Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
« Les togolais sont des fuyards » déclare un ex-officier de l’armée
06/03/2020 à 09h41 par Aimé AMSON

Gerry Taama, le président du Nouvel engagement togolais (NET), ex-officier de l’armée togolaise après l’élection présidentielle a publié une tribune sur sa page Facebook. Dans cette tribune, le candidat à l’élection présidentielle de 2015 a donné les facteurs qui expliquent souvent l’échec de l’opposition à l’élection présidentielle.

Pour Gerry Taama, les togolais veulent le changement mais refusent de changer eux-mêmes. Ainsi, l’ancien officier pense que les togolais doivent lutter pour le changement surtout pour l’alternance qu’ils espèrent depuis des années. Les citoyens doivent contribuer au-delà des manifestations doivent cotiser pour soutenir l’opposition.

« Au Togo, tout le monde veut le changement mais personne ne veut changer. Nous sommes 7 millions dans ce pays, si un million de personnes cotise 1000 f pour un candidat, ça fait un milliard et il aura réellement les moyens pour faire face au candidat du pouvoir. Mais dès qu’on parle de cotisation, on ne voit personne, après c’est pour venir insulter les leaders de l’opposition de tous les maux », a-t-il indiqué.

Par contre, les togolais aiment plutôt dépenser dans les bars que pour des choses qui concernent le changement dont ils ont besoin. Selon Le premier responsable du NET, « ils écument les bars et biberonnent à longueur de journée bouteilles de bières sur bouteilles de bières. Il y’a plus de bars au Togo que de librairie ou salles de spectacle. La brasserie est l’une des sociétés qui cartonne le plus. Ça marche tellement bien qu’une seconde brasserie va ouvrir ses portes, bientôt ».

« Nous sommes ce que nous méritons de ce pays. Nous sommes un peuple de migrants, habitués à nous adapter pour survivre. Nous sommes un peuple de jouisseurs, hédonistes impénitents portés sur les plaisirs immédiats. Nous sommes un peuple de fuyards, à la jactance facile mais au courage difficile », a-t-il ajouté.

Le jour où le peuple décidera résolument de changer ses dirigeants, poursuit-il, aucun président ne pourra y résister. Mais ça commencera par un changement de mentalités. « Autrement, je vole pour vous dire, mais ça risque encore de durer longtemps, ce système. A la fin, il faut même se dire qu’Unir est le seul parti à avoir cerné la vraie nature des Togolais ».

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Gerry Taama, le président du Nouvel engagement togolais (NET), ex-officier de l’armée togolaise après l’élection présidentielle a publié une tribune sur sa page Facebook. Dans cette tribune, le candidat à l’élection présidentielle de 2015 a donné les facteurs qui expliquent souvent l’échec de l’opposition à l’élection présidentielle.

Pour Gerry Taama, les togolais veulent le changement mais refusent de changer eux-mêmes. Ainsi, l’ancien officier pense que les togolais doivent lutter pour le changement surtout pour l’alternance qu’ils espèrent depuis des années. Les citoyens doivent contribuer au-delà des manifestations doivent cotiser pour soutenir l’opposition.

« Au Togo, tout le monde veut le changement mais personne ne veut changer. Nous sommes 7 millions dans ce pays, si un million de personnes cotise 1000 f pour un candidat, ça fait un milliard et il aura réellement les moyens pour faire face au candidat du pouvoir. Mais dès qu’on parle de cotisation, on ne voit personne, après c’est pour venir insulter les leaders de l’opposition de tous les maux », a-t-il indiqué.

Par contre, les togolais aiment plutôt dépenser dans les bars que pour des choses qui concernent le changement dont ils ont besoin. Selon Le premier responsable du NET, « ils écument les bars et biberonnent à longueur de journée bouteilles de bières sur bouteilles de bières. Il y’a plus de bars au Togo que de librairie ou salles de spectacle. La brasserie est l’une des sociétés qui cartonne le plus. Ça marche tellement bien qu’une seconde brasserie va ouvrir ses portes, bientôt ».

« Nous sommes ce que nous méritons de ce pays. Nous sommes un peuple de migrants, habitués à nous adapter pour survivre. Nous sommes un peuple de jouisseurs, hédonistes impénitents portés sur les plaisirs immédiats. Nous sommes un peuple de fuyards, à la jactance facile mais au courage difficile », a-t-il ajouté.

Le jour où le peuple décidera résolument de changer ses dirigeants, poursuit-il, aucun président ne pourra y résister. Mais ça commencera par un changement de mentalités. « Autrement, je vole pour vous dire, mais ça risque encore de durer longtemps, ce système. A la fin, il faut même se dire qu’Unir est le seul parti à avoir cerné la vraie nature des Togolais ».

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire