Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
L’imam Mahmoud Dicko après la démission de Ibrahim Boubacar Keita : « Ma mission est terminée »
20/08/2020 à 14h06 par La redaction

Hier 19 Août, le président du mali démocratiquement élu Ibrahim Boubacar Keita démissionnait. C'était l'acte final d'un coup d'État militaire qui a débuté la veille et qui a conduit bien avant à son arrestation. Alors que la communauté internationale y compris la CEDEAO ont condamné unanimement ce coup de force militaire, les populations elles semblaient en liesse du début des évènements jusqu'à leur dénouement.

Le coup d'État a visiblement libéré les maliens qui manifestaient en grand nombre déjà depuis plusieurs mois. Leur revendication première étant notamment la démission du président Ibrahim Boubacar Keita, on comprend bien qu'il soient joyeux car leurs vœux ont été exaucés.
Mais on ne peut pas parler de ces contestations qui avaient secoué le Mali sans évoquer le nom de l'imam Mahmoud Dicko. En plus d'être une personnalité religieuse respectée, l'imam Dicko était en effet devenu la figure de proue des contestations.

Lire aussi : Mali/Ibrahim Boubacar Keita démissionne (Vidéo)

Ses discours ont galvanisé les foules et ont retenti même au delà des frontières maliennes ; suscitant la médiation de la CEDEAO qui s'était conclue par un échec retentissant. Alors au lendemain de la démission du président Ibrahim Boubacar Keita, la décision de l'imam Dicko sur l'avenir de son mouvement était attendu.
Comme on pouvait s'y attendre, il a confirmé une ènième fois son intention de ne pas se lancer dans la politique. Alors que les partis d'opposition se rallient déjà à la junte au pouvoir pour la transition, l'imam Dicko compte lui retourner à sa première activité. "Je crois que ma mission est terminée. Je vais continuer à diriger les prières à la mosquée" a t-il déclaré.

Mais il n'est pas sûr qu'il puisse retourner aussi vite dans l'anonymat. Car même si les militaires ont réussi leur coup d'État à l'aide des armes, l'imam Mahmoud Dicko avait déjà préparé la chute de Ibrahim Boubacar Keita en fragilisant son régime. Difficile pour une telle figure de disparaître de l'échiquier politique du jour au lendemain alors que la transition n'a même pas encore commencé.

Lire aussi : Ibrahim Boubacar Keita a t-il demandé l'aide de Hamed Bakayoko juste avant son arrestation ?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 542 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Hier 19 Août, le président du mali démocratiquement élu Ibrahim Boubacar Keita démissionnait. C'était l'acte final d'un coup d'État militaire qui a débuté la veille et qui a conduit bien avant à son arrestation. Alors que la communauté internationale y compris la CEDEAO ont condamné unanimement ce coup de force militaire, les populations elles semblaient en liesse du début des évènements jusqu'à leur dénouement.

Le coup d'État a visiblement libéré les maliens qui manifestaient en grand nombre déjà depuis plusieurs mois. Leur revendication première étant notamment la démission du président Ibrahim Boubacar Keita, on comprend bien qu'il soient joyeux car leurs vœux ont été exaucés.
Mais on ne peut pas parler de ces contestations qui avaient secoué le Mali sans évoquer le nom de l'imam Mahmoud Dicko. En plus d'être une personnalité religieuse respectée, l'imam Dicko était en effet devenu la figure de proue des contestations.

Lire aussi : Mali/Ibrahim Boubacar Keita démissionne (Vidéo)

Ses discours ont galvanisé les foules et ont retenti même au delà des frontières maliennes ; suscitant la médiation de la CEDEAO qui s'était conclue par un échec retentissant. Alors au lendemain de la démission du président Ibrahim Boubacar Keita, la décision de l'imam Dicko sur l'avenir de son mouvement était attendu.
Comme on pouvait s'y attendre, il a confirmé une ènième fois son intention de ne pas se lancer dans la politique. Alors que les partis d'opposition se rallient déjà à la junte au pouvoir pour la transition, l'imam Dicko compte lui retourner à sa première activité. "Je crois que ma mission est terminée. Je vais continuer à diriger les prières à la mosquée" a t-il déclaré.

Mais il n'est pas sûr qu'il puisse retourner aussi vite dans l'anonymat. Car même si les militaires ont réussi leur coup d'État à l'aide des armes, l'imam Mahmoud Dicko avait déjà préparé la chute de Ibrahim Boubacar Keita en fragilisant son régime. Difficile pour une telle figure de disparaître de l'échiquier politique du jour au lendemain alors que la transition n'a même pas encore commencé.

Lire aussi : Ibrahim Boubacar Keita a t-il demandé l'aide de Hamed Bakayoko juste avant son arrestation ?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 542 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire