Les jeunes courent-ils un risque d’AVC en raison du temps passé devant l’écran ?


Video player

Vous vous réveillez le matin, et la première chose que vous faites est de consulter votre téléphone, de jeter un coup d’œil à toutes les plateformes de médias sociaux. Pour les cours en ligne ou le travail, vous allumez votre ordinateur portable pendant des heures, entrecoupées d’une ou deux pauses. Pour finir la nuit, vous revenez à votre téléphone ou à votre ordinateur portable et regardez des émissions en boucle sur des plateformes OTT ou continuez à faire défiler sans réfléchir des bobines et des vidéos en ligne. Cela vous semble familier ? Si votre routine quotidienne ressemble à cela, laissez-nous vous dire que les conséquences pour votre santé peuvent être graves. Le Dr Ujwal Yeole, neurochirurgien consultant à l’hôpital Fortis de Kalyan, explique l’augmentation des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et comment les prévenir.

Selon une étude publiée en 2021 dans le Stroke Journal de l’American Stroke Association, les adultes de moins de 60 ans exposés à l’écran et ayant un mode de vie sédentaire sont plus susceptibles de subir un accident vasculaire cérébral que les personnes physiquement actives. Selon les données de la World Stroke Organization (WSO), une personne sur quatre risque de subir une attaque cérébrale au cours de sa vie. Selon une étude récente de The Lancet Global Health, la part des troubles neurologiques non transmissibles en Inde a doublé, passant de 4,0 % en 1990 à 8,2 % en 2019, les accidents vasculaires cérébraux arrivant en tête. Ce qui était autrefois considéré comme une maladie de la population âgée touche désormais les jeunes en grand nombre. Chaque année, 1,8 million de personnes souffrent d’un accident vasculaire cérébral en Inde. C’est également la cinquième cause de décès et d’invalidité !

L’augmentation du temps passé devant l’écran et les accidents vasculaires cérébraux

L’étude américaine a mis en évidence que l’espérance de vie diminue de 22 minutes pour chaque heure passée devant un écran numérique. Cela rend la personne plus vulnérable aux accidents vasculaires cérébraux et à diverses maladies cardiaques, au cancer, etc. Une autre étude britannique a montré que le risque d’accident vasculaire cérébral était significativement plus élevé en cas d’exposition continue de deux heures à des écrans numériques (ordinateur portable, télévision, téléphone portable, etc.). Au-delà de deux heures et en cas d’addiction, le risque d’AVC augmente de 20%. Ainsi, un mode de vie sédentaire et un temps d’exposition illimité aux écrans sont des facteurs de risque majeurs d’AVC.

Augmentation des accidents vasculaires cérébraux chez les jeunes

La pandémie nous a mis dans une situation où la plupart des adultes et des enfants qui travaillent sont obligés de rester collés à leurs écrans pendant des heures prolongées, que ce soit pour le travail ou les études. C’est à ce moment-là que nous devons faire très attention à notre santé. La jeune génération est également connue pour être rivée à son écran de téléphone portable, ce qui accroît le risque d’accident vasculaire cérébral. La lumière bleue des écrans réduit la production de mélatonine (l’hormone libérée la nuit et associée au contrôle du cycle veille-sommeil ou du rythme circadien), ce qui rend difficile le sommeil et le réveil à l’heure.

Un tel mode de vie rend également l’individu vulnérable à d’autres maladies comme l’obésité, le diabète, les problèmes cardiaques, etc. Toutes ces maladies sont liées entre elles :

Une personne diabétique a deux fois plus de risques de souffrir d’un accident vasculaire cérébral, car les vaisseaux sanguins endommagés accélèrent l’apparition d’un accident vasculaire cérébral ischémique (qui se produit lorsqu’un caillot de sang bloque ou rétrécit l’artère du cerveau).
– Un taux élevé de LDL (mauvais cholestérol) entraîne l’accumulation de plaques dans les artères, ce qui finit par restreindre le flux sanguin vers le cerveau, et donc par provoquer un accident vasculaire cérébral.
L’hypertension est à l’origine d’environ 50 % des accidents vasculaires cérébraux ischémiques et augmente le risque d’accident vasculaire cérébral hémorragique (hémorragie cérébrale).

 

Voici quelques changements de mode de vie à adopter

– Il est nécessaire de faire une promenade d’une heure chaque jour pour annuler les effets néfastes de notre inactivité physique.
– Faites de l’exercice tous les jours pendant 30 minutes et inculquez cette habitude à vos enfants.
– Limitez votre temps d’écran et faites des pauses fréquentes au travail, lorsque vous êtes assis devant un ordinateur portable.

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est une maladie qui se soigne, il faut donc connaître l’approche FAST (Face drooping ; Arm weakness ; Speech slurred ; Time to call an ambulance) pour prendre des mesures immédiates dans le délai imparti, c’est-à-dire dans les six heures.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Les jeunes courent-ils un risque d'AVC en raison du temps passé devant l'écran ? Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire