Actualités

L’Espagne pardonne les dirigeants Catalans

L'Espagne Pardonne Les Dirigeants Catalans

 

Le gouvernement espagnol a officiellement gracié neuf séparatistes catalans qui ont été condamnés pour une tentative d’indépendance ratée en 2017.

Les dirigeants ont été emprisonnés après avoir été reconnus coupables de sédition en 2019. Trois autres ont été reconnus coupables de désobéissance mais n’ont pas été emprisonnés en même temps.

Les grâces ont suscité la controverse en Espagne et des dizaines de milliers de personnes ont protesté contre la décision ce mois-ci.

Mais le gouvernement soutient que cette décision aidera à calmer les tensions du côté de la Catalogne.

La campagne d’indépendance de la région semi-autonome il y a près de quatre ans a plongé l’Espagne dans sa plus grande crise politique depuis 40 ans.

“Avec cet acte, nous voulons ouvrir une nouvelle ère de dialogue et de réconciliation, et mettre fin une fois pour toutes à la division et à la confrontation”, a déclaré mardi le Premier ministre Pedro Sánchez dans une allocution télévisée.
Des milliers de personnes manifestent contre les grâces catalanes

La libération des prisonniers peut prendre jusqu’à plusieurs jours, car les grâces doivent d’abord être signées par le roi et publiées au journal officiel du pays.

👀Intégrez automatiquement au groupe whatsapp pour recevoir les liens des actualités

La décision n’a pas annulé l’interdiction d’exercer des fonctions aux détenus et était subordonnée à ce qu’ils ne commettent aucun autre crime dans un certain délai, a expliqué M. Sánchez.

Il a déclaré que le gouvernement n’exigeait pas que les personnes graciées abandonnent leurs idées politiques, soulignant qu’elles avaient été condamnées pour leurs actions et non pour leurs convictions.

L’ancien dirigeant catalan en exil, Carles Puigdemont, a déclaré dimanche que les grâces ne résoudraient pas le problème politique entre l’Espagne et la région.

Que s’est-il passé en 2017 ?

Les séparatistes au pouvoir au parlement catalan ont déclaré l’indépendance en octobre 2017, après un référendum que la Cour constitutionnelle espagnole a déclaré illégal.

Le gouvernement espagnol soutient que la Catalogne n’avait pas le droit constitutionnel de se séparer et a temporairement imposé un régime direct à la région après que le gouvernement de Barcelone a déclaré son indépendance.

Un certain nombre de responsables catalans, dont le chef de la région Carles Puigdemont, ont fui à l’étranger.

Mais d’autres qui sont restés en Espagne ont été jugés et neuf séparatistes ont été condamnés à des peines de prison pour leur rôle dans la tentative d’indépendance en 2019.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Cliquer ici 👆

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!😍 ACTUALITE via Telegram 😍 Offre d'emploi via Telegram .

-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

--
Pages Social Media Coaching

Laisser votre commentaire