma fille qui souffre. Elle vit dans la misère à ABOBO Agnisankoi.

À lire aussi :
C’est un charlatan »: Tiesco le sultan attaque le Général Makosso

Le jour de son accouchement, je n’avais en poche que 7.500 francs CFA, soit environ 13 euros, car nous n’avions rien, pas de seaux pour bébé. , Il n’y a pas de couches.

Nous sommes des mères. J’ai été forcée de vivre dans le studio de nos filles spirituelles de 04 ans, où il y a des nouveaux arrivants en 2003. Un jour, ma fille m’a regardé parce que nos bouteilles étaient épuisées , Penser de cela, mes larmes sont revenues.

Cette nuit-là, je pleurais comme un chien enragé dehors au milieu de la nuit, si bien que j’ai ressenti de la douleur pour ma fille. Forcé de mendier et de parcourir des kilomètres pour prier pour les croyants, je préfère marcher que de prendre un taxi, mais j’utilise les transports pour acheter du lait. Très intelligente, mais aussi très fragile, et toujours affectée par le départ de sa mère jumelle, sa confidente. Je dois faire plus attention à elle 04 fois, car c’est la grande sœur », a déclaré le général Marcosso, très mélancolique et surtout fier. Ensuite, Marcosso a loué les capacités de sa fille.

À lire aussi :
General Makosso dans sa guerre contre Chris Yapi déclare : « je n’ai pas peur d’être emprisonné »

« Elle est gentille avec les autres, mais a besoin de plus d’attention car elle est évidemment l’enfant la plus touchée. Elle a presque 18 ans, et elle ne peut rien demander et lui refuser car je suis une employée de mon enfant. Tout leur appartient, même ma vie.

Souvent très dominatrice, elle est la patronne de la famille. Elle a été embauchée et elle l’a licenciée sans même me demander mon avis. Aussi intelligente que sa mère Tati, elle a tout pris de sa mère : tendresse, gentillesse et écoute.

À lire aussi :
Destruction du téléphone de DJ Arafat : Makosso félicite Olokpatcha

C’était ma première fille, et elle m’a fait comprendre que la vie n’est pas un jeu. Son souhait est un commandement, car le père vit pour ses enfants.

Chaque jour quand je la regarde, je vois ma mère dans ses yeux et son comportement. «

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire