Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Les troublantes révélations de Laurent Gbagbo sur la rébellion ivoirienne.
17/02/2020 à 19h17 par La redaction

La crise politico-militaire en Côte d’Ivoire commence le 19 septembre 2002, un début de solution se profile le 24 janvier 2003 avec la signature des accords de Linas-Marcoussis. Voici un extrait de ” Libre, pour la vérité et la justice ” pages 272-273 du livre de Gbagbo, relatif au rôle de Blaise Compaoré dans la rébellion ivoirienne.

Les troupes rebelles, et les milliers de supplétifs Dozos, chasseurs traditionnels imprégnés de croyances magiques, particulièrement cruels à l’égard des populations piaffent sur la ligne de démarcation entre le Nord et le Sud du pays. Leur déferlement en direction d’Abidjan, assaut général, et final, était évidemment prémédité, et encadré.

Gbagbo commente :

Une pareille opération ne s’improvise pas. Elle a été menée tout du long par le Régiment pour la Sécurité Présidentielle du Burkina Faso, attaché à son président de l’époque, Blaise Compaoré.

C’est son chef, le général Djengélé, qui a dirigé la manœuvre, en suivant le tracé du chemin de fer qui descend du Burkina Faso vers le sud de la Côte d’Ivoire. Tout au long de ce tracé, dans chaque cille et bourgade, il y avait des caches d’armes.

Qui a donné l’ordre de lancer l’attaque ? Ce qui est certain est que l’opération a été préparée des mois auparavant : la nomination du général Emmanuel Beth au poste d’ambassadeur au Burkina en est le signe évident. Son frère, Frédéric Beth, dirigeait le Centre de Commandement des opérations spéciales. Et ce sont les hommes du COS qui se sont retrouvés en première ligne à chaque étape de l’offensive.

Quant aux troupes des rebelles, elles étaient constituées de mercenaires recrutés et armés au Burkina puis envoyés en Côte d’Ivoire. Qui a payé leurs armes ? Qui les a formées ? Qui les a organisées ? Pendant tout ce temps, le président Compaoré s’est dépensé sans compter au service de son « frère » Ouattara.

 

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Lola Taylor Promet Une Nuit Torride Pour Le Vaccin Contre La Covid

28/11/2020

Lola Taylor...

Le monde de la pornographie connait de...
Voici l'histoire de Babalola, l’homme violé à mort par ses propres femmes

28/11/2020

Voici l’histoire...

Il y a 8 ans de cela,...
Zoom sur Ludovic Assemoassa, la révélation de 2005.

28/11/2020

Zoom sur...

Football/ zoom sur Ludovic Assemoassa, la révélation...
Guinée : Une ministre accusée du détournement de plus de 200 milliards GNF

28/11/2020

Guinée :...

La ministre guinéenne chargée de l'Enseignement technique...
Italie : Un jeune Sénégalais poursuit, bloque et fait arrêter un voleur

28/11/2020

Italie :...

Il a entendu les appels à l'aide...
France/Samuel Paty : Un rappeur écope de 15 mois de prison

28/11/2020

France/Samuel Paty :...

On se souvient tous encore de l’affaire...
PSG : Idrissa Guèye de retour dans le groupe après trois semaines d’absence

28/11/2020

PSG :...

Le PSG reçoit les Girondins de Bordeaux...
Mandat d'arrêt : une très bonne nouvelle pour Guillaume Soro

28/11/2020

Mandat d’arrêt...

L'ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume ...
Wilfried Zaha a une bonne nouvelle.

28/11/2020

Wilfried Zaha...

Angleterre/ Wilfried Zaha a une bonne nouvelle....
"Bientôt, le Bénin vendra de l'électricité" à ses voisins selon Patrice Talon

28/11/2020

« Bientôt, le...

Le président de la République du Bénin...
Vatican : Wilton Gregory devient le premier cardinal afro-américain

28/11/2020

Vatican :...

Wilton Gregory va devenir ce samedi 28 novembre...
Covid 19 : Madagascar dit non aux vaccins

28/11/2020

Covid 19 :...

Alors que le monde attend impatiemment les...
Quand parle t-on faute de main en football?

28/11/2020

Quand parle...

Arbitrage/ Quand parle t- on de faute...
Pakistan: les violeurs seront désormais chimiquement castrés

28/11/2020

Pakistan: les...

Si en France, l'intimité des violeurs est...
Togo : Le PDG d'Ebomaf vu comme le prochain acquéreur de l'UTB et la BTC

28/11/2020

Togo : Le PDG...

Le PDG d’Ebomaf Mahamadou Bonkongou aurait jeté son dévolu sur...
Décès de Maradona : le gardien de but anglais refuse de le pardonner pour sa célèbre « Main de Dieu » en 1986

28/11/2020

Décès de...

L’ancien gardien de but anglais Peter Shilton...
Brésil: Bolsonaro refuse de se faire vacciner

28/11/2020

Brésil: Bolsonaro...

Le covid-19 a fait son apparition depuis...
« L’ambulance a mis plus d’une demi-heure à arriver : l’avocat de Diego Maradona demande une enquête sur sa mort

28/11/2020

« L’ambulance...

Les ambulances ont mis plus d’une demi-heure...
Côte d’Ivoire/ Pour Franklin Nyamsi, Conseiller de Soro, traite Macron, la Cedeao et l’UA de ” conglomérat d’êtres diaboliques “

28/11/2020

Côte d’Ivoire/...

Dans ce qu’il nomme quotidiennement “la distribution...
Covid-19 à Madagascar : le gouvernement s’oppose au vaccin et préfère les remèdes locaux

28/11/2020

Covid-19 à...

A l’initiative mondial, un vaccin contre le...

La crise politico-militaire en Côte d’Ivoire commence le 19 septembre 2002, un début de solution se profile le 24 janvier 2003 avec la signature des accords de Linas-Marcoussis. Voici un extrait de ” Libre, pour la vérité et la justice ” pages 272-273 du livre de Gbagbo, relatif au rôle de Blaise Compaoré dans la rébellion ivoirienne.

Les troupes rebelles, et les milliers de supplétifs Dozos, chasseurs traditionnels imprégnés de croyances magiques, particulièrement cruels à l’égard des populations piaffent sur la ligne de démarcation entre le Nord et le Sud du pays. Leur déferlement en direction d’Abidjan, assaut général, et final, était évidemment prémédité, et encadré.

Gbagbo commente :

Une pareille opération ne s’improvise pas. Elle a été menée tout du long par le Régiment pour la Sécurité Présidentielle du Burkina Faso, attaché à son président de l’époque, Blaise Compaoré.

C’est son chef, le général Djengélé, qui a dirigé la manœuvre, en suivant le tracé du chemin de fer qui descend du Burkina Faso vers le sud de la Côte d’Ivoire. Tout au long de ce tracé, dans chaque cille et bourgade, il y avait des caches d’armes.

Qui a donné l’ordre de lancer l’attaque ? Ce qui est certain est que l’opération a été préparée des mois auparavant : la nomination du général Emmanuel Beth au poste d’ambassadeur au Burkina en est le signe évident. Son frère, Frédéric Beth, dirigeait le Centre de Commandement des opérations spéciales. Et ce sont les hommes du COS qui se sont retrouvés en première ligne à chaque étape de l’offensive.

Quant aux troupes des rebelles, elles étaient constituées de mercenaires recrutés et armés au Burkina puis envoyés en Côte d’Ivoire. Qui a payé leurs armes ? Qui les a formées ? Qui les a organisées ? Pendant tout ce temps, le président Compaoré s’est dépensé sans compter au service de son « frère » Ouattara.

 

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire