Liban : Le gouverneur de la banque centrale inculpé de blanchiment d’argent


Video player

Le gouverneur de la Banque centrale du Liban, Riad Salameh, a été accusé d’enrichissement illégal et de blanchiment d’argent pendant la crise économique du Liban.

Ghada Aoun, juge d’instruction au tribunal de district du Mont-Liban, a déclaré le 21 mars qu’elle avait inculpé le gouverneur Riad Salameh, ainsi que son frère, Raja Salameh, arrêté la semaine dernière. Aoun a également ordonné le gel des avoirs.

Cette décision intervient alors que le secteur bancaire a entamé une grève de deux jours pour protester contre les récentes mesures prises par le système judiciaire libanais contre les prêteurs locaux. La crise économique du Liban a éclaté en 2019, la pire de son histoire moderne.

La protestation des banques est intervenue après qu’Aoun ait gelé la semaine dernière les actifs de six des plus grandes banques libanaises et ceux de leur conseil d’administration, alors qu’elle enquêtait sur d’éventuels transferts de milliards de dollars à l’étranger et qu’ils imposaient des contrôles informels des capitaux.

Aoun a indiqué que les frères Salameh et l’ukrainienne Anna Kosakova avaient crée trois sociétés en France pour y acheter une propriété. Elle a ajouté que Riad Salameh s’est servi de son frère pour acheter un bien immobilier en France d’une valeur de près de 12 millions de dollars.

Riad Salameh, qui a dirigé la banque centrale pendant 30 ans, a nié à plusieurs reprises tout acte répréhensible. Il ne s’est pas présenté pour l’interrogatoire d’Aoun. Raja Salameh, qui a été arrêté, restera en détention.

Les accusations du juge découlent d’un procès intenté contre les Salameh par un groupe d’avocats qui accusent le gouverneur de corruption.

En janvier 2022, Aoun a imposé une interdiction de voyager et gelé certains des avoirs du gouverneur de 71 ans. Ce dernier fait également l’objet d’une enquête dans plusieurs pays européens, dont la Suisse et la France, pour blanchiment d’argent potentiel et détournement de fonds.

Pour rappel, Riad Salameh a dirigé les finances libanaises depuis 1993, à travers la reprise d’après-guerre et les épisodes de troubles. Autrefois salué comme le gardien de la stabilité financière du Liban, il fait l’objet d’un examen de plus en plus minutieux depuis le début de l’effondrement économique du petit pays fin 2019.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Liban : Le gouverneur de la banque centrale inculpé de blanchiment d'argent Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire