Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Le Tchad se dote d’une nouvelle Constitution qui renforce le régime présidentiel
30/04/2018 à 19h51 par Steven Ablam Kpoglo

Une nouvelle Constitution a été adoptée par le Parlement tchadien, lundi, renforçant les pouvoir du président Idriss Déby. Le vote a été boycotté par des partis d'opposition.

Le Parlement du Tchad a largement approuvé, lundi 30 avril, une nouvelle Constitution.

Le vote était boycotté par la plupart des élus d'opposition, ce qui n’a pas empêché l'Assemblée nationale d’adopter le projet de Constitution par 132 voix pour et 2 contre. L’opposition, appuyée par des membres de la société civile et l'Église catholique, avait réclamé sans succès que la Constitution soit adoptée par référendum.

La réforme institutionnelle a été adoptée au cours d'un forum ayant rassemblé en mars, durant deux semaines, 800 personnes émanant des forces politiques, religieuses et sociales du pays.

>> À lire : "Tchad : la mystérieuse absence d’Idriss Déby à l'assemblée générale de l'ONU"

Une réforme sur mesure pour Idriss Déby

La nouvelle Constitution, qui met en place une 4e République, introduit un mandat présidentiel de six ans, renouvelable une fois, contre cinq ans renouvelables indéfiniment auparavant. Ce changement, effectif à partir de la prochaine présidentielle en 2021, permettrait en théorie à l'actuel président Idriss Déby, parvenu au pouvoir en 1990, de rester à la tête de l'État jusqu'en 2033, puisqu’il en est à son cinquième mandat.

Autre mesure instaurée, les ministres, nommés par le président, prêteront serment devant celui-ci, qui pourra aussi "déléguer certains de ses pouvoirs aux ministres". "Déby seul sera aux commandes, plus qu'il ne l'était déjà", estime pourtant l'un des principaux partis d'opposition, l'Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNDR).

Le texte prévoit aussi que le gouvernement est responsable devant l'Assemblée nationale et que les députés sont élus au suffrage universel direct. Dénonçant un "vote quasi mécanique" au parlement, l'UNDR avait appelé samedi les Tchadiens à protester.

Manifestations autour du Parlement

Des tentatives de manifestation ont eu lieu dès lundi matin autour de l'Assemblée nationale. Une forte présence policière était visible aux abords de l'Assemblée nationale à N'Djamena, a rapporté l'AFP. La route menant au parlement était quadrillée par les forces de l'ordre.

Deux militants de la Convention tchadienne pour la défense des droits de l'Homme (CTDDH), qui "voulaient faire un sit-in à l'Assemblée" ont été arrêtés, a déclaré son président, Mahamat Nour Ibedou, à l'AFP. Ils ont été libérés en fin de journée

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Mystérieuse maladie chez les pêcheurs sénégalais : la région de Thiès compte 260 cas

20/11/2020

Mystérieuse maladie...

Dans la région de Thiès, 260 personnes...
Drame : une femme met son propre bébé sous un véhicule

20/11/2020

Drame :...

Une femme met son propre bébé sous...
France : Un sans-abri sénégalais reçoit un an de loyer dans un hôtel de la part de l’animateur Cyril Hanouna

20/11/2020

France :...

Suite à un documentaire sur les sans...
Sénégal : L’animateur Omaro épouse l’ex de Mounzir Niasse

20/11/2020

Sénégal :...

L’animateur de la 2stv, Omaro, n’a décidément...
Émigration clandestine - Bloqués pendant des mois en Algérie, 24 Sénégalais rapatriés

20/11/2020

Émigration clandestine...

L’Organisation internationale pour la migration (OIM) a...
Maroc : le consul de France à Tanger retrouvé mort

20/11/2020

Maroc :...

Le malheur à frapper la France. Le...
Guerre entre Makosso et les Béninois sur fond de spiritualité

20/11/2020

Guerre entre...

La guerre entre l'ivoirien Général Camille Makosso...
Football : José Mourinho change de surnom

20/11/2020

Football :...

Entraîneur de football portugais, José Mourinho vient...
Alerte/ Coronavirus : Tous les quartiers de Lomé sont atteints 

20/11/2020

Alerte/ Coronavirus...

Les cas de coronavirus se retrouvent désormais...
Tidjane Thiam : « jusqu’à 6 ans j’étais illettré »

20/11/2020

Tidjane Thiam :...

Le géant de l’assurance, Tidjane Thiam a récemment...
Soro depuis Paris prévient encore: “Le peuple ivoirien n’acceptera JAMAIS le 3ème mandat de Ouattara”

20/11/2020

Soro depuis...

Le découragement peut gagner bien des esprits...
Pep Guardiola ne veut pas quitter Manchester City

20/11/2020

Pep Guardiola...

Pep Guardiola ne veut pas quitter Manchester...
Journée Mondiale des Toilettes / Vous passez 3 ans de votre vie dans les WC…

20/11/2020

Journée Mondiale...

La Journée mondiale des toilettes est célébrée...
Une route remplie de crânes et d’os découverte en Sibérie

20/11/2020

Une route...

Les forces de l’ordre enquêtent sur une...
Donald Trump : selon son avocat, une victoire est toujours possible

20/11/2020

Donald Trump...

Donald Trump et ses alliés continuent de...
Géorgie : Joe Biden toujours vainqueur après le recomptage

20/11/2020

Géorgie : Joe Biden toujours...

Même après recomptage manuel des bulletins, Joe Biden est toujours...
Voici Ce que Obama pensait vraiment des autres dirigeants

20/11/2020

Voici Ce...

Voici Ce que Obama pensait vraiment des...
Rennes : L’attaquant sénégalais Mbaye Niang est de retour pour affronter Bordeaux

19/11/2020

Rennes :...

Les championnats européens vont reprendre ce vendredi...
Soro depuis Paris prévient encore: “Le peuple ivoirien n’acceptera JAMAIS le 3ème mandat de Ouattara”

19/11/2020

Soro depuis...

Le découragement peut gagner bien des esprits...
Affi N’guessan aidé dans sa cavale par un gendarme ?/ Pourquoi le Général Apalo Touré “dément formellement”

19/11/2020

Affi N’guessan...

Le Commandant Supérieur de la Gendarmerie nationale...

Une nouvelle Constitution a été adoptée par le Parlement tchadien, lundi, renforçant les pouvoir du président Idriss Déby. Le vote a été boycotté par des partis d'opposition.

Le Parlement du Tchad a largement approuvé, lundi 30 avril, une nouvelle Constitution.

Le vote était boycotté par la plupart des élus d'opposition, ce qui n’a pas empêché l'Assemblée nationale d’adopter le projet de Constitution par 132 voix pour et 2 contre. L’opposition, appuyée par des membres de la société civile et l'Église catholique, avait réclamé sans succès que la Constitution soit adoptée par référendum.

La réforme institutionnelle a été adoptée au cours d'un forum ayant rassemblé en mars, durant deux semaines, 800 personnes émanant des forces politiques, religieuses et sociales du pays.

>> À lire : "Tchad : la mystérieuse absence d’Idriss Déby à l'assemblée générale de l'ONU"

Une réforme sur mesure pour Idriss Déby

La nouvelle Constitution, qui met en place une 4e République, introduit un mandat présidentiel de six ans, renouvelable une fois, contre cinq ans renouvelables indéfiniment auparavant. Ce changement, effectif à partir de la prochaine présidentielle en 2021, permettrait en théorie à l'actuel président Idriss Déby, parvenu au pouvoir en 1990, de rester à la tête de l'État jusqu'en 2033, puisqu’il en est à son cinquième mandat.

Autre mesure instaurée, les ministres, nommés par le président, prêteront serment devant celui-ci, qui pourra aussi "déléguer certains de ses pouvoirs aux ministres". "Déby seul sera aux commandes, plus qu'il ne l'était déjà", estime pourtant l'un des principaux partis d'opposition, l'Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNDR).

Le texte prévoit aussi que le gouvernement est responsable devant l'Assemblée nationale et que les députés sont élus au suffrage universel direct. Dénonçant un "vote quasi mécanique" au parlement, l'UNDR avait appelé samedi les Tchadiens à protester.

Manifestations autour du Parlement

Des tentatives de manifestation ont eu lieu dès lundi matin autour de l'Assemblée nationale. Une forte présence policière était visible aux abords de l'Assemblée nationale à N'Djamena, a rapporté l'AFP. La route menant au parlement était quadrillée par les forces de l'ordre.

Deux militants de la Convention tchadienne pour la défense des droits de l'Homme (CTDDH), qui "voulaient faire un sit-in à l'Assemblée" ont été arrêtés, a déclaré son président, Mahamat Nour Ibedou, à l'AFP. Ils ont été libérés en fin de journée

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire