...

Le Sénégal, capitale tech en devenir


Le secteur numérique fait partie intégrante de la vie quotidienne. C’est aussi une partie de plus en plus importante de l’économie de nombreux pays. Au Sénégal, le secteur des TIC représentait 5,27% du PIB en 2017.

Le gouvernement sénégalais a récemment déclaré sa conviction que le numérique et la technologie numérique représenteront 10 % du PIB de leur pays en 2025. Ils ont fait de cet objectif une priorité importante à travers le PSE – une partie de Sénégal numérique 2025 – qui encourage les changements structurels dans leur économie. De plus, le gouvernement a déclaré que la technologie numérique contribuera jusqu’à 10% du PIB du pays en 2025. Le Sénégal a un objectif fort de maintenir son statut de pays leader dans le secteur. Le pays de la Teranga occupait la première place en 2017 si l’on considère le poids d’internet dans les économies des pays africains. Cela a été attribué à une excellente connectivité et à de bons réseaux de transmission nationaux et internationaux. À cette époque, on estimait que 3,3 % de l’économie sénégalaise était connectée à Internet, et ce nombre n’a cessé d’augmenter. En janvier 2021, les connexions haut débit 3G-5G des smartphones étaient estimées à 62,4 %, avec un taux de pénétration d’Internet de 46 % dans l’ensemble au Sénégal.

Depuis le lancement du PSE, la fracture numérique a considérablement diminué grâce au soutien d’entreprises privées telles que Huawei à ses initiatives. En 2020, selon l’Union internationale des télécommunications, ou UIT, 17% des citoyens ruraux vivent dans des zones sans aucune couverture mobile. Ceci malgré le fait que le haut débit 4G et 3G soit disponible dans la plupart des grandes villes. Par conséquent, il y a un besoin important d’améliorer la connectivité dans ces régions blanches pour assurer une croissance durable et inclusive. La solution RuralStar de Huawei vise à réduire la fracture numérique entre les zones rurales et urbaines. Il fournit le haut débit local et mobile dans les régions isolées, qui a récemment reçu le prix de la meilleure innovation mobile au Mobile World Congress 2021.

Afin de devenir un pôle d’innovation de classe mondiale, le gouvernement sénégalais a lancé un projet appelé Parc des Technologies Numériques, ou PTN. L’objectif de ce projet est d’attirer les entreprises multinationales à Diamniadio et de faciliter le développement des services numériques. Afin d’atteindre cet objectif, le gouvernement a prévu de construire un centre de formation aux TIC qui s’associerait aux universités locales et aux entreprises de télécommunications. Avec ces partenariats, l’espoir était de créer 35 000 emplois directs dans le numérique d’ici 2025.

Huawei est l’équipementier chinois. Depuis de nombreuses années, ils travaillent en étroite collaboration avec le gouvernement et les universités sénégalaises pour stimuler la transformation. Depuis 2016, Huawei soutient les étudiants à travers plusieurs programmes. La première est la Huawei ICT Academy, dans laquelle l’entreprise a travaillé avec sept universités, à savoir l’ESMT, l’EPT, l’ESP, l’ISI, l’UGB, l’UASZ et l’UCAD, pour enseigner des connaissances dans le secteur de la haute technologie. De plus, le concours Huawei ICT encourage l’apprentissage par le biais de concours. En trois ans, à compter de 2019, le programme a accueilli plus de 3 000 étudiants qui se sont inscrits pour participer. Parmi ces premiers inscrits, environ 250 ont été certifiés, 15 ont reçu une bourse en Chine et 30 ont pu effectuer des stages dans des entreprises opérant dans le domaine des TIC, comme Huawei. Il convient également de noter Seeds for the Future ; entre 2016 et 2021, 85 étudiants ont été certifiés et 19 d’entre eux se sont rendus en Chine pour recevoir une formation spécifique aux TIC.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

La société chinoise Huawei veut être un partenaire clé dans l’avenir numérique de l’Afrique. A cet effet, la société lance un réseau connecté au Sénégal. Le projet Digitalent est composé de trois programmes qui contribueront à façonner la prochaine génération d’étudiants, qui pourront alors profiter de toutes les technologies numériques.

Le Sénégal fait partie de l’ère de l’économie numérique en raison de sa concentration sur le développement d’activités liées aux nouvelles technologies. Cela a été rendu possible grâce à un fort soutien de l’État combiné aux encouragements du secteur privé. En conséquence, le pays a mis en place une politique de modernisation de son économie axée sur le développement numérique. L’objectif de ce plan est de favoriser une croissance forte, durable et inclusive. 2022 verra le lancement de la technopole de Diamniadio, qui devrait faire du Sénégal le hub numérique de l’Afrique de l’Ouest.

Ibrahima Kane, Co-fondateur du Groupe Gaynako


[1] Rapport de l’UNESCO, « Evaluation du développement de l’Internet au Sénégal: utilisation des indicateurs ROAM-X de l’universalité de l’Internet de l’UNESCO » (2020).

[2] Emerging Valley, « Vers un avenir digital partagé entre l’Europe et l’Afrique : Les enjeux de la souveraineté numérique » (2022).

[3] Noisy Digital, « Le Numérique au Sénégal, une économie en marche » (2021).

[4] DataReportal, « Digital 2021 : Sénégal » (2021).

[5] Digital Business Africa, « L’accès des ménages à l’Internet dans les zones urbaines a doublé par rapport aux zones rurales (UIT) » (2020).

[6] Afrique IT News, « La solution RuralStar Pro de Huawei reçoit un prix lors du MWC 2021 » (2021).

[7] Stratégie Sénégal Numérique 2016-2025.

👉 Cliquer ici pour rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Cristiano Ronaldo est-il fini?

View Results

Chargement ... Chargement ...
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement`