Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
L’histoire émouvante de Jacqueline Sauvage, la femme qui a tué son mari violent
29/07/2020 à 15h21 par La redaction

Les violences conjugales sont bien réelles et représentent un calvaire de tous les jours pour un grand nombre de femmes à travers le monde. Mais ces agressions quotidiennes ne retiennent l'attention du public que lorsqu'elles virent au drame. Même si des victimes se dénombrent dans les deux sens, les violences faites aux femmes sont les plus fréquents. Par exemple en France, les statistiques montrent que une(1) femme meurt tous les 3 jours de violences faites par leurs maris. L'affaire Jacqueline Sauvage du nom de la femme désabusée qui a tué son mari en est un cas d'espèces flagrant.

Lire aussi : Victime de violences conjugales, elle se voit expulsée à cause de ses cris

Décédée le 23 Juillet dernier, Jacqueline Sauvage avait réussi à mettre définitivement un coup de projecteur sur ce phénomène silencieux. En septembre 2012, la française alors âgée de 65 ans a tué son compagnon de trois balles dans le dos. Elle se serait servie d'un fusil de chasse alors que ce dernier se prelassait sur la terrasse. La femme a déclaré en avoir eu marre des violences psychologiques et physiques dont elle était victime de la part de son compagnon. Elle s'était elle même ainsi fait justice pour faire payer un calvaire qui durait depuis 46 années. Selon son récit glaçant et plusieurs témoignages, le compagnon violent aurait aussi abusé se*uellement de leurs trois filles sous son regard impuissant.

Ensuite s'en est suivi de 2014 à 2015 un long procès pour meurtre très médiatisé. Condamnée en première instance à 10 ans de réclusion criminelle, Jacqueline Sauvage a vu sa peine confirmée en appel. Il aura fallu de plusieurs manifestations de soutien à travers la France pour qu'elle bénéficie d'une grâce présidentielle en 2016. François Hollande alors président à l'époque lui avait accordé une remise gracieuse du reste de sa peine après une grâce partielle.
L'histoire de Jacqueline Sauvage avait tellement ému la France qu'elle a fait l'objet d'un film en 2018. Devenue un symbole des violences conjugales, elle avait dû retourner dans l'anonymat relatif jusqu'à aujourd'hui où la nouvelle de son décès est parvenue aux médias.

Lire aussi : Très jalouse, une femme jette de l'huile bouillante sur son mari

Elle serait décédée depuis le 23 Juillet très probablement de causes naturelles à 72 ans puis inhumée dans la discrétion familiale. Son décès remet à l'ordre du jour son histoire tumultueuse qui s'illustre par le combat contre son mari violent dans un premier temps et celui contre la justice française qui ne lui a pas donné gain de cause.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 486 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Les violences conjugales sont bien réelles et représentent un calvaire de tous les jours pour un grand nombre de femmes à travers le monde. Mais ces agressions quotidiennes ne retiennent l'attention du public que lorsqu'elles virent au drame. Même si des victimes se dénombrent dans les deux sens, les violences faites aux femmes sont les plus fréquents. Par exemple en France, les statistiques montrent que une(1) femme meurt tous les 3 jours de violences faites par leurs maris. L'affaire Jacqueline Sauvage du nom de la femme désabusée qui a tué son mari en est un cas d'espèces flagrant.

Lire aussi : Victime de violences conjugales, elle se voit expulsée à cause de ses cris

Décédée le 23 Juillet dernier, Jacqueline Sauvage avait réussi à mettre définitivement un coup de projecteur sur ce phénomène silencieux. En septembre 2012, la française alors âgée de 65 ans a tué son compagnon de trois balles dans le dos. Elle se serait servie d'un fusil de chasse alors que ce dernier se prelassait sur la terrasse. La femme a déclaré en avoir eu marre des violences psychologiques et physiques dont elle était victime de la part de son compagnon. Elle s'était elle même ainsi fait justice pour faire payer un calvaire qui durait depuis 46 années. Selon son récit glaçant et plusieurs témoignages, le compagnon violent aurait aussi abusé se*uellement de leurs trois filles sous son regard impuissant.

Ensuite s'en est suivi de 2014 à 2015 un long procès pour meurtre très médiatisé. Condamnée en première instance à 10 ans de réclusion criminelle, Jacqueline Sauvage a vu sa peine confirmée en appel. Il aura fallu de plusieurs manifestations de soutien à travers la France pour qu'elle bénéficie d'une grâce présidentielle en 2016. François Hollande alors président à l'époque lui avait accordé une remise gracieuse du reste de sa peine après une grâce partielle.
L'histoire de Jacqueline Sauvage avait tellement ému la France qu'elle a fait l'objet d'un film en 2018. Devenue un symbole des violences conjugales, elle avait dû retourner dans l'anonymat relatif jusqu'à aujourd'hui où la nouvelle de son décès est parvenue aux médias.

Lire aussi : Très jalouse, une femme jette de l'huile bouillante sur son mari

Elle serait décédée depuis le 23 Juillet très probablement de causes naturelles à 72 ans puis inhumée dans la discrétion familiale. Son décès remet à l'ordre du jour son histoire tumultueuse qui s'illustre par le combat contre son mari violent dans un premier temps et celui contre la justice française qui ne lui a pas donné gain de cause.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 486 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire