Santé Actualités

Le variant Delta entraîne 2fois plus de risque d’être hospitalisé (Étude)

variant Delta
variant Delta

Les nouvelles ne sont pas bonnes.  Si la contagiosité accrue du variant Delta ne fait aucun doute, son degré de virulence, sa nocivité, fait en revanche toujours débat. Selon une étude britannique publiée jeudi dans « The Lancet Infectious Diseases », le variant Delta entraîne deux fois plus de risque d’être hospitalisé que la souche Alpha.

Selon la dernière en date, publiée vendredi 27 août dans la revue The Lancet Infectious Diseases, le taux d’hospitalisation des personnes infectées par le variant Delta serait doublé par rapport à une infection par la souche Alpha.

À lire aussi :   Zambie : le « père de la nation » Kenneth Kaunda hospitalisé

variant Delta

variant Delta

variant Delta

Pour cette étude, des équipes de l’université de Cambridge ont analysé les données de 43 338 personnes testées positives au Covid-19, au Royaume-Uni, entre le 29 mars et le 23 mai 2021. Statut vaccinal, âge et autres facteurs démographiques ainsi qu’admissions à l’hôpital ont été passés au crible de leur analyse.

Il y avait 51,1 % de femmes et 48,9 % d’hommes ; 30 % avaient moins de 20 ans ; 54,6 % avaient entre 20 et 50 ans et seulement 6,2 % plus de 60 ans.

Pour information, le variant Delta est une forme mutée du SARS-CoV-2, détectée pour la première fois en Inde en octobre 2020. Bien plus contagieux que son prédécesseur, il est devenu la forme dominante du virus dans le monde. En France, il représentait au 3 août 98,1 % des cas de Covid-19, selon Santé publique France.

À lire aussi :   Hissène Habré tué au Sénégal, par le variant Delta ?

Initialement détecté en Inde, le variant Delta du coronavirus SARS-CoV-2 est en train de devenir majoritaire partout sur la planète, selon l’Organisation mondiale de la Santé. Il a notamment joué un rôle majeur dans la violente seconde vague qui a frappé l’Inde au printemps dernier.

Diverses études ont établi que le variant Delta est capable de se répliquer plus rapidement et de se disséminer plus facilement que les autres variants, et qu’il se lierait plus fortement aux récepteurs situés à la surface des cellules pulmonaires.

 

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire