Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Les USA prêts pour une intervention militaire
02/12/2019 à 11h29 par Prudence ETOU

Les USA prêts pour une intervention militaire

Les USA prêts pour une intervention militaire

Les États Unis d'Amérique avec à leur tête le président influenceur Donald Trump ne limitent pas leur pouvoir exécutif à leur territoire. Ils ont une certaine main mise sur tous les autres États, notamment les pays africains. Une récente preuve de ce fait est la déclaration du secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires africaines, Nagy Tibor, qui stipule que de lourdes sanctions pourraient être appliquées au cas où le pays de Paul Biya continuait obstinément de violer les lois internationales des droits de l’homme, et ce même si les relations entre le Cameroun et les États-Unis restent cordiales.

 

Selon Nagy Tibor, les violations les violations des droits de l’homme dans les régions anglophones du Cameroun sont "graves". C'est ce qu'il a allégé en mentionnant qu’aucune mendicité des délégations camerounaises n'est en mesure de réparer des violations flagrantes des droits de l’homme.

 

Pas plus que mercredi dernier M. Tibor a martelé sur le fait que des délégations du Cameroun devaient être envoyées pour trouver des solutions aux problèmes politiques dans l’État séparatiste d’Ambazonia.

 

Ainsi, le secrétaire Tibor a adressé à une délégation conduite par le ministre délégué du Cameroun au ministère des Relations extérieures en charge de la Coopération avec le Commonwealth, Felix Mayur, les mots suivants : "Ne gaspillez pas l’argent des contribuables pour implorer les États-Unis d’assouplir les sanctions de l’AGOA".

 

Puis de poursuivre : «Les États-Unis ont été trop patients avec le Camerounais Paul Biya. Il appelle une intervention militaire sur son pays. Nous ne pouvons pas nous rallier à une dictature brutale qui est déterminée à changer. ».

 

Cependant, Mbayu Felix n'est pas resté muet face à la déclaration du secrétaire adjoint américain. Il y répond qu'il fallait accorder plus de temps au changement de Paul Biya, avant de continuer que les mécanismes du gouvernement fonctionnaient lentement mais sûrement. Il a ainsi déclaré, «Notre président n’a pas été en bonne santé. C’est pourquoi les décisions de mendier des anglophones ont été difficiles à appliquer. Donnez-nous un jour ».

 

«Nous sanctionnons également quelques soldats qui ont décapité des anglophones.» en réponse à des questions de la presse lors d’une conférence de presse conjointe à Washington DC, Mbayu a confié aux journalistes que les soldats d’Ambazonia sont très puissants et que les vaincre est particulièrement difficile.“Nous avons sous-estimé leur force et leur unité”, a avoué Mbayu au Washington Post.

 

«Nous avons également perdu au moins 741 soldats camerounais. Nous prions les États-Unis de sanctionner les groupes de défense Ambazonia ». D'autres personnalités ont réagit par rapport à la situation. On note l'intervention de Tim Hans, un diplomate américain de premier plan, qui laisse entendre que de nouvelles sanctions contre le Cameroun pourraient sortir et seraient semblables à celles qui ont été appliquées contre le régime du Zimbabwe de l’ancien Président Robert Mugabe. «Les anglophones souffrent vraiment et ils ont besoin de leur pays à tout prix. Ils ne peuvent pas supporter le traitement inhumain qui leur est fait », a mentionné Tim Hans. Au moins 12 000 civils ont été tués par l’armée camerounaise depuis 2016, citant Human Rights Watch. Un demi-million d’anglophones vivent en tant que réfugiés ailleurs en Afrique.

 

On voit par ces faits, un caractère de justice et de détermination au respect formel des droits internationaux de l'homme.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 389 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

USA : Joe Biden nomme une transgenre au poste de ministre adjointe de la Santé

21/01/2021

USA : Joe Biden nomme une...

C'est une nomination phare dans le gouvernement...
Mgr Kpodzro : "J’ai conscience que j’ai déjà les deux pieds dans la tombe"

21/01/2021

Mgr Kpodzro...

"J’ai conscience que j’ai déjà les deux...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Mercredi  le 20 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

  Nous vous proposons un condensé des...
Le pompier Andrea Hall dirige le serment d'allégeance

20/01/2021

Le pompier...

Mis à jour à 13 h 05...
Pourquoi Donald Trump a gracié les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black

20/01/2021

Pourquoi Donald...

DONALD TRUMP - L’un risquait une condamnation...
Togo/ Femme décapitée : la réaction du maire Gomado

20/01/2021

Togo/ Femme...

Le week-end passé, le corps d’une jeune...
roi 12-12

20/01/2021

Mali :...

Le jeune entrepreneur malien Sidi Mouctar Dembélé...
Coupe du monde des clubs: les remplacements supplémentaires seront testés mais en cas de commotion cérébrale

20/01/2021

Coupe du...

  Un nouveau test dans la sphère...
Doingbuzz - DIRECT TV : suivez en direct l’investiture de Joe Biden

20/01/2021

Doingbuzz –...

Sous haute surveillance, suite à l’assaut du...
Coupe du monde des clubs: voici les combinaisons complètes des matches

20/01/2021

Coupe du...

    La Fédération Internationale de Football...
Diary sow

20/01/2021

Diary Sow...

Recherchée depuis le 04 janvier date à...
Kpodzro,Barrigah

20/01/2021

Mgr Kpodzro...

Il arrive que des mésententes et incompréhensions...
Skelly : "J'espère que cette maladie va me tuer"

20/01/2021

Skelly :...

La star ivoirienne, Skelly serait gravement malade....
CHAN 2021: les résultats et les classements dans chaque groupe après la première journée

20/01/2021

CHAN 2021:...

Commencer le samedi 16 janvier, le Championnat...
« Le plus grand parti d’opposition au Togo est l’UFC » dixit Abass Kaboua

20/01/2021

« Le plus...

Connu pour ses sorties retentissantes, le député...
Telegram Application

20/01/2021

États-Unis : Telegram,...

Apple est sous pression. Elle est sommée de...
USA : Lil Wayne bientôt libéré par grâce présidentielle

20/01/2021

USA : Lil Wayne bientôt...

Avant de quitter la Maison Blanche cette...
Gab, le nouveau repaire des partisans de Trump, expliqué en six points

20/01/2021

Gab, le...

Comme «la nature a horreur du vide»,...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Lundi le 19 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles...
États-Unis : Après Twitter, Donald Trump censuré par YouTube et Facebook

20/01/2021

États-Unis :...

Encore président pour quelques jours, Donald Trump...

Les États Unis d'Amérique avec à leur tête le président influenceur Donald Trump ne limitent pas leur pouvoir exécutif à leur territoire. Ils ont une certaine main mise sur tous les autres États, notamment les pays africains. Une récente preuve de ce fait est la déclaration du secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires africaines, Nagy Tibor, qui stipule que de lourdes sanctions pourraient être appliquées au cas où le pays de Paul Biya continuait obstinément de violer les lois internationales des droits de l’homme, et ce même si les relations entre le Cameroun et les États-Unis restent cordiales.

 

Selon Nagy Tibor, les violations les violations des droits de l’homme dans les régions anglophones du Cameroun sont "graves". C'est ce qu'il a allégé en mentionnant qu’aucune mendicité des délégations camerounaises n'est en mesure de réparer des violations flagrantes des droits de l’homme.

 

Pas plus que mercredi dernier M. Tibor a martelé sur le fait que des délégations du Cameroun devaient être envoyées pour trouver des solutions aux problèmes politiques dans l’État séparatiste d’Ambazonia.

 

Ainsi, le secrétaire Tibor a adressé à une délégation conduite par le ministre délégué du Cameroun au ministère des Relations extérieures en charge de la Coopération avec le Commonwealth, Felix Mayur, les mots suivants : "Ne gaspillez pas l’argent des contribuables pour implorer les États-Unis d’assouplir les sanctions de l’AGOA".

 

Puis de poursuivre : «Les États-Unis ont été trop patients avec le Camerounais Paul Biya. Il appelle une intervention militaire sur son pays. Nous ne pouvons pas nous rallier à une dictature brutale qui est déterminée à changer. ».

 

Cependant, Mbayu Felix n'est pas resté muet face à la déclaration du secrétaire adjoint américain. Il y répond qu'il fallait accorder plus de temps au changement de Paul Biya, avant de continuer que les mécanismes du gouvernement fonctionnaient lentement mais sûrement. Il a ainsi déclaré, «Notre président n’a pas été en bonne santé. C’est pourquoi les décisions de mendier des anglophones ont été difficiles à appliquer. Donnez-nous un jour ».

 

«Nous sanctionnons également quelques soldats qui ont décapité des anglophones.» en réponse à des questions de la presse lors d’une conférence de presse conjointe à Washington DC, Mbayu a confié aux journalistes que les soldats d’Ambazonia sont très puissants et que les vaincre est particulièrement difficile.“Nous avons sous-estimé leur force et leur unité”, a avoué Mbayu au Washington Post.

 

«Nous avons également perdu au moins 741 soldats camerounais. Nous prions les États-Unis de sanctionner les groupes de défense Ambazonia ». D'autres personnalités ont réagit par rapport à la situation. On note l'intervention de Tim Hans, un diplomate américain de premier plan, qui laisse entendre que de nouvelles sanctions contre le Cameroun pourraient sortir et seraient semblables à celles qui ont été appliquées contre le régime du Zimbabwe de l’ancien Président Robert Mugabe. «Les anglophones souffrent vraiment et ils ont besoin de leur pays à tout prix. Ils ne peuvent pas supporter le traitement inhumain qui leur est fait », a mentionné Tim Hans. Au moins 12 000 civils ont été tués par l’armée camerounaise depuis 2016, citant Human Rights Watch. Un demi-million d’anglophones vivent en tant que réfugiés ailleurs en Afrique.

 

On voit par ces faits, un caractère de justice et de détermination au respect formel des droits internationaux de l'homme.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 389 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire