Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Lilian Thuram : ce drame de son son enfance qui le hante jusqu’à aujourd’hui
02/10/2020 à 20h14 par Fabregas agblemagnon

Ce jeudi 1er octobre 2020, Lilian Thuram a sorti son livre, intitulé La pensée blanche. Dans ce dernier, le footballeur international français de 48 ans s'intéresse à la fabrication des préjugés basés sur la couleur de peau et revient sur une scène traumatisante vécue lors de son arrivée en France en 1981.

Lire aussi :  Indonésie : Un prisonnier s’évade par un tunnel creusé pendant 8 mois

Né en Guadeloupe le 1er janvier 1972, Lilian Thuram a quitté la commune d'Anse-Bertrand à l'âge de neuf ans afin de débuter une nouvelle vie à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine. Dès son arrivée, le sportif a subi des blagues racistes. À l'époque, il se demandait alors pourquoi la couleur blanche était associée au bien et la couleur noire au mal. Engagé, le champion du monde 1998 a choisi de partager sa réflexion dans le livre La pensée blanche, dans lequel il remonte le cours de l'histoire afin de comprendre la fabrication des préjugés basés sur la couleur de peau mais appelle également ses lecteurs à retirer le "masque de la blanchité." Dans un entretien accordé à L'Obs,

Lilian Thuram a accepté de revenir sur sa première rentrée scolaire en France : "J'ai 9 ans, j'arrive de Guadeloupe, j'entre en classe de CM2, des enfants m'insultent : 'Sale Noir !' C'était comme si on me mordait à l'intérieur."
Piqué au vif, Lilian Thuram a alors souhaité comprendre le comportement des autres enfants à son égard : "À mon retour à la maison, ma mère me dit : 'C'est comme ça, les gens sont racistes, ça ne va pas changer.' Une très mauvaise réponse pour un enfant. Alors j'ai cherché. À l'adolescence, j'ai eu la chance de rencontrer des livres et des personnes qui m'ont aidé à comprendre que le racisme était lié à une histoire. J'ai renversé mon regard : je me suis mis à m'intéresser aux enfants qui m'avaient insulté. Comment, à 9 ans, avaient-ils déjà pu développer la conviction qu'être blanc serait mieux ?"

Lire aussi :  Visite de Macky Sall à Touba : Un homme âgé de 25 ans arrêté avec une arme à feu chez Serigne Mountakha Mbacké

 

"On ne naît pas blanc ou noir, on le devient"
Si celui qui a crée en 2008 la fondation Lilian Thuram, éducation contre le racisme reste marquée par le comportement des autres enfants à son égard, il affirme ne pas leur en vouloir : "Peut-on en vouloir à ces enfants ? Non. Peut-on accuser l'éducation des parents ? C'est trop réducteur. Ce qui se passe dans ce CM2 raconte une histoire, celle de la fabrication de catégories en fonction de la couleur de peau, l'histoire du racialisme, de l'invention des 'races'. C'est une histoire qui a duré des siècles, nous sommes encore enfermés dans les préjugés qu'elle a forgés. C'est ce que j'aurais aimé que ma mère m'explique et que les parents de ces enfants qui m'insultaient leur expliquent. Très souvent, nous pensons que le racisme est naturel ; ce n'est pas le cas. On ne naît pas blanc ou noir, on le devient."

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 542 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Ce jeudi 1er octobre 2020, Lilian Thuram a sorti son livre, intitulé La pensée blanche. Dans ce dernier, le footballeur international français de 48 ans s'intéresse à la fabrication des préjugés basés sur la couleur de peau et revient sur une scène traumatisante vécue lors de son arrivée en France en 1981.

Lire aussi :  Indonésie : Un prisonnier s’évade par un tunnel creusé pendant 8 mois

Né en Guadeloupe le 1er janvier 1972, Lilian Thuram a quitté la commune d'Anse-Bertrand à l'âge de neuf ans afin de débuter une nouvelle vie à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine. Dès son arrivée, le sportif a subi des blagues racistes. À l'époque, il se demandait alors pourquoi la couleur blanche était associée au bien et la couleur noire au mal. Engagé, le champion du monde 1998 a choisi de partager sa réflexion dans le livre La pensée blanche, dans lequel il remonte le cours de l'histoire afin de comprendre la fabrication des préjugés basés sur la couleur de peau mais appelle également ses lecteurs à retirer le "masque de la blanchité." Dans un entretien accordé à L'Obs,

Lilian Thuram a accepté de revenir sur sa première rentrée scolaire en France : "J'ai 9 ans, j'arrive de Guadeloupe, j'entre en classe de CM2, des enfants m'insultent : 'Sale Noir !' C'était comme si on me mordait à l'intérieur."
Piqué au vif, Lilian Thuram a alors souhaité comprendre le comportement des autres enfants à son égard : "À mon retour à la maison, ma mère me dit : 'C'est comme ça, les gens sont racistes, ça ne va pas changer.' Une très mauvaise réponse pour un enfant. Alors j'ai cherché. À l'adolescence, j'ai eu la chance de rencontrer des livres et des personnes qui m'ont aidé à comprendre que le racisme était lié à une histoire. J'ai renversé mon regard : je me suis mis à m'intéresser aux enfants qui m'avaient insulté. Comment, à 9 ans, avaient-ils déjà pu développer la conviction qu'être blanc serait mieux ?"

Lire aussi :  Visite de Macky Sall à Touba : Un homme âgé de 25 ans arrêté avec une arme à feu chez Serigne Mountakha Mbacké

 

"On ne naît pas blanc ou noir, on le devient"
Si celui qui a crée en 2008 la fondation Lilian Thuram, éducation contre le racisme reste marquée par le comportement des autres enfants à son égard, il affirme ne pas leur en vouloir : "Peut-on en vouloir à ces enfants ? Non. Peut-on accuser l'éducation des parents ? C'est trop réducteur. Ce qui se passe dans ce CM2 raconte une histoire, celle de la fabrication de catégories en fonction de la couleur de peau, l'histoire du racialisme, de l'invention des 'races'. C'est une histoire qui a duré des siècles, nous sommes encore enfermés dans les préjugés qu'elle a forgés. C'est ce que j'aurais aimé que ma mère m'explique et que les parents de ces enfants qui m'insultaient leur expliquent. Très souvent, nous pensons que le racisme est naturel ; ce n'est pas le cas. On ne naît pas blanc ou noir, on le devient."

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 542 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Motsclés

drame Lilian Thuram

Laisser votre commentaire