Actualités

Les prénoms européens, ces marques indélébiles de la colonisation en Afrique

Les prénoms européens ces marques indélébiles de la colonisation en Afrique

Même 60 ans après les indépendances en Afrique noire, les séquelles de la colonisation occidentale restent encore très visibles. La conscience collective africaine a toujours eu comme un complexe d’infériorité envers le reste du monde. Et ce triste fait s’est transmis de génération en génération. Toutes les petites choses du quotidien en allant au plus grandes ont tous un rapport avec l’occident.

L’un des éléments les plus visibles de cette domination silencieuse est le prénom. Et oui, les prénoms africains ont toujours été marginalisés au profit de ceux des européens. Cette situation doit son origine en grande partie à la réligion catholique qui fut l’un des faire-valoirs du colonisateur. Ces prénoms importés sont en effet donnés à ceux qui avaient accepter de se convertir au christianisme. Mais aujourd’hui, le problème des prénoms peut être dissocié de son origine.

À lire aussi :   Quelle est la meilleure agence SEO en Afrique en 2021

Certains parents africains restent attachés à leurs origines et sortent du lot mais le regard des autres n’est pas toujours clément avec leurs enfants. Un nom ancestral prononcé en public par exemple interpellerait plus d’un comme étant étrange. Une situation gênante beaucoup et plus fréquente qu’on ne puisse l’imaginer. Ces malaises publiques poussent même certains porteurs de ces prénoms à s’en débarrasser pour pouvoir se fondre dans la masse. Et tout cela va au profit de l’influence occidentale qui reste plus que jamais vive.

L’identité africaine en général connaît depuis plusieurs années une révolution mais la non valorisation des prénoms du continent reste toujours en jachère.
Les appels à la conscience se multiplient sur plusieurs sujets culturels africains mais le problème des prénoms manque toujours à l’appel. Une situation inquiétante d’autant plus que le rattrapage du retard de l’Afrique passera aussi par ces petits détails. L’exemple chinois est un cas d’école et certains pays africains comme le Nigéria ou L’Afrique du Sud s’en sortent moyennement.

À lire aussi :   Virus de Marburg: l’Afrique de l’Ouest enregistre son premier cas

 

 

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire