Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Les Sénégalais manifestent contre la hausse du prix de l’électricité.
14/12/2019 à 16h44 par Fabrice Agblemagnon

Depuis le 1er décembre au Sénégal, le gouvernement a augmenté les d'électricité (SENELEC) de 6 à 10%. Un acte qui déplait à la population. En effet, il y a déjà quelques semaines on a noté un rassemblement pour protester contre cette hausse. Il s'est clos par l'embarquement de bon nombre de manifestants devant les grilles du palais présidentiel. Dans la liste des personnes arrêtées on peut citer l'activiste Guy Marius Sagna sans oublier le professeur d'université Babacar Diop qui sont toujours des détenus. S'en est suivi alors le 13 décembre le tour d'une trentaine d'organisations de la société civile ayant fait un appel à la population pour une marche dans la capitale sénégalaise.

Lors de cette marche on pouvait voir la vielle de plus de 70 ans Ndack Ndiaye foulard sur la tête et vêtue en boubou blanc. A côté d'elle , il y avait une pancarte en carton qui laisse apparaître ces mots : « J'ai mis : "tout est cher, nous étouffons". La facture de l'électricité augmente. Les chauffeurs de taxi vont dire nous allons augmenter, les boutiquiers vont dire nous allons augmenter. C'est au détriment du consommateur. » . Un autre lui emboîte le pas. Jean Pierre Ndong, l'homme qui dirige l'union nationale des consommateurs du Sénégal. Se rappelant des scandales de 2007 -2008 , il déclare: " « On n'a jamais manifesté depuis les émeutes de la faim. Nous revenons sur le terrain parce que tout simplement, c'est le même état d'esprit qu'il y a aujourd'hui : c'est renflouer les caisses de l'État. »

Cette fois ci ce n'est pas seulement pour lever cette hausse inappropriée qui est est le souci mais aussi la libération  de Guy Marius Sagna et Babacar Diop. Les slogans furent : " Libérez Guy Marius et Babacar Diop" , " le Sénégal va mal" , "non à un troisième mandat " de Macky Sall le président.
Monsieur Touré ,qui dit manifester pour sa première fois laisse son soupir.« Là où j'habite, j'ai attendu six jours pour avoir de l'eau, yen a marre. C'est le ras-le-bol général qui fait que ces gens sont là aujourd'hui. »
Le nombre des manifestants avoisine atteint des centaines . La coordinatrice des femmes du parti Pastef d'Ousmane Sonko souhaitant un nombre plus élevé n'a pas caché ses regrets. Elle affirme : « C'est dommage que le peuple reste toujours là à subir l'agonie que ce régime est en train de nous imposer. »

C'est loin d'être terminé pour ces manifestants déterminés. Il rassure d'ailleurs poursuivre la lutte pour faire passer le message.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Depuis le 1er décembre au Sénégal, le gouvernement a augmenté les d'électricité (SENELEC) de 6 à 10%. Un acte qui déplait à la population. En effet, il y a déjà quelques semaines on a noté un rassemblement pour protester contre cette hausse. Il s'est clos par l'embarquement de bon nombre de manifestants devant les grilles du palais présidentiel. Dans la liste des personnes arrêtées on peut citer l'activiste Guy Marius Sagna sans oublier le professeur d'université Babacar Diop qui sont toujours des détenus. S'en est suivi alors le 13 décembre le tour d'une trentaine d'organisations de la société civile ayant fait un appel à la population pour une marche dans la capitale sénégalaise.

Lors de cette marche on pouvait voir la vielle de plus de 70 ans Ndack Ndiaye foulard sur la tête et vêtue en boubou blanc. A côté d'elle , il y avait une pancarte en carton qui laisse apparaître ces mots : « J'ai mis : "tout est cher, nous étouffons". La facture de l'électricité augmente. Les chauffeurs de taxi vont dire nous allons augmenter, les boutiquiers vont dire nous allons augmenter. C'est au détriment du consommateur. » . Un autre lui emboîte le pas. Jean Pierre Ndong, l'homme qui dirige l'union nationale des consommateurs du Sénégal. Se rappelant des scandales de 2007 -2008 , il déclare: " « On n'a jamais manifesté depuis les émeutes de la faim. Nous revenons sur le terrain parce que tout simplement, c'est le même état d'esprit qu'il y a aujourd'hui : c'est renflouer les caisses de l'État. »

Cette fois ci ce n'est pas seulement pour lever cette hausse inappropriée qui est est le souci mais aussi la libération  de Guy Marius Sagna et Babacar Diop. Les slogans furent : " Libérez Guy Marius et Babacar Diop" , " le Sénégal va mal" , "non à un troisième mandat " de Macky Sall le président.
Monsieur Touré ,qui dit manifester pour sa première fois laisse son soupir.« Là où j'habite, j'ai attendu six jours pour avoir de l'eau, yen a marre. C'est le ras-le-bol général qui fait que ces gens sont là aujourd'hui. »
Le nombre des manifestants avoisine atteint des centaines . La coordinatrice des femmes du parti Pastef d'Ousmane Sonko souhaitant un nombre plus élevé n'a pas caché ses regrets. Elle affirme : « C'est dommage que le peuple reste toujours là à subir l'agonie que ce régime est en train de nous imposer. »

C'est loin d'être terminé pour ces manifestants déterminés. Il rassure d'ailleurs poursuivre la lutte pour faire passer le message.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire