Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Les sénégalais très mécontents des 17 Millions de préservatifs distribués par an
09/08/2020 à 17h27 par La redaction

L'affaire fait grand bruit au Sénégal et relance le débat sur l'abstinence. C'est un scandale dont se seraient bien passés les autorités sénégalaises en ces temps de crise sanitaire. Un rapport datant de fin 2019 est brandi depuis quelques heures par les défenseurs des mœurs pour accabler le gouvernement.
Selon le rapport, en tout 17 Millions de préservatifs auraient été distribués sur l'année 2019.

Un chiffre ahurissant quand on connaît à quel point la société sénégalaises est conservatrice. DakarActu Tv a même consacré un reportage sous forme de micro-trottoir pour connaître les avis des Sénégalais sur la question. Le moins qu'on puisse dire est que la pilule ne passe pas du tout.
Selon les personnes interviewées, la prolifération des auberges, hôtels et autres lieux d'hébergement pour séjours courts pourrait justifier un chiffre aussi élevé de préservatifs distribués. Les Sénégalais voient aussi en ces genres de campagnes une atteinte à l'intégrité de la famille en encourageant la l'adultère et la fornication.

Si l'affaire soulève autant de réactions seulement maintenant, c'est qu'elle coïncide avec les mesures prises par les autorités pour limiter la propagation du Coronavirus. Le port du masque est notamment devenu obligatoire au Sénégal et l'accès aux masques n'est pas gratuit. Les Sénégalais auraient donc espéré se faire distribuer les masques comme avec les préservatifs ; d'où tout leur mécontentement.

La position des Sénégalais est bien compréhensible mais il faut préciser que les distributions de préservatifs sont pour la plupart assurées par des ONG internationales et autres organismes qui mettent des lots à la disposition des États à travers le globe. La lutte contre le SIDA est basée sur une organisation vieille de plusieurs décennies tandis que le Coronavirus est une maladie qui a pris le monde de court il y a juste quelques mois. Même l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) semble dépassée par l'ampleur de la pandémie.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

L'affaire fait grand bruit au Sénégal et relance le débat sur l'abstinence. C'est un scandale dont se seraient bien passés les autorités sénégalaises en ces temps de crise sanitaire. Un rapport datant de fin 2019 est brandi depuis quelques heures par les défenseurs des mœurs pour accabler le gouvernement.
Selon le rapport, en tout 17 Millions de préservatifs auraient été distribués sur l'année 2019.

Un chiffre ahurissant quand on connaît à quel point la société sénégalaises est conservatrice. DakarActu Tv a même consacré un reportage sous forme de micro-trottoir pour connaître les avis des Sénégalais sur la question. Le moins qu'on puisse dire est que la pilule ne passe pas du tout.
Selon les personnes interviewées, la prolifération des auberges, hôtels et autres lieux d'hébergement pour séjours courts pourrait justifier un chiffre aussi élevé de préservatifs distribués. Les Sénégalais voient aussi en ces genres de campagnes une atteinte à l'intégrité de la famille en encourageant la l'adultère et la fornication.

Si l'affaire soulève autant de réactions seulement maintenant, c'est qu'elle coïncide avec les mesures prises par les autorités pour limiter la propagation du Coronavirus. Le port du masque est notamment devenu obligatoire au Sénégal et l'accès aux masques n'est pas gratuit. Les Sénégalais auraient donc espéré se faire distribuer les masques comme avec les préservatifs ; d'où tout leur mécontentement.

La position des Sénégalais est bien compréhensible mais il faut préciser que les distributions de préservatifs sont pour la plupart assurées par des ONG internationales et autres organismes qui mettent des lots à la disposition des États à travers le globe. La lutte contre le SIDA est basée sur une organisation vieille de plusieurs décennies tandis que le Coronavirus est une maladie qui a pris le monde de court il y a juste quelques mois. Même l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) semble dépassée par l'ampleur de la pandémie.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire