Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
LE TIREUR DES MOSQUÉES DE CHRISTCHURCH NE VEUT PAS D’AVOCAT POUR L’AUDIENCE DE SENTENCE
13/07/2020 à 09h41 par La redaction

Brenton Tarrant, auteur du carnage des mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande), en 2019, a renvoyé ses avocats, lundi 13 juillet. Le terroriste australien doit être fixé sur sa sentence le 24 août, et sa décision fait craindre qu’il ne fasse de cette audience une tribune pour promouvoir le suprémacisme blanc.

 

Lundi, au cours d’une audience préliminaire, le juge de la Haute Cour de Nouvelle-Zélande à Christchurch, Cameron Mander, a autorisé ses deux avocats, Shane Tait et Jonathan Hudson, à se retirer de la procédure à la demande de leur client. Un avocat se tiendra cependant disponible pour l’audience du mois prochain, dans le cas où l’auteur de la tuerie changerait d’avis.

Brenton Tarrant, qui avait jusqu’alors toujours nié les accusations, passibles de la réclusion à perpétuité, était revenu sur sa décision en mars en plaidant coupable. Il n’y aura donc pas de procès, la sentence sera prononcée à l’issue de trois jours d’audience.

« Une tribune pour promouvoir ses idées »

Le 15 mars 2019, équipé d’un arsenal d’armes semi-automatiques, l’Australien avait ouvert le feu dans deux mosquées lors des prières du vendredi, tuant 51 personnes, toutes musulmanes, dont des femmes et des enfants. Il avait diffusé les images de l’attentat en direct. Il est également accusé de 40 tentatives de meurtre et d’acte terroriste.

Le président de l’Association des musulmans de Nouvelle-Zélande, Ikhlaq Kashkari, s’est interrogé sur les motivations de la décision de Brenton Tarrant, redoutant que les victimes ne soient à nouveau traumatisées s’il se servait de cette audience pour faire état de ses idées d’extrême droite. « Ma première inquiétude a été de savoir si ce type allait se servir de cette tribune pour promouvoir ses opinions et ses idées », a-t-il expliqué à l’AFP.

La porte-parole du Conseil des femmes musulmanes de Nouvelle-Zélande, Anjum Rahman, a estimé que beaucoup ne voudront pas entendre le terroriste s’exprimer. « Par le passé, il a montré qu’il aimait attirer l’attention sur lui », a-t-elle rappelé.

Le Monde avec AFP

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 519 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Brenton Tarrant, auteur du carnage des mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande), en 2019, a renvoyé ses avocats, lundi 13 juillet. Le terroriste australien doit être fixé sur sa sentence le 24 août, et sa décision fait craindre qu’il ne fasse de cette audience une tribune pour promouvoir le suprémacisme blanc.

 

Lundi, au cours d’une audience préliminaire, le juge de la Haute Cour de Nouvelle-Zélande à Christchurch, Cameron Mander, a autorisé ses deux avocats, Shane Tait et Jonathan Hudson, à se retirer de la procédure à la demande de leur client. Un avocat se tiendra cependant disponible pour l’audience du mois prochain, dans le cas où l’auteur de la tuerie changerait d’avis.

Brenton Tarrant, qui avait jusqu’alors toujours nié les accusations, passibles de la réclusion à perpétuité, était revenu sur sa décision en mars en plaidant coupable. Il n’y aura donc pas de procès, la sentence sera prononcée à l’issue de trois jours d’audience.

« Une tribune pour promouvoir ses idées »

Le 15 mars 2019, équipé d’un arsenal d’armes semi-automatiques, l’Australien avait ouvert le feu dans deux mosquées lors des prières du vendredi, tuant 51 personnes, toutes musulmanes, dont des femmes et des enfants. Il avait diffusé les images de l’attentat en direct. Il est également accusé de 40 tentatives de meurtre et d’acte terroriste.

Le président de l’Association des musulmans de Nouvelle-Zélande, Ikhlaq Kashkari, s’est interrogé sur les motivations de la décision de Brenton Tarrant, redoutant que les victimes ne soient à nouveau traumatisées s’il se servait de cette audience pour faire état de ses idées d’extrême droite. « Ma première inquiétude a été de savoir si ce type allait se servir de cette tribune pour promouvoir ses opinions et ses idées », a-t-il expliqué à l’AFP.

La porte-parole du Conseil des femmes musulmanes de Nouvelle-Zélande, Anjum Rahman, a estimé que beaucoup ne voudront pas entendre le terroriste s’exprimer. « Par le passé, il a montré qu’il aimait attirer l’attention sur lui », a-t-elle rappelé.

Le Monde avec AFP

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 519 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire