A la une Interview

L’humoriste Hervé Djessoa dit Professeur Abawoé répond aux questions de Fleur

Publié par La redaction

Rien que le nom Professeur Abawoe fait pâlir de rire plus d’un à la moindre appellation; un fait possible aujourd’hui grâce à la dextérité du personnage caché derrière. Ayant su adapter son humour au temps et aux circonstances, il voit aujourd’hui sa persévérance donner ses fruits en faisant de lui l’un des humoristes phares du Togo natal qu’il représente même à l’extérieur. En attendant le 13 Avril 2019 pour le second volet de son spectacle « Les Assises du Stand Up » placé sous le thème « Women’s Révolution », il répond à nos questions.

Fleur: Bonjour Hervé Djessoa. On vous connait aussi sous le nom Professeur Abawoe. Pourquoi ce pseudo?

Prof Abawoe: Au moins vous vous ne me demandez pas mon nom à l’État civil (Rires)
Bon plus sérieusement disons que c’est venu tout seul…je ne me suis pas réveillé un matin avec comme idée de m’appeler Professeur Abawoe. C’est le public qui en a décidé ainsi. Je m’appelais Hervé tout court et après avec toute la bande d’humoristes autour de moi nous avons ajouté Du rire ce qui faisait Hervé Du Rire…mais après avoir démarré ma chronique sur l’actualité j’avais une expression qui revenait à chaque numéro.. C’était justement « Abawoé » une expression utilisée par plusieurs dialectes au nord du Togo ( Kabyè , kotokoli, Moba etc…) qui désignait l’exaspération. C’était en rapport avec ma situation du football a l’époque… C’est comme dire en mina  » évaglo »
Alors les gens ont dans un premier temps commencé par m’appeler « Abawoé »avant de finir par ajouter « Professeur’ en rapport avec la pédagogie avec laquelle je faisais mes analyses.
Alors j’ai tout simplement adopté le pseudo.

Fleur: A quel moment de votre vie avez-vous su que vous êtes doué pour faire rire la foule et qu’est-ce qui vous a motivé à en faire une profession?

Prof Abawoe: Là encore je ne m’y attendais pas vraiment. J’avais été lauréat du concours d’animation Radio de zéphyr ( j’étais arrivé en final avec mon frère Alain Mouaka ) j’étais étudiant en deuxième année de droit à l’UL, porté par le succès que j’avais eu j’ai démarré grâce à Folly bazy Essofa et Kouessan Yovodevi une émission sinon un magazine sur le cinéma sur la TVT, ensuite M. Yovodevi voulait quelque chose encore j’ai immédiatement pensé à une émission humoristique que je n’ai jamais démarré là-bas puisque 6 mois plus tard j’avais été approché par le DG de la TV2, j’ai fais un choix j’ai préféré le privé…c’est comme ça que j’ai lancé le labo du rire avec ma bande d’amis tout en produisant un autre magazine sur le cinéma.
Je ne vous l’apprend pas le labo du rire a eu du succès et c’est comme ça que petit à petit j’ai découvert que j’avais quelque chose de spécial. J’ai bossé dur j’ai regardé les aînés faire, j’ai téléchargé des Pdf ( cours ) j’ai lu et voilà. La motivation vient d’abord du fait que je m’étais lancé un défis et ensuite voir les autres faire et s’imaginer faire la même chose c’est excitant. Et j’aime le pouvoir , j’aime ce privilège qui est nôtre ( nous humoristes ) de captiver l’attention du public et de manipuler leurs émotions en passant un message ou en leur apportant juste le sourire…c’est un sacré pouvoir, c’est d’ailleurs le vrai pouvoir.

Fleur: Vous êtes aujourd’hui l’un des humoristes les plus en vogue du 228. Quel est votre secret sachant que ça fait un moment depuis le labo du rire en 2009 que vous êtes dans le milieu.

Prof Abawoe: Le plus en vogue…euh..bah c’est gentil je savais pas ( Rires )
Non mais mon secret (pour espérer être en vogue un jour..Rires) c’est le travail. J’ai cherché une identité je l’ai trouvé et je travaille nuit et jour pour développer cette identité. L’humour a évolué. Les gens ont envie de voir quelque chose de nouveau. Il faut s’adapter et chercher à faire mieux avec une originalité. Quand le stand est apparu aux États unis les français ont compris tout de suite que c’était l’avenir de l’humour ; les Jamel Debbouze, Gad El Maleh et autres ne se sont pas fait prier pour rentrer dans les rangs et aujourd’hui on voit ce que ça donne.
Je me documente beaucoup et j’essaye chaque jour de transformer une situation banale en sujet humoristique. Je ne cherche pas loin j’observe la société et je la peins euh pains ou pins? Je ne sais plus (Rires) bon on va faire simple je la décris (Rires).

Fleur: À propos du Labo du Rire, ça fait déjà plusieurs années que ce programme a pris fin mais force est de constater que le public en garde toujours une nostalgie. Est-ce possible qu’ils soit satisfait un jour ou c’est vraiment la fin?

Prof Abawoe: Le Labo du rire hummm j’en ai aussi la nostalgie vous avez pu le constater depuis le début de l’interview.
Ça fait plaisir de constater chaque jour que les gens en ont un bon souvenir même si c’était du boulot..c’était du 6 jours sur 7…terrible!!! Trouver toujours des vannes chaque jour je ne sais pas comment on faisait mais ça fait flipper.
Nous avons arrêté parce qu’on voulait passer à autre chose…on n’avait pas le soutien nécessaire et on faisait du surplace…c’est le problème ici au Togo. A aucun moment nous n’avons pu décrocher un partenaire digne de ce nom…on se contentait de  » vous êtes trop forts…mes enfants mon mari ou ma femme et moi ne ratons aucun numéro. » et nous on ne ratait pas la galère non plus…Rires.
Alors est ce qu’on va reprendre? 5% de chances…Rires

Fleur: Vos vidéos sont vues par de milliers de personnes sur les réseaux sociaux, comment choisissez vous vos sujets ?

Prof Abawoe: C’est parfois hallucinant au regard de l’accès plus ou moins difficile à internet par ici de faire des vidéos qui vont parfois jusqu’à 100 mil vues…même s’il faut reconnaître qu’aujourd’hui j’ai la chance d’avoir des étrangers qui me suivent sur ma page facebook et qui sont abonnés…
Je choisis des sujets selon l’actualité en faisant l’effort de servir tout type de public…il y a des vidéos sans intérêt pour certains mais avec beaucoup d’intérêts pour d’autres. Alors je ne fais pas l’erreur de choisir un juste milieu…quand il y a un sujet qui va intéresser par exemple le monde football j’y vais mais j’ajoute un petit truc qui vient de nulle part mais me ramène plusieurs publics en même temps…l’exemple parfait est cette vidéo par rapport au match Bénin Togo où je termine avec une vanne sur une artiste chanteur…le danger à ce niveau c’est de réussir à faire le lien et c’est ce que j’ai fais. Personne ne m’a vu venir…c’est la base de l’humour : surprendre…c’est ça qui provoque l’éclat de rire…les vannes ne doivent pas être attendues…parfois pour ceux qui préfèrent raconter des histoires le danger est là: tu commences une histoire et les gens connaissent déjà la fin…parfois ça rit mais ce n’est pas cherché…l’évidence n’est pas camarade avec l’humour.

Fleur: Aujourd’hui, êtes vous prêt pour une raison ou une autre à tout plaquer pour votre carrière humoristique?

Prof Abawoe: Oui c’est possible! C’est envisageable. On n’y est pas encore mais c’est envisageable.On travaille d’ailleurs pour ça. L’art est jaloux. Soit tu y es à fond soit…

Maintenant après j’ai mes diplômes en poche donc si un jour je ressens le besoin de faire autre chose je le ferai.
Je pourrai un jour retourner au football aussi hein qui sait? Rires

Fleur: Que reprocherez vous à l’humour togolais dans son ensemble et à l’opposé, qu’est-ce qui vous motive le plus dedans.

Prof Abawoe: Reproches…euhhhh non je ne pense pas être en position de reprocher quoi que ce soit à qui que ce soit mais disons que je pense qu’on doit travailler encore plus… Nos aînés nous ont ouvert la voie. Aujourd’hui la nouvelle génération est pétrie de talent il faut juste un peu d’humilité et de travail pour réussir à s’imposer et se vendre à l’extérieur… Et ça passe aussi par la concurrence mais saine! Ce qui me motive à y rester c’est que j’y crois et je pense que mon devoir aujourd’hui en tant qu’ainé pour d’autres serait de faire bouger un peu les choses à l’extérieur… Franchir cette étape pour que ce soit plus facile pour ceux qui arrivent…

Fleur: Le Tome 2 de votre spectacle « Les assises du stand-up » ayant pour thème « Women’s Revolution » se tient dans quelques semaines. Expliquez nous brièvement ce qui se cache derrière ce thème.

Prof Abawoe: Brièvement ça veut dire en 3 mots c’est ça? Ok j’explique c’est  » la révolution des femmes » Rires…oh que je me marre Rires je vous ai bien eu!
Non mais plus sérieusement j’ai une heure de la tête, donc si j’essaye d’expliquer ne serait ce que par un seul mot je vais vendre la mèche ! Venez au spectacle le 13 Avril pour ce one man show inédit…mon 2ème dans ma jeune carrière. Vous aurez toutes les réponses.

Fleur: Les « Assises du Stand Up » sont programmées pour durer dans le temps ou un autre spectacle est-il prévu pour prendre le relais?

Prof Abawoe: Bien sûr que c’est un spectacle ou un concept qui est conçu pour durer dans le temps…maintenant il y aura d’autres projets toujours dans la continuité entre 2 spectacles… Je dirai même que les assises du stand up sont faites pour durer dans le temps…je dirai même qu’elles sont conçues pour devenir un…bon je garde le mot venez d’abord à mon spectacle le 13 et je vous dirai tout après Rires

Fleur: Coup de coeur, coup de gueule.

Prof Abawoe: Mon coup de cœur c’est vous, c’est cette nouvelle génération qui impacte positivement la culture togolaise bon c’est vrai il y a des brebis galeuses mais elles vont rentrer dans les rangs bientôt (je rigole Rires)
Non je suis fasciné et il nous reste juste à être encore plus professionnel et à cultiver l’excellence et tout ira pour le mieux.
Pour mon coup de gueule je vais vous décevoir encore j’en n’ai pas…je suis du genre positif et optimiste. Alors je suis plus dans la logique de proposer pour faire mieux. Donc quand je remarque un quoic je prend zémidjan et je cours dans le box de la personne et on se dit les gbè! Rires

Fleur: Mot de fin

Prof Abawoe: Je n’en ai jamais parce que je compte vivre encore longtemps (Rires)

Aujourd'hui nous mettons le cap sur l'application mobile. Télécharger l'application mobile en cliquant sur l'image : #doingbuzz

Intégrez les groupes Whatsapp ci-dessous selon vos pays de résidence pour recevoir en instantané toutes les offres d'emploi proches de chez vous.

- Bénin - Niger - Sénégal - Togo - Côte d'Ivoire - Cameroun -Pour les autres pays NB:Ces offres peuvent être bien utiles pour vous mais aussi pour vos proches donc n'hésitez pas à les partager aussi autour de vous.
Vous aimez? Soyez pas avares, Faites découvrir à vos amis! !

A propos du rédacteur

La redaction

Premiers sur l'exclusivité et tout ce qui est sujet brûlant Culture · Cinéma . Interviews · Musique · Clips · Paroles · Emploi . People . Téléchargement etc..
Le web étant devenu un facteur incontournable dans la promotion d'un artiste et de ses oeuvres, s'incarne en projecteur sur la musique africaine en particulier et la culture africaine en général. Un projecteur qui extrapole sa lumière sur les actualités sportives et diverses pour plus de complexité. Une équipe homogène et dynamique assure le buzz comme nom l'indique. , l'exclu et le buzz sont ici!* Email: !

>