Loans: De quels types de prêts peuvent bénéficier les particuliers ?

 

Pour réaliser sereinement certains projets ou financer des acquisitions de bien, les gens font différents types de d’emprunts. L’octroi de ces solutions financières remboursables est généralement conditionné à un tas de conditions. L’emprunteur se doit d’être solvable et effectuer un remboursement mensuel du capital et des intérêts.

 

On peut résumer en ces quelques mots le fonctionnement général d’un prêt ou crédit bancaire. Mais dans les faits, un prêt peut prendre diverses formes. Ils sont taillés pour chaque entité (personne ou entreprise) ou chaque situation. Quels sont donc les différents types de prêts que peuvent contracter une personne physique en France ?

Le crédit immobilier

Que ce soit sous forme sa forme standard, en prêt épargne logement ou crédit hypothécaire, le crédit immobilier a une seule destination. Le bien immobilier est en effet au centre de toutes ces formes de prêts. Il est accordé par un établissement financier à toute personne qui remplit les conditions fixées. Le plus souvent, il est destiné au financement de la construction d’une résidence principale, secondaire ou locative. Il peut être aussi octroyé pour un achat direct de logement pré-construit.

La loi française classe aussi dans la catégorie des prêts immobiliers d’autres crédits indirects. Le financement d’une réparation, de modification, d’entretien ou d’amélioration d’un immeuble peut aussi faire l’objet d’un prêt immobilier. Mais ce à condition que les dépenses soient supérieures à 750000 euros. Le financement pour l’achat d’actions d’entreprise impliquant le droit à une propriété immobilière est aussi des crédits immobiliers. L’argent peut être déboursé sur la base d’une autre garantie immobilière (hypothèque) ou une épargne effectuée dans ledit établissement financier (prêt épargne logement).

Le crédit-bail

Encore appelé le leasing, il peut porter aussi bien sur des biens immobiliers que mobiliers. Ce type de prêt engage généralement deux à trois parties. Le bénéficiaire principal, l’entreprise qui vend le bien et l’établissement qui finance la location-achat. Le bénéficiaire ayant nécessairement besoin d’une voiture par exemple peut se faire aider par une entreprise de crédit bail. Cette dernière achète la voiture et la loue au bénéficiaire sous plusieurs conditions. Le bénéficiaire verse des mensualités sous forme de frais de location pour compléter l’achat du bien. Le prix normal est dans ce cas majoré d’un intérêt. Le bénéficiaire ne devient propriétaire légal du bien que lorsque le montant total de la transaction est soldé. Pendant qu’il lui reste encore des mensualités à verser, il est locataire du bien et non propriétaire. Il peut aussi en ce moment renoncer à l’achat définitif du bien mais doit payer une indemnité généralement prévue dans le contrat de crédit-bail. Ce contrat peut aussi impliquer juste le bénéficiaire et l’entreprise qui vend le bien.

Les crédits à la consommation

Il existe plusieurs formes de prêts qui peut être classés comme des crédits à la consommation.

Crédit ou prêt affecté

Le crédit ou prêt affecté est un emprunt fait par un bénéficiaire pour l’achat d’un bien d’équipement (électroménager ou meuble). Le montant n’est accordé au bénéficiaire qu’à la livraison du bien spécifique défini dans le contrat. La banque annule le crédit si l’achat du bien n’a pas pu être réalisé. Le prêt ne sera pas non plus valable pour l’achat d’un autre type de bien autre que celui définit dans les clauses. Les remboursements se font par mensualités comme tous les autres types de crédit.

Prêt à tempérament ou prêt personnel

C’est l’un des crédits les plus courants accordés aux particuliers. C’est l’octroi d’un montant donné à un bénéficiaire qui peut en jouir comme bon lui semble. L’argent peut être utilisé pour l’acquisition d’un bien, gérer des dépenses courantes, financer des études ou faire face à des évènements inopinés. Contrairement au crédit affecté, le bénéficiaire n’a aucune obligation d’achat. Mais il a quand même une obligation de remboursement par versements successifs du montant en plus des intérêts. Les taux d’intérêt pour ce type de crédit sont souvent élevés à cause des garanties qui sont presque inexistantes. Son utilisation est libre donc le prêteur ne peut le lier à aucun bien précis.

Crédit lombard

Le crédit lombard est un prêt accordé à un particulier qui met l’un ou plusieurs de ses investissements en garantie. Il peut s’agir de d’actions d’entreprise, de polices d’assurance-vie ou d’emprunts. Les valeurs patrimoniales sont toujours dans le compte de l’emprunteur. Il peut en disposer pour faire d’autres placements et aussi bénéficier de tous les avantages liés à ses investissements. Mais il doit s’assurer que les valeurs soient toujours rentables. Si les investissements perdent en valeur, l’emprunteur sera obligé de rajouter des garanties supplémentaires pour rassurer l’établissement financier. Faute de quoi, le montant du crédit accordé peut être diminué par la banque.

Crédit Revolving

Le crédit revolving ou renouvellement de crédit est une forme de prêt accordé continuellement au bénéficiaire. Il est octroyé sous formes de petits montants qui sont renouvelables en fonction de son remboursement. Au fil du versement des mensualités, le bénéficiaire peut à chaque fois bénéficier du même montant autant de fois qu’il respecte les conditions. C’est un prêt à la consommation utilisé généralement pour gérer des dépenses non prédéfinies. Le prêt est souvent lié à une carte de crédit utilisable uniquement dans un réseau de commerces partenaires. Il est aussi critiqué car sa disponibilité sans limite peut pousser au surendettement.

Regroupement de crédits

C’est un prêt accordé aux particuliers pour rembourser d’autres crédits existants. Le montant octroyé sert donc au bénéficiaire à absorber capitaux et intérêts qui lui sont imposables. Le prêt ne peut être utilisé pour faire des achats. Un nouveau contrat est mis sur place avec un nouveau taux d’intérêt et un nouvel échéancier.

Renégociation de crédit

Ce n’est pas vraiment un prêt en soi mais c’est une opération liée à un ou plusieurs autres prêts en cours. Le bénéficiaire a la possibilité sous certaines conditions de demander à sa banque une nouvelle négociation. Les clauses sont revisitées pour assouplir le taux de départ par exemple ou d’autres conditions de remboursement. Le bénéficiaire peut le faire lui même ou peut se faire aider par une nouvelle banque qui rachète son prêt(rachat de prêt) auprès de son ancien établissement financier. Le remboursement sera fait ensuite à la nouvelle banque sur de nouvelles bases.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire