Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
L’une des régions les plus froides du monde menacée par des feux de forêt
01/06/2020 à 11h49 par La redaction

La Sibérie subit en ce moment des records de chaleur.

Cette dernière semaine de mai, la ville de Khatanga a enregistré une température de 26,6 degrés Celsius. Cela peut sembler anodin, sauf que Khatanga est l'une des villes habitées les plus au nord de la planète.

Dans cette région de la Sibérie, à l'intérieur du cercle polaire, ces 26,6 degrés sont le nouveau record de chaleur à cette période. Une preuve de plus des dégâts du réchauffement climatique sur la planète et un risque important pour la région.

L'an dernier, l'est de la Sibérie a été en proie à des feux de forêt dévastateurs. D'habitude ces catastrophes prennent place dans des régions chaudes et sèches, comme la Californie ou l'Australie, où la végétation s'enflamme facilement.

Hiver le plus chaud de l'histoire

Seulement, des pics de chaleurs récurents ont rendu la Sibérie et ses immenses forêts vulnérables. L'été dernier, la région a été consumée et d'après l'Organisation mondiale de météorologie, les fumées causées par les incendies ont recouvert jusqu'à 5 millions de kilomètres carrés. Plus que toute la surface de l'Union européenne.

Cet été aussi sera une période à hauts risques. La Russie a connu cette année son hiver le plus chaud jamais enregistré, battant l'hiver 2015-2016 de 1,3 degré. Le pays se réchauffe disproportionnellement rapidement, par rapport au climat mondial.

Pour ne rien arranger, l'Arctique est en partie recouverte de permafrost, ou pergélisol, un sol normalement glacé tout au long de l'année. Lorsque ce sol riche en carbone fond, il relâche dans l'air des quantités importantes de gaz à effet de serre.

En plus d'accélèrer encore un peu plus le réchauffement climatique, la fonte de ces sols les expose aux hautes températures. Ils risquent ensuite de sécher et d'ainsi devenir d'excellents combustibles.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La Sibérie subit en ce moment des records de chaleur.

Cette dernière semaine de mai, la ville de Khatanga a enregistré une température de 26,6 degrés Celsius. Cela peut sembler anodin, sauf que Khatanga est l'une des villes habitées les plus au nord de la planète.

Dans cette région de la Sibérie, à l'intérieur du cercle polaire, ces 26,6 degrés sont le nouveau record de chaleur à cette période. Une preuve de plus des dégâts du réchauffement climatique sur la planète et un risque important pour la région.

L'an dernier, l'est de la Sibérie a été en proie à des feux de forêt dévastateurs. D'habitude ces catastrophes prennent place dans des régions chaudes et sèches, comme la Californie ou l'Australie, où la végétation s'enflamme facilement.

Hiver le plus chaud de l'histoire

Seulement, des pics de chaleurs récurents ont rendu la Sibérie et ses immenses forêts vulnérables. L'été dernier, la région a été consumée et d'après l'Organisation mondiale de météorologie, les fumées causées par les incendies ont recouvert jusqu'à 5 millions de kilomètres carrés. Plus que toute la surface de l'Union européenne.

Cet été aussi sera une période à hauts risques. La Russie a connu cette année son hiver le plus chaud jamais enregistré, battant l'hiver 2015-2016 de 1,3 degré. Le pays se réchauffe disproportionnellement rapidement, par rapport au climat mondial.

Pour ne rien arranger, l'Arctique est en partie recouverte de permafrost, ou pergélisol, un sol normalement glacé tout au long de l'année. Lorsque ce sol riche en carbone fond, il relâche dans l'air des quantités importantes de gaz à effet de serre.

En plus d'accélèrer encore un peu plus le réchauffement climatique, la fonte de ces sols les expose aux hautes températures. Ils risquent ensuite de sécher et d'ainsi devenir d'excellents combustibles.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire