L’OMS décide de tirer la plus haute alerte sur le monkeypox


Video player

Les experts de Monkeypox discutaient jeudi de la question de savoir si l’Organisation mondiale de la santé devait classer l’épidémie comme une urgence sanitaire mondiale – la plus haute alarme qu’elle puisse sonner.

Une deuxième réunion du comité d’urgence de l’OMS sur le virus se tenait pour examiner l’aggravation de la situation, avec près de 15 400 cas signalés dans 71 pays, selon les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis.
Une recrudescence des infections à monkeypox a été signalée depuis début mai en dehors des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre où la maladie est endémique depuis longtemps.
Le 23 juin, l’OMS a convoqué un comité d’urgence d’experts pour décider si le monkeypox constitue une soi-disant urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) – le niveau d’alerte le plus élevé de l’agence de santé des Nations Unies.
Mais une majorité a informé le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, que la situation, à ce moment-là, n’avait pas atteint le seuil.
La deuxième réunion a été convoquée et le nombre de cas a encore augmenté.
« J’ai besoin de vos conseils pour évaluer les implications immédiates et à moyen terme pour la santé publique », a déclaré Tedros au début de la réunion.
Mais il n’y a pas de calendrier pour savoir quand le résultat sera rendu public.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire